samedi 1 octobre 2016

Qu'en est-il du Pape François?

Faisant suite à une lecture de plus allant alimenter le fleuve sombre que représente les arguments présentant le Pape François comme le collaborateur de la Cabale qu'il faudrait déjouer, ou mieux, abattre absolument, nous avons décidé de prendre la plume et donner enfin un autre son de cloche: non celui de ce en quoi nous croyons, mais ce que nous savons nous-mêmes de cette histoire. Comme d'habitude, nous ne pouvons pas tout révéler, mais les arguments pouvant l'être ne manqueront sans doute pas de nous permettre d'exposer les faits tels qu'ils sont toujours soit ignorés, soit occultés.

Il nous faut tout d'abord avouer avoir, même indirectement, contribué à l'élaboration du plan visant son élection in fine. Nous savions parfaitement à quelle position l’Église souhaitait accéder et ce qu'il fallait faire pour représenter à leurs yeux le candidat idéal au Trône de Pierre (un peu comme le Trône de Fer, mais en pire) pour y accéder et servir les intérêt des pontes du Catholicisme.


Le Dragon Blanc ayant joué un rôle important dans l'abdication de Benoît XVI, nous avions alors champ libre préalablement annoncé pour faire entrer notre homme en scène. Son point fort à ce titre était son appartenance à l'Ordre de la Compagnie de Jésus fondé par Saint (paraît-il) Ignace de Loyola, dont les membres sont plus communément appelés les "Jésuites". Il est vrai que cet ordre est un ordre de pouvoir et de savoir, ayant toujours intrigué autant qu'il l'a pu afin de se saisir du maximum de... parts de marché de la spiritualité, mais aussi de pouvoir politique et d'influences. Sans entrer dans trop de détails fastidieux, disons que notre homme, Jorge M. Bergoglio à l’État Civil, est entré en religion après une jeunesse particulièrement festive, du fait d'une réelle vocation et suite à une sérieuse prise de conscience. Son choix s'est tourné vers les Jésuites parce que cet ordre représentait l'opportunité, et l'espoir surtout, de pouvoir avancer plus loin que pourrait jamais le lui permettre un ordre contemplatif.

S'il devait n'y avoir qu'un seul homme juste et bon et qui pourtant appartienne à un des ordres religieux les plus sombres, et qui pourtant ne s'en soit pas enfui comme toutes les âmes valeureuses s'enfuient toujours des milieux qui leur sont défavorables au lieu d'y maintenir leur position en héros, c'était bien lui! Ayant fini par consacrer sa vie de religieux à l'aide à apporter aux miséreux de Buenos Aires au vu du peu d'avenir que lui promettait ses choix initiaux au sein de l’Église, cet homme, effectivement réincarnation de François d'Assise comme certains l'ont pressenti, était le candidat idéal pour leurrer les tenants de la direction occulte du Vatican pour les conduire à élire un chef qui pourrait, selon leur appréciation et leurs espoirs, se montrer le digne successeur de Benoît XVI en tant que nouveau chantre des lignes de conduite prophétiques du Nouvel Ordre Mondial dans son plan visant la mise en esclavage définitive de l'Humanité. En outre, les accusations portées contre François pour une soit-disant collaboration au régime de Pinochet (ce qui est faux), rejoignait pour la plus grande joie des Prélats les accusations portées contre Benoît XVI de collaboration au régime NAZI en Allemagne (ce qui est vrai).

Mais le Vatican a vite déchanté face au calibre du personnage. Il lui était impossible de le destituer, les nombreuses tentatives internes visant à le supprimer comme ils l'ont fait pour Jean-Paul Ier se sont toutes soldées par un échec, en grande partie grâce au travail de nos agents infiltrés au Vatican, la seule échappatoire pour l'autorité vaticane était l'instauration lente et sournoise d'une campagne de discrédit.
Nous sommes nous-mêmes intervenus de façon à l'inciter à ne pas s'installer dans les appartements papaux, mais à l'extérieur de l'enceinte-même, dans les appartements hôteliers destinés aux visiteurs, et de changer le plus régulièrement possible de chambre, tout en lavant lui-même et autant que possible tout ce qu'il pouvait se permettre de ne pas remettre aux services de teinturerie du Vatican, et par là même de contrôler soigneusement tout ce qui lui était ainsi rendu une fois nettoyé et passé entre les mains de qui ne pouvait être surveillées. Idem pour la nourriture qu'on lui sert. Il est contraint de vivre cette vie-là depuis 2013 et la fatigue se fait sentir, sans pour autant qu'il abandonne son apostolat ni sa mission.

Nous échangeons régulièrement des entretiens confidentiels au rythme d'une fois par trimestre en moyenne, et chaque fois ses propos sont identiques, témoignant de son inquiétude quant à ses chances de rester en vie. Les multiples tentatives de meurtre déjouées, ne font pas que le rassurer. Néanmoins nous avons un besoin essentiel qu'il tienne ferme sa position jusqu'au moment du basculement, où là seulement il pourra être extrait du Vatican afin de le soustraire enfin au risque permanent de subir la vindicte des Prélats, eux ralliés, en effet, à Lucifer, du moins pour l'immense majorité d'entre eux, les exceptions n'étant pas légion. Mais en attendant, son assimilation au plan de l'Ennemi est savamment planifiée et orchestrée par les chantres du N.O.M., et puissamment entretenue par la presse alternative sensée être libre (on se le demande au jour d'aujourd'hui).
Faire passer une idée en force au sein du peuple est l'enfance de l'art pour les manipulateurs du pouvoir, quel qu'il soit, mais ralliés à la Cabale et dont font partie les barons du Vatican.

"Ce qui caractérise vraiment l’époque présente est plutôt une décroissance de l’influence réelle de la collectivité sur la vie publique ; ils (les gens, les peuples; NDLR) deviennent plutôt des instruments dociles dans les mains des dictateurs et même des usurpateurs qui, en se servant d’un côté d’une connaissance plus ou moins intuitive des lois de la psychologie et d’autre part en disposant de formidables moyens techniques dont l’État moderne dispose à présent, et n’étant empêchés par aucun scrupule moral, exercent sur les individus qui forment un peuple, une action efficace que nous avons présentée comme un véritable viol psychique. Autrement dit, ces individus sont sans arrêt violés au niveau psychique. Il est normal que, de temps en temps, ils soient obligés de recourir à des manifestations tapageuses, où ils exploitent et déchaînent les formes inhérentes des masses." (Serghei Ceahotin, in "Le viol des masses par la propagande politique").
"Si un réflexe conditionné (pour les besoins de notre exemple nous parlons ici de la diabolisation du Pape; NDLR) n’est pas "renouvelé" de temps en temps, il perd de son efficacité. Il est alors nécessaire que des événements extérieurs (c’est pourquoi les "chocs du futur" ont été créés) déterminent la réapparition du sentiment de peur, d’exaltation ou même de désorientation, pour que la chaîne avec laquelle ces "esclaves psychiques" étaient attachés auparavant, se resserre encore davantage." (en substance; source commentaire: "Les crises artificielles et les "chocs du futur"). Le principe est exactement celui-là. La Cabale s'ingère puissamment jusque dans la manière de penser et exerce son influence afin de faire et défaire insidieusement jusqu'aux opinions les plus intimes via les médias (télévision en tête mais aussi l'Internet désormais).

Le financement du Vatican par George Soros, pseudonyme autolégalisé de Monsieur György Schwartz qui se prend pour un dieu comme tous les "gens" de son acabit, et les différentes manipulations du discours compassionnel du Pape pour le faire correspondre aux orientations de choix des milliardaires dégénérés, est une réalité avérée.

"Wikileaks a livré le compte-rendu d’une réunion du bureau de l’Open Society (fondation de George Soros) à New York en mai 2015. On y apprend que, dans le cadre de la préparation du voyage du pape aux Etats-Unis, l’Open Society travaille avec l’un des principaux conseillers pontificaux, le cardinal Oscar Rodriguez Maradiaga.
Le document ajoute que l’objectif est « en apportant notre soutien à PICO et à ses activités, de pousser le pape à se prononcer sur les questions d’économie et de justice raciale, y compris en utilisant l’influence du cardinal Rodriguez, proche conseiller du pape, et par l’envoi d’une délégation au Vatican au printemps ou à l’été »." (source commentaire: Medias-Presse.info, article "Comment Georges Soros fait du pape François un agent du Nouvel Ordre Mondial").

A ce titre le Pape était très attendu aux États-Unis par la Cabale. D'autres choses encore devaient être dites, abordant des sujets dont personne n'a eu vent. Son discours fut pourtant d'une fadeur et d'une banalité exemplaire, laissant les Catholiques américains entre autre, mais surtout l'Ennemi, sur leur faim!

L'appui de l'immensité du peuple des humbles, loin des affaires de pouvoir et d'intérêts, est une réalité, mais le désir de diabolisation du Pape par l'appareil d’État vatican et les diverses articulations du N.O.M. en est une aussi, particulièrement féroce.
Notre but à la base était de tromper les Prélats afin de faire élire contre leur attente un pape qui puisse noyauter efficacement l’Église sans jamais se rallier à eux, ce qu'il a fait. Pour détruire une pomme sans en avoir l'air, le ver infiltré est encore le meilleur moyen. Détruire l’Église ne veut pas dire saboter les valeurs compassionnelles qu'elle véhicule et qu'il défend d'ailleurs à titre personnel. C'est détruire l'institution vendue à l'Ennemi depuis des siècles, que les Catholiques en soient conscients ou non. Il est légendaire que les premiers à se soulever contre la suppression effective des chaines des esclaves, ce sont les esclaves eux-mêmes.
En tant que Jésuite, le Pape aurait vraiment dû être un pilier des plans de la Cabale, mais cette confiance de son ordre en sa docilité (le Pape étant sensé devoir obéissance au Pape "Noir" occulte, d'autant plus appartenant à son propre ordre) a été déjouée, en même temps que les plans de la Cabale, par son cœur pur, tout comme Poutine, du moins sa copie de remplacement, la version initiale ayant été éliminée par la Cabale elle-même le trouvant trop peu docile -cruciale erreur. Le Pape François et Vladimir Poutine ont actuellement cela en commun: l'un et l'autre sont traitres au N.O.M. (selon les propos de Jacob Rothschild du moins à l'égard de Poutine).
Ne pouvant manipuler François comme prévu, l'ensemble du camp ennemi tente de le faire passer pour ce qu'il voulait qu'il soit.

Il n'est suivi ni par l'institution religieuse qu'est l’Église, ni par le pouvoir politique et (plus ou moins) financier qu'elle représente (depuis l'assainissement des comptes de la Banque du Vatican où chaque chef d’État rallié à la Cabale y a ouvert en principe un compte personnel), ni par l'establishment de quelque bord qu'il soit. Il n'est surtout suivi par personne dans ses multiples tentatives de réformer cette Église à la dérive et fondée sur des élucubrations et contre-vérités instituées depuis si longtemps qu'elles en sont devenues des institutions elles-mêmes au même titre que l’Église qui s'est bâtie puis consolidée sur elles. Dans ses tentatives plus ou moins fructueuses, le Pape François est soit considéré comme fou, soit comme "anti-catholique" (voir comme l'antéchrist, l'idée a du moins été lancée), corroborant implicitement son pseudo-attachement au N.O.M. avec dit-on pour objectif la destruction finale du Catholicisme au profit du culte de Lucifer auquel remettre l'ensemble des âmes catholiques. A ce titre, des vidéos circulent sur le net en annonçant ouvertement le culte à Lucifer rendu par le Pape François... "preuve à l'appui". En l'occurrence cette vidéo filmée à l'occasion de la messe solennelle de Pâques où se déroulait alors des ordinations dans ce qui est semble être Saint-Pierre de Rome, avec en sous-titres la traduction du texte en Latin où effectivement, il est rendu un hommage à Lucifer! Il est en effet consternant de faire l'indubitable constat que le rite catholique romain inclut effectivement le salut de Lucifer comme père du Christ, quoi que ce texte est à l'origine symbolique, Vesper et Lucifer sont les noms de la planète Vénus respectivement attribués le matin et le soir dans la Grèce antique, quoi que cela n'excuse rien. Mais là où la vidéo sous-titre en Français "Le pape invoque Lucifer en plein culte au Vatican", ce n'est toujours pas le Pape François qui entonne cette invocation, conduite par un prêtre tout simplement. Le titre de la vidéo est sciemment mensonger puisqu'il désigne expressément le Pape François comme rendant ce culte à titre personnel, comptant sur l'effet de consternation face à la traduction du texte pour faire oublier que le Pape ne figure pas sur cette vidéo. Dire que le Vatican rend un culte à Lucifer, ça c'est une évidence absolue. Dire que le Pape est le chef de l’Église, aussi (officiellement, les chefs d’État ne sont jamais ceux qui tirent les ficelles du pays, tout le monde sait ça). Maintenant dire que pour cela le Pape rend un culte à Lucifer, c'est de l'amalgame volontairement discriminatoire et diffamatoire. Il est également bien facile de reprocher au Pape ce que sont les rituels de l’Église. Et lancer au peuple les vérités cachées sur les cultes sataniques du Vatican le ferait enfermer et décevrait le milliard de Catholiques totalement incrédules. Que ceux qui dénoncent le Pape commencent eux-mêmes à descendre dans la rue pour dénoncer à haute et intelligible voix ce qu'ils pensent du système plutôt que se cacher derrière un site Internet en pointant le doigt pour juger sans savoir, et nous verrons s'ils se feront longtemps la voix de la vérité. Le Pape François a en effet commis des erreurs sur lesquelles nous avons considérablement attiré son attention afin de lui éviter de tendre à ses ennemis un bâton pour se faire battre; les photo-montages étant suffisamment courants sur le net pour qu'il ne donne pas lui-même aux médias d'autres occasions de le harponner. Mais qui est exempt de toute erreur, surtout lorsque la pression est permanente et les pièges comportementaux tendus sans relâche?

A son élection, François a défroqué quatre cents prêtres pédophiles ! Maintenant il se contente de défendre notre thèse, à savoir le non-rejet, et la conciliation des opposés complémentaires, là où nombre de fonctionnaires de l’Église entretiennent une pensée chaotique parce qu'ils sont payés par la Cabale pour le faire, notamment aux ordres du "Pape noir" (qui n'est donc pas François au cas où un doute persisterait), ainsi qu'à ceux, quelque part, de l'ex-Benoît XVI, lui, effectivement ténor du N.O.M. sans que jamais ou presque la presse alternative en ait fait écho si ce n'est pour casser du "Catho" en masse et sans discernement. Il est donc devenu de bon ton de prêter à François la paternité où le partage inconditionnel des arguments chaotiques de ses cardinaux, archevêques, ou évêques, ceux-ci allant bon train dans leurs discours sachant que c'est leur Pape qui se prendra la charge finale... avec l'appui de la presse alternative, plus active en contexte que la presse "mainstream" pour valoriser les intentions de la Cabale et en transmettre les contre valeurs.

Parce qu'il est dit (où est la preuve?) que Monseigneur Raul Vera, évêque de Saltillo au Mexique, est "l'ami" du Pape François, ces paroles de l'évêque sont directement imputées au souverain pontife en termes de responsabilité ou au moins de co-responsabilité:
"les homosexuels sont les sauveurs de l’Église", ayant de même fait publier, nous citons: "la lettre enflammée d’un homosexuel pour son compagnon la jugeant (Mgr Raul Vera; NDLR) comme un « document très précieux pour la famille qu’il a formé avec son mari », évoquant même un texte « prophétique »!" (source: http://medias-catholique.info).

"AMI, IE, subst.
I.− [Correspond à l'emploi passif et souvent aussi actif du verbe aimer, la réciprocité étant envisagée ou possible] Personne qui de la part d'une autre est l'objet d'un attachement privilégié; celui, celle qu'on aime et/ou qui aime." (Le Trésor de la Langue Française)
Qui est allé vérifier les véritables sentiments des deux hommes l'un envers l'autre, au-delà de ce qui est affirmé au vu de leurs vies publiques respectives?

La question homosexuelle est extrêmement épineuse, là aussi introduite de façon méthodique sur le devant de la scène par la Cabale au nez et à la barbe des homosexuels eux-mêmes; épineuse car à la fois engageant la valeur humaine et d'autre part les questions d'ordre "moral" dans un contexte aussi étriqué que celui de la religion, et de l’Église Catholique Romaine qui plus est. Là où l'un annonce son non-rejet des homosexuels en tant qu'individus en droit de se voir offrir, comme tout un chacun, la parole et la présence de Dieu s'ils la recherchent, l'autre plébiscite la substitution chaotique de l'homosexualité en tant que phénomène social, aux valeurs familiales (d'ailleurs à l'origine elles-mêmes instituées de façon forcenée par la Cabale) constituée d'une bipolarité équilibrée et créatrice (ce qui est "mathématiquement", du moins énergétiquement et biologiquement impossible à une relation unipolaire). Et nous avons-là du pain béni à l'usage des médias qui en feront leur choux gras pour fustiger le Chef de l’Église face à des propos détournés et sortis de leur contexte de façon systématique, méthodique, et stratégique.

Peu ou pas suivi par la presse catholique elle-même, François ne peut aller si loin qu'il le souhaiterait car il risque toujours, malgré l'appui du peuple, un procès en destitution pour abjuration des fondements de l’Église et du Droit Canon, le reléguant alors au rang "d'antipape", ce qui a d'ailleurs déjà été fait à son endroit de manière implicite. Mis ainsi hors d'état de nuire au N.O.M. auquel il mène quand même la vie dure à son niveau quoi qu'on en dise, tout comme en mourant sous les balles ou par le poison, il ne servirait alors plus à rien, comme tout héros mort qui se respecte, pour cette cause précisément de réunification globale sous une bannière d'Unité sous laquelle et par laquelle tous pourront se reconnaître légitimement, fédérant les peuples et les nations avec conservation des cultures, us et coutumes (à condition bien sûr qu'elles ne soient jamais ni en rien sources de quelque souffrances). Ca paraît utopique dit comme ça n'est-ce pas? Et pourtant. Notre monde ne survivra qu'à cette seule et unique condition, quel qu'en soit le rythme de progression, donc autant s'y préparer. Même le plébiscite de cette Unité si chère à l'Archimagistère est officiellement considérée comme la preuve de son appartenance à la Cabale sous prétexte de Gouvernement Unique propre au N.O.M., alors qu'il ne s'agit ni de gouvernement ni de despotisme, mais de leur opposé total. Là où certains voudraient faire passer la valeur de l'Unité pour un principe luciférien ou équivalent, que chacun se souvienne que tous les ennemis du genre humain ont toujours assis leur pouvoir sur autrui par l'emploi de la division et non de l'Unité, rendu capable de régner en seigneurs et maîtres en suivant l'illustre proverbe romain (justement) cher à leur cœur: "Diviser pour mieux régner". Celui qui unifie ne peut régner. Il ne peut qu'Aimer!

Ainsi le pape doit impérativement s'aligner un minimum sur les canons de l’Église et faire bonne figure afin de ne pas la prendre de front, ce dont se sert la Cabale pour le désigner aux yeux de tous comme collaborant avec elle à son propre plan. En contrepartie il peut le plus finement possible se montrer le réformateur que nous attendons de lui, ce dont se sert la Cabale pour le montrer opposé à l’Église, donc servant les intérêts de Lucifer...! C'est une position sans solution où quoi qu'il entreprenne, il sera toujours désigné comme le mouton noir. C'est une position infiniment épineuse où, en définitive, il se retrouve absolument seul en termes d'influence qui lui serait favorable et dont il est cruellement départi, hormis par la nôtre, mais officiellement inexistante... et pourtant.

Toute la presse alternative ou presque suit le mouvement de la pensée unique instaurée par la Cabale. Il convient de se demander s'il reste encore un bastion de discernement au milieu des thèses et antithèses, des ascensionnés en orbite autour de la Terre et du débarquement des méchants E.T. en lequel la Cabale veut plus que tout  au monde que le maximum de gens puisse croire pour justifier une vraie-fausse guerre nucléaire contre un ennemi créé de toute pièce. Il convient de se demander comment il se fait que toutes les théories macabres ou abracadabrantes, toutes les alertes, toutes les soit-disant prophéties lancées par la Cabale, sont systématiquement reprises par la presse alternative qui s'en fait l'écho comme un seul homme, et plus l'ânerie est énorme, plus l'info est universellement relayée. Il convient, enfin, de se demander si ce milieu d'une pensée sensée être libre, comme tous les autres au presque n'a pas été infiltré par l'Ennemi pour pouvoir manipuler à loisir des esprits crédules et perdre les foules au milieu de tout et n'importe quoi et leurs exacts contraires, en les menant de Charybde en Scylla, et alternativement le contraire... 


Comme d'habitude, ni cet article ni les autres ne sont sérieux. Ils ne sont que pures fantaisies. Rien n'y est vrai, nous ne sommes que des affabulateurs ;-)

17 commentaires:

  1. Bonjour,

    Pourquoi avez vous besoin que le pape reste en place jusqu'au moment du basculement, avant de l'extraire du Vatican.
    Bien à vous
    Dominique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dominique,

      Nous en avons besoin parce que, en l'occurrence, tout comme Jean-Paul II à un différent niveau, François est une incarnation de l'Absolu et que nous avons besoin de sa présence au milieu des cancrelats afin de bloquer certaines énergies, quand bien même en souffre-t-il personnellement, ce qu'il a néanmoins accepté. Nous aurons également besoin de sa représentativité auprès des Catholiques du monde suite au basculement mais nous avons aussi besoin pour cela qu'il ne soit pas démissionnaire aujourd'hui, quelle que soit l'opinion de lui que l'Ennemi puisse véhiculer. Nous avons de même besoin d'un Imam parfaitement honnête, d'un Rabin de même, comme d'un représentant du plus grand nombre possible de religions et mouvements honnêtes, représentants eux-mêmes d'une orientation d'esprit particulière d'une part non négligeable de l'Humanité, cette dernière ayant été divisée à outrance.

      Supprimer
  2. Bonjour Eléazar,

    En lisant d'autres articles précédents, je sais que le pape François a une réelle importance pour vous. Mais sachant que la religion catholique est corrompue et "infiltrée" par la cabale. Sachant la difficulté que le pape François a à exécuter son ministère. Quelle est la raison pour laquelle le pape se trouve dans ce "panier de crabes" en risquant sa vie pour une religion "vouée à l'échec"? Vous affirmez qu'il a été mis en place par la "cabale". Comment se fait-il qu'il soit maintenant ciblé par cette même cabale? Qu'il soit votre ami (personnel?) malgré un "lien" (forcé?) de cette élite corrompue et diabolique? La spiritualité n'a rien à voir avec la religion; pourquoi est-il pape? Y-a-t-il un fondement crucial de se trouver là où il se trouve? Bien à vous. Michel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Michel,

      Vous trouverez une part de vos réponses dans ma réponse ci-dessus.
      Si la religion, le concept même de religion d'ailleurs, est effectivement vouée à l'échec, cela ne veut pas dire que les âmes auxquelles on a appris à suivre ce mouvement comme celui de la vérité, ne méritent ni ne peuvent en être libérées. Chaque manière de penser peut converger vers un idéal unique et beau et harmonieux pour tous, quand bien même chacun suivrait-il un chemin différent pour y parvenir. En cela, la religion est une chose, ceux qui la suivent en sont une autre, en laquelle il conviendra quoi qu'il en soit de trier le bon grain de l'ivraie, et cela, chaque concerné y sera soumis du simple fait de ses propres choix, de son propre positionnement par rapport aux valeurs et vertus proprement humaines, et de leurs conséquences.

      La raison pour la quelle François est désavoué par la Cabale qui l'a mis en place est expressément spécifiée dans le texte de l'article. Il serait trop long d'en résumer ici les propos.

      Il est en effet un ami personnel. Nous nous connaissons mutuellement, depuis très, très longtemps. Il est Pape pour jouer aujourd'hui le rôle qui est le sien à l'heure du basculement, tout simplement. Il l'est notamment pour qu'au moment désigné, un infâme tel que Ratzinger ne puisse causer plus de dégâts encore, au moment, justement, où des milliards de gens ont besoin d'un espoir, d'un soutien vibratoire, quand bien même ne sauraient-ils pas qu'ils en bénéficient.

      C'est sans doute le fondement le plus crucial, car l'objectif premier de tout ceci est la sauvegarde du plus grand nombre d'âmes possible, bien bien avant un "changement de régime".

      Supprimer
  3. Boudoir à tous ! Hummmm ! Ici on parle de Lucifer et de pouvoir !!! J'aimerais bien, si vous me permettez, une pensée ou plutôt une élaboration de recherche sensitive et surtout intellectuelle sur ce soi-disant Lucifer ! Mes parents étant catholiques et allant à la messe dans mon enfance, j'écoutais, comme tout les enfants d'ailleurs, en perte les énoncés de prêtre en avant. Lorsqu'il parlait de Satan ou Luciger, appelez le comme vous voulez, je me posais bien des questions sur son origine réel et sa fonction dans l'univers. Et oui même à 9...10 ans je me posais cette question. Il faut dire qu'à l'époque, étant jeune et encore pure, j'écoutais et essayais de me faire ma propre idée sur les sujets qui venaient à moi. Pour ce qui est de Lucifer; comment un soit-disant ange qui fut aimé de son créateur pourrait vraiment se retourner contre lui ? A l'epoque, je jouais des fois au téléphone que pas mal tous connaissent. Le jeu est simple, lancer une courte phrase dans un groupe et le dernier en sortait la dite phrase et aussi surprenant que cela puisse être, la dite phrase était soit légèrement modifiée ou soit complètement changée Alors je me suis posé la question ?????? Est-ce que les écrits initiaux, étant retraduit plusieurs fois et peut être même interprètation celons son lecteur et qui sait, la retranscription a-t-elle été faite selon la perception de l'autre auteur ??? A cela soit ! Qui sait et qui pourra en délier l'exactitude des premiers écrits ? Je sais, même à 10 ans, que les us et coutumes sont très différents des nôtres et la manière de vivre et de s'exprimer change beaucoup à chaque 2...3...4.. Générations. A 10 ans, et oui à 10 ans, j'étais déjà en mesure de me faire ma propre idée ou appelons cela ma propre enquête personnelle sur le sujet !!! En voici une partie qui en expliquerait ma façon de procéder à l'epoque : À suivre...

    RépondreSupprimer
  4. J'ai passé ma vie même depuis tout petit à étudier les gens qui gravitaient autour de moi et même ceux étant de passagés dans mon environnement. Comment les gens se comportaient devant telle ou telle situation. (Il faut dire que j'ai toujours été un pragmatique mais la présence de ma mère qui était une femme de tête et surtout une femme de cœur m'a au-dedans mon processus d'équilibre entre ma tête et mon cœur). Alors, mon ressenti faisait déjà parti de moi tout en surfant dans mon apprentissage sur l'humanité. Revenons à ce fameux Lucifer !! En écoutant le prêtre ou les prêtres de mon églises, je ne pouvais faire autrement que me poser des questions sur la validité de leurs dires.... Le temps passe et cela me trotte dans la tête régulièrement. Vers mes 13..14 ans, tout en étudiant les matières que l'on me proposait à l'école, je me rendus bien compte de ce que je pensais etre à l'epoque; la perception d'un sujet diffère d'un auteur à l'autre et même que des fois tout devenait contradictoire !!! Alors je faisais revenir en surface mon questionnement sur le sujet des anges et de Lucifer ! ( à pui, pendant ma croissance, je voyais et percevais les tentatives de manipulation des gens autour de moi prétendant détenir la vérité sur... Ou pire toute les vérités !!! ). A l'epoque, on parlait aussi de séparation au Quebec, et je commencais à me faire une vague idée sur la parvenions des supposés dirigeants sur comment manipuler les gens en leur mentant et en s'empressant sur l'a crédibilité de leurs opposants. (Diviser pour mieux résigner ). Ce que à l'epoque, ne connaissait pas le terme encore. Mais je le voyais et le comprenait ! Alors, ABC !!! Ca n'en prenait pas plus pour remettre en userions les dires des prêtres dans mes dernières années. Alors je m'interrogeais sur la crédibilité de ces écrits et pire encore de leur sujet de manipulation. La je commencais à faire ma petite enquête. J'ai cru observer que Satan ou Lucifer avait changé outrageusement de formes dans des périodes différentes. De même que les dragons. Petite enquête qui me menait en parallèle à celui initial! Bref ! Manipulation pure et simple des hommes sur les gens, comme moi, un peu crédules. Pour ma part, comment un ange pouvait-il faire du mal à ce dans quoi il était intervenu et peut être même contribué massivement ? Cela ne tenait pas la route !!! Alors j'ai essayé de trouver des livres ou autre document sur le sujet !! Ouff !! A l'epoque, il n'y avait pas internet !!! Pas facile disons. Alors je questionnais ci et là en espérant avoir plus d'informations. Mais en vainc. ( on me disait que j'étais trop jeune pour m'intéresser à tout cela ). Même les prêtres ne voulaient pas me répondre. Sauf un vicaire en qui je ressentais un amour intérieur à tout ce qui vivait sur cette planète. ( il me disais, vois-tu, l'homme a besoin de bergers pour savoir où il doit aller ). Oint !! Pas Claire ca mais il chemine enfin sur... ( Je ne crois pas que Lucifer tel que décrit dans la bible soit vraie ment celui que l'on décrit comme étant si mauvais que cela ). Cela n'en prenait pas plus pour m'en faire une idée personnelle sur le sujet. Voici, et avec un recul à l'epoque, mon verdict ou thèse sur le sujet !!! À suivre...

    RépondreSupprimer
  5. Est-ce que ce fameux Lucifer cité dans les écrits ne serait- il pas juste un ange qui aime tellement son créateur et qui plus est aimé tellement son œuvre que sa venu possible sur terre annoncerait juste la vérité de ce que les hommes font de mal et que l'Himme aurait une peur bleu de lui car il viendrait vers nous juste pour nous brasser un peu pour nous réveiller sans prendre parti pour lui directement ? Cela expliquerait les discordances dans certains écrits un peu partout ici sur terre et dans un recul sensitif envisager vers le même sens ? Si à l'époque on ecrit la venu d'un ange qui terrasserait les humains de par son amour inconditionnel à son Pere pour son œuvre entière pour en éveiller leur âmes à t voir la pertinence de ce qui les entoure pour la continuité de la vie sur cette planète et que l'Homme sera jugé de par ses action sans pouvoir y mentir devant lui !!! Ouff !!! De la la peur de cet ange qui serait qu'en sorte un porte étendard de la divinité même tout en voyant et ressentant la vie à part entière comme sacré dans toute son ensemble et pas juste pour une créature qui se prévaux de la supériorité de son petit etre sans en essuyer les conséquences de ses actes sous preuve de manque de connaissances ou pire sous preuve d'ignorance envers lui même à sa propre inconscience voulu ? Alors, comment pourrait réagir un tel etre devant l'infâme direction que prend cette humanité sans en y prendre la responsabilité de la destruction de la vie sur cette planète ? Comment réagiriez vous si vos enfants et même vos animaux, poissons serait détruit par vos voisins et amis ??? Voilà une question qui m'habitait a l'âge de 13...14 ans. Plus je cheminait et plus je me demandait si vraiment les anges existaient et si l'Homme ne les auraient juste oas inventés pour manipuler encore et encore les gens pour qu'ils puissent les asservir !!! Oui j'ai perdu la foi !! Je l'avoue. Mon histoire me rappellera plus tard que les anges ou forces bienveillantes existent vraiment. Mais à l'époque, c'était mon appréhension profonde sur le sujet. Alors , aujourd'hui encore, je reste persuade que Lucifer est entre autre un autre nom divin que l'homme a attribué à son actif pour encore une autre fois manipuler les gens dans la peur et la séparation pour etre sur que s'il vien à nous, il en devienne systématiquement l'ennemie de l'humanité. Pour les réunions sataniques, ( je crois juste que les âmes réunies ensemble et vil se complaisent dans leur absolu volonté à se complaire ensemble en augmentant leur énergies négatives entre eux tout simplement et en interant la peut sur la possibilité de sa puissance qui laisse le miroitement que ces Hommes laissent croire qu'il on cet ange à profit aux yeux de tous pour n'en faire que le panthéisme de leur volonté macabre. Bref ! Il manipule encore entre eux pour essayer encore de nous faire peur et de les craindre. Voilà un court instant dans ma vie et sa perception. Comme vous dites si bien, et que la plume de mes entrailles soit tout simplement prise avec humour et ... Bien à vous....


    Dragonblanc !!!

    Christian Daigle

    RépondreSupprimer
  6. Bendiciones y gratitud.

    RépondreSupprimer
  7. Cher Eléazar,
    Intéressant cet article sur le Pape, personnellement, je n’en pense pas grand chose et à vrai dire tout ce qui touche à la « Religion » me laisse de marbre, comme je l’ai déjà évoqué dans un de vos sujets portant notamment sur la nature de l’ennemi et ayant par ailleurs fait part de mes propres expériences ( voyances, perception de l’intemporalisation de ce qu’est notre esprit – métaesprit, en fait – dont notre conscience peut révéler, si elle est connectée, reliée, que cet univers ainsi que d’autres ne sont que des modes transitoires, tangibles, concrets, leurs densités, relatives..etc..)
    je ne reviendrais pas là dessus, comme je le dis souvent à mon entourage, il faut le vivre pour comprendre ce que cela représente. Bien sûr il y a cette situation sur ce monde, qu’on se rassure il y a déjà eu pire, et de surcroît c’est plus répandu qu’il n’y paraît .
    Aller vers un monde meilleur... pourquoi pas, mais bon ça devrait être déjà le cas ?..non ?...ça a du mal à se faire ici... ça va venir ?...ah, autant pour moi...
    Oui, c’est un peu provocant dit comme cela..mais pas tant que ça. A vrai dire cette situation c’est un peu la « part » de chacun, même si l’on trouve que c’est plus la «part » de l’autre, n’est-ce pas, y compris et surtout des plus « mauvais » mais bon tout le monde à contrario du simple fait de sa « présence » sur ce monde participe peu ou prou à cet état de fait. L’ennemi ....il fait partie du barnum (cirque) à vrai dire sa présence est déjà compté depuis l’origine et quelque soit la manière dont il se débat pour arriver à ses fins cela aussi est déjà compté. Maintenant de savoir si ce monde a encore un avenir, personnellement je dirais oui, mais je doute que ce que nous connaissons actuellement pourra subsister y compris sous les formes que nous sommes habitués à penser pérennes..dont les nôtres , mais peu importe, que les uns et les autres ici bas et un peu ailleurs continuent leur traffic, joutes, confrontations, manipulations, avec au milieu l’ensemble de la population de cette planète, le résultat sera le même . Comment dire, ou comment devrais-je le dire, cet univers n’est qu’un puzzle parmi d’autres, connecté à différents niveaux,( inférieurs, supérieurs, médians, exotiques..) dont tout le « vivant » lui même connecté ou plutôt interconnecté à ces mêmes niveaux... in fine, tout ceci n’est qu’un jeu d’ombres et de lumière, en définitive rien ne nous appartient, pas même nos corps, rien... et ceci est valable pour tout, les débats actuels sur le « basculement, changement, évènement, etc.. » m’apparaissent comme des faux semblants, non que ce qu’ils représentent soit dénués d’intérêt, ou de sens, mais quand on a conscience que le « décor » n’est qu’une part , alors que ce dernier est perçu par la majorité des gens qui vivent sur cette planète, comme étant la seule réalité qui les fasse se tenir debout, « vivant », je crois qu’il y a là comme un gros problème de « raccord ontologique » un tel monde coupé avec ce qui fait le « tout » est comme un fruit coupé de son arbre, ça peut fonctionner un certain temps, ça ne peut pas fonctionner tout le temps, maintenant de savoir si après tout, ce monde a des chances de pouvoir s’en sortir avec, ou sans, je dirais pour finir que ce n’est plus tout à fait de son ressort.....
    Jean.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jean,

      Votre réflexion est intéressante, d'autant que l'ensemble de nos efforts concourent à la reconnexion nécessaire entre le fruit et l'arbre. Si les circonstances ordinaires considèrent, à juste titre de leur propre point de vue, que cela est impossible, il se trouve que d'un autre point de vue ça l'est tout-à fait, ce qui est d'ailleurs opéré de façon concrète.
      Maintenant pour le reste, il appartient à la conscience, individuelle comme collective, de se faire le témoin de la réalité future proche. "Wait and see"... Mais comme vous le laissez entendre, la façon d'envisager ce changement sera très différente de celle dont tout un chacun pourrait conjecturer à son sujet tant qu'il ne s'est pas produit, car le paradigme se concrétisant alors, la conscience mentale ne pourra que concevoir sur un plan différent les phénomènes qui seront portés à son observation comme à ses conclusions.

      Quant à la religion, elle me laisse au moins autant de marbre que vous, si ce n'est plus soyez-en sûr. Mais force est de constater que ce n'est pas le cas d'une part majoritaire du reste de l'Humanité, raison pour laquelle il convient de ne pas du tout négliger cette question alors que ce n'est vraiment pas l'envie qui m'en manquerait...!

      Mais je ne doute en aucune manière que vous saurez prendre la juste mesure de ce qu'il se produira ou non d'ici quelques semaines. Néanmoins, soyons vigilant: reportons-nous sur l'application du bon vieux principe de précaution juste au cas où, sait-on jamais...

      Supprimer
    2. Merci de votre réponse Eléazar.
      Je ne pense pas que la majorité des gens puisse croire à un quelconque changement ou renversement même si ils l’espèrent , bien sûr ils s’aperçoivent et constatent que ça ne tourne plus tout à fait rond, et que nombre d’aspects ne laisse d’inquiéter, mais que peuvent-ils faire ?... le système en place que je qualifie de corporation mafieuse n’a même plus honte de ses propres contradictions, mensonges, comment voulez-vous lorsque qu’un tel système, gangréné, corrompu puisse être défait alors que ses ramifications tentaculaires sont solidement implantées dans la structure de notre société et par conséquent de nos vies, les gens ne sont pas dupes, ils savent bien que le système est « plombé » mais ils s’en contentent à défaut d’autre chose, comme je l’ai dit, vouloir un monde meilleur, là aussi les gens ne sont pas contre, seulement on ne sait pas trop comment s’y prendre, hormis la corporation citée plus haut, qui elle lorgnerait plutôt du côté du « meilleur des mondes » ce qui n’est pas franchement le même projet, loin de là, mais bon c’est ce qu’elle s’efforce de nous faire avaler, les signes en sont plus que patents, alors évidemment le « troupeau » suit le mouvement car il faut quand même bien le dire, la majeure partie de la population ne brille pas par son « éveil » ce qui me fait dire qu’avec ou sans changement ça ne lui fera ni chaud, ni froid. Il règne quand même une forme d’anesthésie des consciences sur ce monde qui est sidérante, désespérante, pas étonnant que nos « geôliers » ne veulent pas perdre une telle manne. De mon point de vue, si changement il devait y avoir, il faut s’imaginer que peu ou prou cela correspondrait à une sorte de coup d’état planétaire, avec des milliers d’arrestations de personnes à des postes clés et d’autres aux positions moindres, voire intermédiaires, qui est capable de cela ? la logistique à mettre en route pour une telle procédure dépasse l’entendement elle serait absolument colossale, phénoménale, quelles sont les forces capables d’une telle prouesse ? ...humaines ?....on peut songer à des exocivilisations avancées dont les moyens seraient à même de répondre a ce niveau de challenge, mais là encore, c’est le « secours qui vient du ciel » à moins que ça ne soit l’inverse, je ne pense pas que de ce côté, il faille attendre quoi que ce soit, le bourbier de ce monde présente nombre d’aspects inextricables , vous pouvez démêler d’un côté, il se remêlera de l’autre, alors notre cas peut certes intéresser un certain nombre d’espèces exogènes désireuses de nous aider, nous épauler mais il en est probablement d’autres qui ont plus qu’intérêt à ce que la situation perdure, voire même tourne en leur complète faveur, maintenant il est possible que cela se fasse par touche, un peu comme sur un damier, franchement ça fait déjà des siècles que ce petit jeu du chat et la souris dure, avec pour résultat la situation que l’on connaît actuellement. Pour moi ce n’est pas tellement les moyens à mettre en oeuvre qui permettraient de nous sortir de ce carcan qui fait défaut, mais le conditionnement et la dépendance mentale des individus vis à vis de ce système, songeons un seul instant au nucléaire avec ces centrales, au pétrole, au mode consumériste omnipotent qui aliène presque totalement la personne, etc...sortir de ça ? même incomplètement ?....autant se prendre un astéroïde géocroiseur l’effet serait similaire ou presque, peut être que finalement c’est ce qui va finir par se produire ou quelque chose d’un genre analogue, les dinosaures ont bien eu le leur, a bien y regarder je ne vois pas trop de différence avec ses spécimens au comportement balourd et rustre, par bien des côtés c’est aussi notre façon de faire...
      Jean.

      Supprimer
    3. Bonjour à vous,

      Vous avez raison, à peu près en tout points. Ce que vous pensez qu'il devrait a priori arriver arrivera. Mais le caractère infaisable de la chose n'est effectivement exact que DANS le cadre du paradigme actuel, pas dans celui du suivant. Voilà pourquoi il ne s'agit pas d'un changement de régime politique... mais de paradigme!

      Attendez et observez. Vous verrez par vous-même.

      Supprimer
    4. Houla, un changement de paradigme ?, c’est bien le moins qui pourrait se produire, mais allez donc simplement énoncez ce mot : paradigme ...aux gens, je suis a peu près sûr pour la grande majorité qu’ils se demandront de quoi vous voulez bien parler sans compter qu’un nombre non négligeable d’entre eux ne comprendrons même pas le sens du mot c’est dire que si changement de paradigme il y a, j’ai bien peur que cela leur passe au dessus de la tête et que tout au plus l’effet produit , ne leur tirera qu‘un léger sourire un peu niais, ce qui confirmera un peu plus cet état désespérant que je décrivais dans mon précédent post, mais bon, on fait avec ce qu’on a et vu le tableau on peut espérer de grandes choses pour peu qu’ici ou là les déclics se produisent....
      Jean.

      Supprimer
    5. Ne vous en faîtes pas, tout ceci n'est en rien confié au hasard. Il ne s'agit pas de convaincre les gens qu'un nouveau paradigme est en route. Ce paradigme, au vu de ce qu'il est par nature, s'imposera à l'esprit des gens, quoi qu'ils soient capables de concevoir mentalement. Quant aux déclics à attendre, chacun d'eux sera là au moment où ils seront nécessaires. Une fois encore: "wait and see". Je gage que vous serez bien plus d'une fois surpris. Tout un ensemble de synchronicités est en route. En outre vous ne pouvez concevoir le nouveau paradigme avec une conscience mentale référencée sur l'ancien. Vous verrez, la révolution sera puissante, terrible, mais magnifique.

      Supprimer
    6. Pour finir et pour ne pas monopoliser outre mesure cet espace d’expression que représentre votre, vos excellents blogs, que pensez-vous de ce qui se joue en Syrie ?.. cette montée des tensions est-elle « calculée » de la part des différents acteurs ou bien correspond t-elle à une sorte de polarisation visant à créer une forme de détournement d’attention pour masquer ou accompagner des évènements plus importants ?.. ou bien est-ce tout simplement des rodomontades guerrières poussées jusqu’à la caricature et peut-être à la faute ?...il y a bien sûr d’énormes enjeux dans ce qui se trame derrière cette crise dramatique, pensez-vous faire un article sur ce sujet ?... je pense que cela intéresse le public...merci à vous..
      Jean.

      Supprimer
    7. Relativement à la Syrie c'est assez simple en définitive. C'est l'un des derniers pays dont la Banque Centrale appartienne à l'Etat et non aux Rothschild, du moins sur laquelle ils n'aient pas mainmise. C'était le cas de la Lybie, ça a été le cas de l'Irak, etc. Les faits historiques contemporains deviennent sur cette base assez simple à élucider. Maintenant, les USA (actuel pays d'élection des têtes de commandement de la Cabale) veulent la 3è guerre mondiale plus que tout au monde, tout en se faisant passer pour les pauvres victimes du reste du monde et surtout de Poutine (qui a dépossédé les Rothschild de leur mainmise sur la Banque Centrale russe là aussi, tout en suivant scrupuleusement l'agenda de l'Ennemi mais pourtant plus à son profit). La Syrie est une excellente excuse (et qui plus est regorge de pétrole). La course à la maîtrise du monde sur fond de défense de la liberté est le spectacle ubuesque auquel nous assistons quotidiennement avec la complicité silencieuse ou mensongère des médias mainstream dont les sociétés qui les exploitent sont majoritairement détenues par les banques, soumises aux Banques Centrales, soumises à la Bank for the International Settlements à Bâle, soumise au diktat des Rothschild... Rien n'est plus simple que ce jeu dont les cartes sont brouillées à l'infini car au-delà de ces seules apparences, sa trame est infiniment plus complexe que ce seul panorama de surface.

      Si une fin radicale et définitive n'est pas imposée à ce jeu, et si elle ne l'est pas maintenant, alors ce jeu ne s'arrêtera jamais plus. L'enjeu est celui-ci.
      Voilà ce que j'en pense.

      Nous ne faisons pourtant pas dans l'analyse politique, ce serait faire "leur" jeu, en débattant de considérations inexistantes, ou tout au plus fondés sur des arguments sur lesquels l'Ennemi souhaite que nous nous perdions en conjectures. Et comme le plus intéressant de notre point de vue vient d'être résumé ici, je ne pense pas qu'il y ait un article d'écrit à ce sujet dans ces colonnes. Ce qui reste à venir dans le futur proche en lien avec les évènements actuels appartient déjà au passé. Nous sommes quant à nous déjà tournés vers ses lendemains qu'il convient de préparer avec un soin extrême car sa renaissance est une toute autre affaire que la simple mort d'une civilisation...

      Supprimer
  8. Bien sûr qu'il ya changement de paradigme conscient ou inconscient. Pour moi il a été évidant le 22 septembre à l'équinoxe. De grandes energies et point de basculement puissant. J'ai écrit un article là dessus et plusieurs autres on suivit sur le net disant des choses semblables. http://reveilletoi.com/?p=79534

    RépondreSupprimer

Merci pour votre collaboration éditoriale.
Vos commentaires seront édités après modération.
Si vous souhaitez nous faire parvenir un message en privé, merci de bien vouloir utiliser la plate-forme des contacts à cette adresse:
https://archimagistere.com/fr/contacts/ (catégorie "Le contenu du site" pour un message relatif à nos publications).

Merci