samedi 18 février 2017

Réponse à commentaire

Un commentaire à l'article du 5 février dernier "Mise en échec de la matrice mentale collective", a été posté ce jour, 18 février, par un visiteur du blog. Voici ce commentaire:

Bonsoir ou bonjour cher Eléazar, vu que le temps n'existe plus avec internet (qu'est-ce-que le temps?) Beaucoup d'enveloppes charnelles (de bons soldats) se demandent "qui êtes vous réellement? par simple honnêteté intellectuelle" Ce n'est pas une question de ma part car j'en connais la réponse, sachez le. Je pense que la résolution de cette simple interrogation, permettrait de faire comprendre, aux personnes engagées avec nous, de détruire une frontière qui mènera vers la raison. J'ai lu et étudié chacun de vos écrits mais il est fort possible, que la croyance en vous, devienne faillible par d'autre résistants ou par la fatalité. En effet, l'Homme vit avec des gènes qui le propulsent à douter, surtout si l'amour n'est plus. Seriez vous capables, mêmes en brouillant les pistes, de leur en dire plus, de vous dévoiler (mieux que dans votre ouvrage par exemple)? Je ne réagi pas par hasard, je le fais simplement avant qu'il ne soit trop tard (en urgence). Je sens de l'impatience autour de moi et je n'ai pas à révéler ce dont je ne suis pas destiné de faire. En tout cas, merci à tous, croyez en vous et en l'amour de chacun. Un jour viendra.

Fab

La réponse à ce commentaire étant trop longue pour être publiée en statut "commentaire" (champ limité à 4096 caractères non-accentués), il a été décidé d'en faire une lettre ouverte.
La voici.




Voilà donc la question que je redoutais que l'on me pose un jour. Elle était inévitable. Je ne la redoutais pas parce que la réponse est difficile, mais parce que dans l'état actuel des choses je ne peux me permettre de la donner, même au risque de décevoir ceux qui me font confiance aujourd'hui. L'Ennemi attend plus que tout cette révélation pour pouvoir en jouer à sa guise. Il attend l’Armageddon, le combat final entre les deux réelles superpuissances (selon lui): celle du bien et celle du mal. Pour l'instant je les tiens en échec en refusant d'entrer dans quel combat que ce soit. Si je le faisais, cela signifierait qu'il y aurait effectivement un combat qui resterait à gagner, et ce, dans une logique de conflit, ramenant les forces de l'Absolu au niveau de celles de ses ennemis, dans une relation manichéenne ramenant l'Absolu au niveau auquel l’Ennemi souhaite le voir cantonné: celui du 2 (son égal et non son supérieur), alors que dans l'état actuel des choses l'Absolu a enfin retrouvé de haute lutte sa place primale: celle du UN sans second, contenant tout en lui, même l'Ennemi, se donnant ainsi les moyens concrets de le vaincre en lui-même et non extérieurement à lui dans une guéguerre qui arrangerait bien les forces du Chaos perverti. Ce faisant, sans engager de combat, et à cette seule condition, le combat est déjà gagné, silencieux, furtif, irrépressible. La seule chance de victoire de l'Ennemi réside dans une guerre frontale avec l'Absolu incarné qu'il pourra alors désigner comme étant l'antéchrist, et puisque ce serait faux, alors tout le monde le croirait, du moins la grande majorité. Dans cette opposition manichéenne, même la victoire du camp du bien ne nous ferait pas remporter la mise, car le conflit appartient à l'Ennemi et il renaîtrait plus vite de ses cendres qu'il ne faudrait de temps pour le craindre. Il pervertirait en cela le dernier symbole fort en date qui est le mien, comme aussi le symbole de l'ensemble de ce qui est entrepris et le protocole sous lequel il l'est: le Phénix, symbole aussi de la transmutation (Arch)alchimique par l'Oeuvre au Rouge.

TOUT ce qui appartenait à l'Ennemi lui a été ravi, peut-être hormis une seule chose qu'il croit encore avoir en sa possession alors qu'il l'a pourtant déjà perdue sans même s'en apercevoir, et dont la concrétisation finale est actuellement en cours.
Alors après ce lent affaiblissement que nous avons obtenu de lui, après qu'il nous ait nous aussi tenu davantage en esclavage qu'il nous aurait été possible de l'admettre pour ne pas ruiner les espoirs de tous ceux qui ont espéré en nous en cours de siècles, consentir à l'Ennemi le plaisir d'une révélation pour qu'il puisse enfin officiellement désigner son propre ennemi et mettre en place son jeu de duplicité pour nous obliger au conflit en nous présentant aux populations comme étant ce qu’il est lui-même, est une impossibilité stratégique qui ruinerait l'ensemble de nos efforts... surtout à quelques semaines de la victoire finale, pour autant que quelque victoire contre l'Ennemi puisse être finale.

Quant au fait que vous sauriez, vous, qui je suis vraiment, ça ne fait aucun doute.

La seule chose que je puisse dire de moi est que je suis très éloigné de l'idée qu'on pourrait s'en faire. Je parais n'être que le simple poteau indicateur que je suis en effet, indiquant la voie de sortie, alors que je tisse également les chemins qui y mènent envers et contre tout. Lorsque je promets à titre personnel, engageant ma parole, que le monde sera sauvé et offert à tout un chacun avec l'arbitrage de l'Absolu vivant au milieu-même de l'Humanité en tant que garant de ces promesses et du maintien de l'équité pour tous avec ouverture du champ du Possible pour tous, ce n'est pas quelque chose en lequel je crois. C'est quelque chose que j'ai moi-même construit pour tous, le connaissant donc suffisamment bien pour me permettre de le promettre en juste retour des choses et au bénéfice de ceux qui espèrent réellement la libération de cette dictature avec laquelle ils souhaitent sincèrement pouvoir collaborer le moins possible. Cette promesse n'est donc pas faite avec les ressources du hasard de la vie, mais avec les miennes, créées pour être offertes sans rien garder pour moi personnellement.

Malheureusement, chacun devra comprendre par lui-même ce qui se cache derrière tout cela. Chacun devra faire le choix de ce à quoi il adhère ou non. J'ai toujours dit n'avoir aucunement vocation de faire des convaincus. Je me contente d'avancer vers la seule issue possible sans rien attendre pour moi-même, sans rien espérer. Je fais inlassablement ce qui doit être fait, charge à chacun de mes témoins d'en tirer les conclusions dont il soit capable et qui puissent lui convenir. Le reste, tout le reste me concernant, est sans importance. Je ne suis rien ni personne, hormis ce que l'histoire fera de moi par les traces que j'aurai pu laisser en ce monde et qui me rendront fier d'y être passé, avant d'y revenir pour poursuivre cette oeuvre, éternellement. Il suffit de lire le poème "L'Improbable Capitaine", téléchargeable sur la page d'accueil d'archimagistere.com, pour comprendre ce qu'il en est vraiment, à condition d'avoir le cœur et l'esprit ouverts.

Soyez béni mon Ami, et que le meilleur vous soit donné, à vous comme à ceux qui vous sont chers, à tout un chacun en ce monde
en fonction de son ouverture, de cœur et d'esprit, ensemble, inséparablement unis; en ce monde qui est prêt à l'enfantement d'une nouvelle civilisation planétaire auquel chacun est appelé à participer s'il le souhaite.

Ne croyez pas ce que l'on raconte, mes paroles y compris. Cherchez en vous la résonance de votre conscience avec ce qui est authentique, et appelez à vous ce qui est juste. Cherchez et vous trouverez je vous le garantis.

Dans l'Amour-Force inconditionnel,

Eléazar

3 commentaires:

  1. Bonjour Eléazar,
    Merci pour ces précisions, elles ne donnent pas de réponse explicite et pourtant elles mettent sur la piste, comme vous savez si bien le faire!
    Toutefois quelque chose accroche immédiatement l'œil en ouvrant l'article.
    J'ai dis Œil? oui, il s'agit justement de l'image qui accompagne le texte et que je trouve inhabituelle, elle m'effraie un peu, on dirait l'iris d'un globe oculaire, seriez-vous passé du côté obscur de la force? (prenez-le comme une plaisanterie bien sur) mais je la trouve étrange.
    Peter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Peter,

      Le côté obscur de la Force? Non, certainement pas, quoique le clair-obscur fasse l'ensemble de la réalité globale!

      Mais vous avez raison, c'est bien un oeil. En fait il s'agit de la représentation stylisée d'une pierre que l'on appelle "Oeil de Naga", enchâssée dans une monture en or. Cette pierre est un symbole éminemment puissant, propre à la Lignée des Rois Sacrés de l'Âge de Diamant. Cette pierre ne se trouve qu'en Asie. Tous les ans il en jaillit du Mékong entre la Thaïlande et le Laos. Ce jaillissement, une fois par an au mois d'octobre, est l'occasion d'une fête qui attire énormément de monde de tous les horizons. Ce jaillissement a lieu sous forme de pierres lumineuses littéralement projetées hors de l'eau qui retombent ensuite sur les berges où les gens vont les ramasser (pour ceux qui parviennent à s'en saisir). En cassant cette pierre, on découvre en son coeur un Oeil de Naga de différente couleur possible et de taille variable de l'une à l'autre pierre.

      Il existe une symbolique propre aux neuf couleurs majeures des Oeil de Naga: le blanc, le rouge, le rose, l'orangé, le jaune, le vert, le noir, le violet, et le bleu. La légende raconte que les Nagas créent eux-mêmes ces pierres de cette manière en ce lieu précis. Vous savez ce qui se cachent généralement derrière les légendes...?!

      Quant au fait de trouver cette représentation quelque peu... "effrayante", ce n'est pas forcément si illégitime que ça. La légende raconte aussi que celui qui détient une telle pierre bleue (surtout la bleue, la verte, et la noire, mais toutes sont concernées à leur propre niveau) est lié à une forte responsabilité en rapport avec son symbole, et que s'il la trahi, la mort l'attend, purement et simplement.

      Voilà pour un peu de culture G.
      Vous pouvez obtenir des informations complémentaires sur le site MagieDuBouddha.com.

      Supprimer
  2. Bonjour Eléazar, bonjour à tous et à toutes. On comprend fort bien, et c'est une évidence, la raison pour laquelle vous ne déclinez pas votre identité ; ce serait vous exposer ouvertement à l'Ennemi, tel que vous le nommez. Ce n'est évidemment pas votre personnalité qui importe mais bien le travail que vous faites pour sortir l'humanité de ce marasme ! Beaucoup autour de moi se moquent dès que je parle des changements évidents qui ont lieu en ce moment, ne serait-ce que cette pitoyable campagne électorale française : On voit bien que les gens n'en peuvent plus, et après on me dit : MAIS OU SONT-ILS TES CHANGEMENTS ? Que ceux qui ont des yeux pour VOIR et des oreilles pour ENTENDRE ! Quoiqu'il en soit, la pratique régulière du RiNIK (surtout en évitant de se focaliser sur les résultats, mais en restant bien aligné dans la lumière)aide indubitablement à un meilleur discernement, condition sine qua non justement pour y voir plus clair.Se placer du point de vue de l'observateur aide aussi, avec détachement, à une analyse plus juste des situations. En tout cas merci pour le travail que vous faites ; précisons aussi que le doute provient du fait que nous sommes limités dans nos perceptions et que nous ne pouvons voir ce qui se cache derrière le rideau. Mais ça viendra. Bon courage à tous et faisons chacun briller notre lumière.
    Nadine

    RépondreSupprimer

Merci pour votre collaboration éditoriale.
Vos commentaires seront édités après modération.
Si vous souhaitez nous faire parvenir un message en privé, merci de bien vouloir utiliser la plate-forme des contacts à cette adresse:
https://archimagistere.com/fr/contacts/ (catégorie "Le contenu du site" pour un message relatif à nos publications).

Merci