vendredi 3 juin 2016

L'Humain au centre de sa propre condition

Une question a été posée le 3 juin dernier en réponse à notre article du 8 mai 2016: "Un point de géopolitique vu depuis le Dragon Blanc". Voici sa formulation:

"Quelque chose que je comprends pas: même si l’Événement avait lieu, même si l'Ennemi était chassé (tout au moins dans sa partie visible) et si un nouveau paradigme s'installait demain matin, qu'est-ce qui empêcherait au côté obscur de l'homme de resurgir lentement ? 
Pour moi l'homme actuel a 2 facettes mi-ange, mi-démon et à moins d'un coup de baguette magique (et divin!) son côté sombre resurgira tôt ou tard recréant ses vieux schémas et nous relançant dans une boucle infernale. 
En un sens je me demande si nous ne sommes pas dans ce monde parce que nous le voulons bien! 
Je ne vois pas comment on peut s'en sortir, sauf à ce que l'âme humaine change brusquement."


Tout ceci est beaucoup plus complexe que la partie que nous pouvons observer de ce monde. Il existe une mécanique à la précision d'une horlogerie suisse derrière ce qui préside à la naissance des évènements et qui légitime le fait que cet "Évènement" va se produire sous peu et non pas le siècle dernier pour, par exemple, éviter la montée au pouvoir d'Hitler, tout comme il légitime aussi le fait que les choses vont se produire comme elles vont se produire, et non pas comme tout le monde pourrait s'attendre à les voir se produire (Société du Dragon Blanc incluse).



Tout d'abord, et malgré les apparences, il faut savoir que plus de 90% de la population mondiale est aujourd'hui ralliée à la plus juste idée qu'elle puisse se faire du principe libératoire de cet Âge de Diamant dans lequel nous allons entrer de manière très concrète. Le seuil minimum de faisabilité de ce passage est de 10%. Sous ce seuil, il serait une impossibilité fondamentale; il y aurait rejet collectif de cette alternative.

Ensuite l'Humain est tel qu'il est, non parce qu'il est ainsi, mais parce qu'il a été rendu ainsi. Il y a donc des forces en jeu qui tendent, à sa demande implicite ou explicite collective, à trier en lui "le bon grain de l'ivraie", transmuter cette partie sale instillée en sa nature essentielle (effet qui, contre toute attente, se produit aussi en l'Ennemi aujourd'hui hybridé pour pouvoir survivre en ce monde, du moins celui que nous avons connu jusqu'à ce jour).

Il y a également des conditions extrêmement strictes de maintien de l'âme au sein de son ancrage incarnationnel. Quiconque ne les respecte pas est voué à la perte de son incarnation et frappé d'un interdit d'y prétendre à nouveau sans un changement radical de nature; changement lui-même placé sous surveillance dans cette éventuelle alternative. Certains personnages ignobles s'y maintiennent encore malgré tout car un choc de conscience est encore nécessaire afin que l'Humanité s'insurge définitivement contre la perpétuation des conditions de vie du monde tel que nous l'avons connu, et accepte plus aisément les nouvelles conditions, lesquelles, en outre, seront au net avantage de tous sans exception, jusque dans le quotidien de tous, du nord au sud, de l’ouest à l’est. Le changement fait peur. C'est humain. Mais pour le faciliter malgré tout, les âmes doivent avoir plus peur de continuer dans ce monde que de poursuivre dans le suivant, alors à l'abri et en sécurité.

Il faut comprendre que ce monde ci est entièrement architecturé pour rendre les gens fous et dangereux. La nouvelle civilisation humaine intègrera de manière intrinsèque des conditions fondamentalement inverses qui pourront, en l'ultra-grande majorité des individus, enclencher un cercle vertueux en lieu et place des cercles vicieux actuellement entretenus par le système et ceux qui le contrôlent.

Enfin, ce qui pourrait passer pour une mauvaise nouvelle alors qu'elle est sans doute la meilleure de toutes: l'Âge de Diamant, s'il sera toujours ouvert sur l'ensemble du possible pour tous sans exception, n'en sera pas moins un Âge dur, assorti de conditions difficiles, non dans ses conditions de vie, mais par rapport aux conditions d'efforts qui y seront imposées de fait. Ces derniers seront impératifs afin de stimuler le feu intérieur et le dépassement perpétuel de soi. Pour résumer on pourrait dire que malgré le malaise ambiant à l'échelle planétaire, notre civilisation actuelle est un monde de facilité et de permissivité relatives, en tout état de cause encourageant le non-effort. Comme l'adage le dit (c'est un peu rapide exprimé ainsi mais c'est une réalité): "La paresse est mère de tous les vices". Eh bien l'Âge de Diamant au quotidien ouvrira grandes à tous les portes de ce champ du possible, mais dans l'impérative nécessité du déploiement de l'effort pour l'obtenir. Si individuellement et collectivement les gens voudront s’accomplir au-delà des besoins fondamentaux qui leur seront assurés, ils devront également intégrer le fait qu’en sera la clef leur Unité avec le reste de la population humaine, mais aussi avec les différentes populations auto-conscientes et sensibles (les animaux, les végétaux, et même les minéraux dont la conscience sera démontrée sans aucun problème dans les proches années à venir), déclinée en les valeurs de la solidarité et de la compassion (force), avec la conscience claire que la réalité n'est que ce qu'on en fait (Cf. article du mois de juillet: "L'Ascension"). On pourrait dire aussi que le sens de l'effort prendra entièrement la place de la valeur actuelle accordée à l'argent, non en termes de pouvoir, mais en termes de possibilités, et cela sans limite.

Quant à l’Ennemi lui-même, il est d’ores et déjà terrassé dans sa partie invisible. Lorsqu’il le sera dans sa part visible, il le sera dès lors sur tous les plans.

Assorti de l'ensemble des jeux de force présidant au destin des âmes, des collectivités, et du monde en général, l'échec sera rendu impossible... par le perpétuel entretien de ses conditions de maintien de la part des garants de cet Âge de Diamant, sans JAMAIS pour autant crier victoire, sans jamais rien attendre pour eux-mêmes, dans la plus pure offrande d'eux-mêmes pour cette cause consacrée.

Il est un fait que l’être humain s’est laissé dominer à certains égards, par ignorance, par candeur, par goût du pouvoir, par lâcheté, par opportunisme, par paresse, et encore tant d’autres raisons. Mais c’est aujourd’hui sans importance. Chacun individuellement, comme tous collectivement, est toujours d’une manière ou d’une autre coresponsable de ses propres conditions de vie, artisan de son bonheur comme de son malheur, quand bien même n'est-il pas entièrement responsable de ce fait car soumis au diktat comme au joug du système, guidé par les rouages de la société à se conduire de telle ou autre manière afin de profiter au pouvoir détenu par l’Ennemi. Il est donc à cette heure moins temps de se demander si l’Homme parviendra à se maintenir dans cette nouvelle civilisation de joie et de liberté pour tous sans faire ressurgir les lierres grimpants de ses mauvais penchants, que de faire le constat de sa suffisante rectification intérieure incitant les évènements et le plan Divin à pouvoir lui tendre une main secourable et le conduire hors de ce monde, en direction d’un autre de beauté et de "Merveilleux" qu’il est dès lors prêt à apprendre à assumer et auquel il aspire sans forcément en avoir toujours conscience de cette manière. Dans le cas contraire, cette proportion de plus de 90% n’aurait pas été atteinte, et ce secours n’aurait pu se manifester à lui.

RIEN, absolument rien n'a été laissé au hasard. Lorsque nous parlons de "nouveau paradigme", il ne s'agit ni d'une nouveauté paradigmatique relative, ni d'un vœu pieux quant à son apparition ou sa pérennité, mais d'un paradigme si profondément nouveau que les racines-mêmes du Chaos trouvant naissance en le double sous-plantaire de tout un chacun, pourront en être perpétuellement consumées, à condition bien sûr qu'elles le soient en effet perpétuellement, s’agissant-là en revanche de la responsabilité de l'Humanité, non de celle de l'Absolu, lequel a sa propre part de travail à réaliser en ce sens, pas au-delà des nuages, mais au milieu du monde des Hommes, en tant que le garant inébranlable de son infinie perpétuation dans sa probité absolue.


Comme d'habitude, ni cet article ni les autres ne sont sérieux. Ils ne sont que pures fantaisies. Rien n'y est vrai, nous ne sommes que des affabulateurs ;-)

8 commentaires:

  1. bonjour Eléazar
    avez vous des infos au sujet de nibiru ?

    " Néanmoins l'apparition de Nibiru dans notre ciel le moment venu, à sa plus grande proximité, revêtira un tout autre symbole: celui de l'instauration définitive en ce monde du règne effectif de l'Absolu partageant la condition humaine sous la forme du "Couple Sacré", afin de sceller enfin et de manière définitive, une ère de paix profonde, de félicité, de liberté, et d'abondance pour tous.

    son apparition dans notre ciel devrait nous ravir.
    merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Satya,

      Laissons faire les choses à présent. Les dés sont jetés et tout ce qui doit se dérouler se déroulera, Nibiru comme le reste. Ce qui a été écrit à ces sujets se déroulera. Au vu de l'avancée de la situation il ne peut plus rien être dit. Nous sommes dans une phase relative de "calme avant la tempête". Il n'y a plus qu'à attendre, cultiver la confiance en le destin, et s'affirmer intérieurement face à ce qui est désormais inévitable. Des myriades d'intelligences sont à l'œuvre et en observation scrutatrice des consciences humaines afin d'intervenir à propos, en fonction des circonstances et du cœur de chacun.

      Vous verrez Nibiru, soyez-en certain, et de très loin ce ne sera pas la seule chose sur laquelle vous aurez l'occasion d'ouvrir des yeux ébahis.

      Soyez béni, de tout cœur.

      Supprimer
  2. Bonjour Eleazar
    Pour bien comprendre ce qu'il est dit. Les conditions seront dure dans l'effort: Vous voulez dire dans l'effort pour œuvrer pour un changement, l'effort aussi de changer soit même, l'effort de comprendre les autres, les aider, etc...
    Une autre question qui n'est pas liée directement avec l'article et j'en suis désolé: Pourquoi Stan Maillaud ne fait-il pas parti des personnes ayant une distinction? à mon humble avis il le mérite.
    Vivement le point zéro pour tous les opprimés (même si moi-même je l'attend avec impatiente aussi alors que je ne suis pas un opprimé et fait parti de ceux qui sont le moins à plaindre).
    Bonne lutte et encore grand merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à vous,

      Vous avez parfaitement compris. L'effort est un moteur, du moins l'énergie que l'on consacre à l'alimentation du moteur de création que nous sommes. Habituer l'Humain au non-effort l'aura amputé de son potentiel naturel, de son pouvoir de création, et donc de sa faculté de modeler le monde (son reflet en soi-même et projeté sur l'écran mental) à son image, en cohésion avec les diverses créations d'autrui (quand "autrui" se résume aujourd'hui à l'Ennemi).

      Stan Maillaud mériterait en effet sa distinction je vous l'accorde. D'une part nous pouvons difficilement distinguer tout le monde si on ne nous aiguille pas vers un candidat potentiel (ce que vous venez donc de faire), et d'autre part nous avons mis en quelque sorte cette activité sur pause au vu du nombre d'urgences actuelles à traiter, sachant combien est proche à présent ce fameux "Point-0" et combien de paramètres sont à gérer dans cette perspective.

      D'autre part, soyez remercié pour vos encouragements. Je suis heureux pour vous que vous vous sentiez quelque peu à l'abri de la vie qu'on impose à ce monde, mais soyez certain que même si vos conditions vous sont davantage favorables que le sont celles de bien des autres, opprimé vous l'êtes tout autant qu'eux, même si vous êtes mis dans une situation où, heureusement pour vous, il vous est plus difficile de le mettre en évidence.

      En tout cas, sincères félicitations à vous pour votre positionnement malgré le caractère relativement privilégié que vous occupez au sein de la société car nombre d'individus restent encore positionnés par rapport à la sauvegarde de ce qu'ils possèdent, en biens ou en privilèges que pourrait leur accorder le système au mépris de leur possibilité d'engagement dans ce combat (même de la part de certains parmi ceux qui ont encore récemment fait partie des nôtres).

      Accompagnez-nous dans cette lutte: PENSEZ "Victoire et libération de l'Humanité", sans revendication, sans action, sans engagement si ce n'est celui de la pensée créatrice, et vous participerez bien davantage que vous pourriez l'imaginer à l'effort de guerre actuellement entrepris.

      Bien à vous sincèrement.

      Supprimer
  3. "Un suicide économique" : après le Brexit, la City se réveille en panique!
    C'est le titre du Nouvelobs ce matin et de nombreux commentateurs.
    Est-ce un évènement à mettre en rapport avec l' Evènement ?
    Un signe avant-coureur? le premier à-coup du séisme à venir?
    Qu'en pensez-vous?
    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à vous.

      L'Ennemi donne le change. Il accélère le rythme de son propre programme dans le sens qui l'arrange. Cette sortie était prévue. Il essaie de le faire correspondre à une certaine synchronicité qui pourrait lui profiter dans sa logique de tirer au maximum son épingle du jeu se sachant, cette fois, définitivement perdu...

      Ce n'est que de la poudre au yeux, mais elle entre malgré tout dans la formule alchimique qui opérera le basculement. Le compte à rebours à commencé et l'Ennemi le sait, sans doute bien mieux que tout un chacun.

      Le monde va trembler, mais seul ce qui appartient à l'Ennemi de l'Humanité va s'effondrer. Alors que chacun fasse aussi son propre bilan, et le compte de ses propres compromissions. Le monde va changer bien au-delà de ce que l'imagination la plus folle pourrait laisser entrevoir à l'esprit le plus imaginatif...

      L'enfer est à l'agonie, enfin. La sortie de la Grande Bretagne de l'UE n'est qu'un vague détail de l'histoire sans la moindre importance. De toute façon, ce pays n'en a jamais vraiment fait partie, quelque part.

      Supprimer
  4. Le temps est-il venu d'avoir ces quelques provisions dont on a ici parlé quelques fois ? En France ? Ailleurs ?
    Pardon de revenir sur ce sujet mais la pauvreté rend cette prévoyance compliquée.

    Bénédictions sincères et lumineuses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à vous,

      Le temps est venu depuis que nous en avons parlé, ici, ailleurs, partout! La précarité ne sera JAMAIS la raison pour laquelle quiconque n'aura pu faire face aux évènements. Faîtes selon vos possibilités, en remettant tout ceci et la place que vous y occupez entre les mains d'une plus vaste et haute conscience que la vôtre, bienveillante à l'infini et qui reprend enfin ses droits sur les conditions du sort du monde dont elle avait été dépossédée!

      Vous verrez, tout va bien se passer. C'est une promesse solennelle.

      Supprimer

Merci pour votre collaboration éditoriale.
Vos commentaires seront édités après modération.
Si vous souhaitez nous faire parvenir un message en privé, merci de bien vouloir utiliser la plate-forme des contacts à cette adresse:
https://archimagistere.com/fr/contacts/ (catégorie "Le contenu du site" pour un message relatif à nos publications).

Merci