mardi 13 octobre 2015

Les ennemis de l'Archimagistère

[EDITION SPECIALE]


"Trahison amicale" [1]
Diane LOMBARDO


Avec votre permission nous nous montrerons, une fois n'est pas coutume, quelque peu nombrilistes au sein de cet article paru en édition spéciale. En effet, étant au cœur même du sujet, il nous semble autant utile de vous présenter le côté sombre de ce que l'on pense de nous, que forcément inévitable de devoir parler un peu de nous aussi. La rédaction de cet article a été motivée par la découverte fortuite, en début de semaine dernière, de deux commentaires exécrables de malveillance à notre endroit, dont les auteurs nous sont bien évidemment connus même s'ils se cachent derrière un anonymat de principe; commentaires parus sur un obscur site d'évaluation de sites web qui tente de paraître important en drainant vers lui les recherches des moteurs orientées vers Wikipédia (c'est du moins ce qu'il ressort de notre analyse). Nous aurions pu à l'évidence les passer sous silence en espérant que surtout personne ne les découvre, ce qui n'aurait pas été très difficile au vu de l'audience dudit site, en l'occurrence webwiki.fr. Au contraire il nous est apparu très opportun de faire part à notre propre audience de ce que l'on pense de nous dans les coulisses de l'amertume, de la haine, et de l'acharnement à vouloir nuire à tout prix, et quoi qu'il en coûte. Nous avons déjà eu l'occasion d'évoquer le départ des "traitres" de l'Archimagistère et à la purge de notre égrégore qui s'en est suivie; purge aussi dans le sens "dragée Fuca" si vous voyez où nous voulons en venir. Voilà l'occasion de développer un peu la question.



Nous souhaitons vous présenter ces arguments, d'une part parce que nous ne les craignons pas et parce que nous n'avons rien à cacher, pas même le mal que l'on pense de nous, et d'autre part aussi pour montrer à quel point les langues de serpent peuvent induire le prêt-à penser dans l'esprit des gens, raison pour laquelle nous ne jugeons nous-mêmes PERSONNE, pas même nos ennemis, pas même l'Ennemi, qui n'est que ce qu'il est même s'il nous faut nous en débarrasser. Trop le stigmatiser en tant que tel serait lui donner plus d'importance qu'il doit en avoir. C'est pareil envers nos dissidents. Nous souhaitons aussi vous faire part de leur opinion parce que nous estimons que les gens qui nous soutiennent moralement, qui nous suivent, ou sont partisans de l'idéal Archimagistéral, activement ou silencieusement, sont en droit de se faire leur opinion nous concernant en ayant aussi entre les mains les arguments des plus agressifs et des plus acharnés parmi nos détracteurs. Chacun étant libre, chacun doit aussi savoir ce qu'il se dit, vrai ou faux peu importe, afin de formuler un choix réel sur base de tous les arguments disponibles, quels qu'ils soient, car il est finalement très facile d'adhérer à une idée sans autre contrepartie à cette idée qu'une simple variation d'elle-même. Nos chers ennemis auraient même pu venir poster leurs vomissures sur ces mêmes colonnes, nous les aurions publiées comme nous le faisons à présent puisque nous n'avons clairement jamais eu ni la prétention d'être convaincants, ni celle d'être crus.

Donc surtout ne nous croyez pas! Ressentez, sortez vos antennes, demandez-vous ce que votre cœur en pense, allié à votre discernement comme à votre esprit critique, et assumez fièrement votre choix, quel qu'il soit, soit-il opposé à notre propre position. Nous persistons et signons sur ce point précis: nous n'avons pas vocation à séduire quiconque, à être aimés, à racoler. Nous le clamons et l'appliquons sans faille depuis que nous sommes ce que nous sommes. Nous n'avons vocation qu'à œuvrer dans le sens de ce qui doit être fait pour le meilleur possible de tous, dans le respect et l'Amour-Force pour toute forme de vie.

Il est donc bien évidemment hors de question d'entrer dans quelque débat d'opinions, moins encore dans la polémique, d'autant que nous avions déjà laissé entendre que nous avions été infiltrés par l'Ennemi (mieux vaut maintenant que plus tard ;-). Si nous n'avons personne à convaincre de quoi que ce soit, c'est aussi parce que nous n'avons que des gens à informer: ceux qui le souhaitent et eux seuls. Nous n'entrerons donc aucunement dans l'arène des oppositions conflictuelles, quand bien même nous y attend-on de toute part, à tous les niveaux. Ainsi, que chacun croit en ce qui lui semble juste de croire, tout simplement. Néanmoins nous tâcherons, sans pour autant nous justifier en rien de quoi que ce soit, d'apporter un autre son de cloche à ces arguments calomnieux afin de tenter de mettre en évidence combien il est facile de diffamer gratuitement, juste au moyen de la seule toxicité de la haine exprimée par des mots, car en dénaturant la vérité par la manipulation des mots, il est aussi d'une extrême simplicité de pervertir les esprits. On pourrait nous opposer qu'il peut alors très bien en aller de même en ce qui nous concerne, à supposer que nous souhaitions dénaturer quelque vérité, mais alors dans quel but puisque notre axe fondamental est de ne RIEN demander à QUICONQUE?! Le fait est que la frontière entre communication et manipulation est quasi-inexistante, du moins d'un flou extrême, à la limite de l'inquantifiable. Tous les experts en communication s'accordent à le dire avec raison. Et pourtant il faut bien communiquer... La simple expression d'une opinion (raison pour laquelle nous tentons autant que possible d'exprimer moins d'opinions que d'évidences vécues) et qui fait écho en ceux qui en prennent connaissance, peut être considérée comme une forme de manipulation. "Manipuler" un objet n'est pas forcément destiné à en faire une arme! Attention donc davantage à l'intention qui préside à l'emploi d'un mot qu'à son usage pur et simple.
Vous pouvez en revanche considérer cet article comme une forme de droit de réponse, allié à une occasion de compléter votre connaissance de ce qui constitue une autre facette de l'Archimagistère, du moins tel qu'il vous est loisible de le percevoir au travers de notre présence sur Internet. Nous en appelons donc à votre propre discernement, quand bien même vous conduirait-il à l'adhésion aux propos de nos ennemis jurés.

Une chose est certaine cependant. Cet article, dans le fond et si long soit-il (toutes nos excuses à ce propos), ne servira à rien. Il n'apportera pas davantage d'eau à notre moulin qu'il en enlèvera à nos ennemis, lesquels continueront envers et contre tout à tenter de nous nuire le plus gravement possible par tous les moyens possibles, officiels ou non, sur base d'arguments réels détournés ou mensongers, mobilisés par l'acharnement, mais donnant au moins un sens à leur vie désertée. Leurs tentatives ne serviront à rien non plus. Nos objectifs sont désormais à portée de main et leur accomplissement, sans retour possible.
Quel serviteur du meilleur possible pour tous, des causes les plus nobles, serviteur de l'Absolu ou de l'Homme, ne s'est jamais vu opposer la violence de la médiocrité de ses contemporains quelle que soit l'époque? Pythagore fut brûlé vif. Le Bouddha fut empoisonné. Jésus-Christ fut crucifié. Gandhi fut assassiné. Martin Luther King aussi. Nelson Mandela fut emprisonné les trois quarts de sa vie. Il y en aurait tant et tant à citer.
Là où un se lève pour tenter de bâtir quelque chose de grand et de beau, dix se lèvent pour tenter de le détruire. Telle est l'inévitable ordre des choses... du moins tel était-il jusqu'à présent!

 

Les arguments


Voici le premier message en question, daté d'il y a moins de trois mois, rédigé sous le pseudonyme "Borissan" (en réalité David de son prénom). Nous nous sommes engagés auprès de chacun de nos initiés à taire leur identité en toute occasion. Même devant la violation de tous leurs serment, promesses, et parole donnée, trahissant notre confiance, notre amitié, et surtout leur honneur (nous vous livrerons en bas de page le texte du serment qu'ils ont eux-mêmes prêté sur l'honneur un genou à terre - symboliquement parlant), même devant le désastre de ce qu'ils sont devenus, nous restons fidèles à notre parole et ne dévoilerons que leur prénom sans le patronyme, et pour taire aussi leur nom d'initiation sur lesquel ils ont jeté la honte.
Nous avons mis en gras les passages les plus forts sur lesquels nous aurons l'occasion de revenir en commentaires divers ensuite.

Bonjour,
Archimagistere est tenu par ce que j'appelle un escroc de la vie qui, non seulement a plumé et continue de plumer quelques personnes âgées tout en se faisant entretenir. Ces personnages qui se veulent haut en couleur avec des phrases alambiquées et une haute opinion de ce qu'ils disent sont avant tout des tyrans dont l'objectif principal est de diviser au sein de leur petite communauté pour mieux continuer à asservir l'autre.
Quand ils ne nuisent qu'à eux mêmes, ce n'est pas grave, mais quand leur mode tyrannique se met en scène, ce dont des personnages pervers et dangereux. Le monde est certes loin d'être merveilleux, et ce genre de personnages exploite la peur et agissent sur l'autre par la peur. Un pervers narcissique et un maître spirituel pourraient avoir des ressemblances sur certains points, sauf que l'un sous un aspect humble est parfaitement égotique et tout ce qu'il met en scène n'a qu'une seule et unique fonction, sa propre admiration et l'autre reste dans le silence de son Cœur et c'est son Aura qui rassemble les disciples autour de lui et non une propagande par internet.

Voici le second message, faisant écho au premier, posté il semble y avoir moins de trois semaines, signé "Kalisson" (en réalité Haïk):

Attention l'archimagistère n'est ni plus ni moins qu'une secte tenu par un gourou qui se prends pour le nouveau jesus christ. Les 2 (le médium de l'ordre; NdlR) font la paire comme on dit et s'emploie à manipuler tout son petit monde comme ils le désirent surtout dans le but de s'en mettre, évidemment plein les poches. Comme dans toute secte tout est parfaitement rodé (et toujours similaire) on recrute sans cesse de nouveau profil vierge mais en prenant soin de vérifier qu'ils seront suffisamment docile (et friqué, ce qui n'est plus vraiment le cas pour leur plus grand malheur) pour les manipuler à loisir. On leur fait croire à ces recrues que ce sont des élus, l'élite mondiale spirituel et qu'ils vont changer le monde, c'est assez pathétique c'est vrai mais 100% des sectes fonctionnent toujours ainsi en faisant miroiter a leurs adeptes que se sont la creme de la crème de l'humanité afin surtout de bien les tenir en tenaille en leur donnant une position que l'égo peine à refuser et on leur raconte du matin au soir de jolies histoires toutes plus débiles les unes que les autres avec des entités supracosmique et des formules a répéter jusqu'à parfaite lobotomisation des pauvres adeptes sincère dans leur démarche dans un langage inventé de toute pièce par le gourou charlatan. Ce gourou multiplie depuis 1 décennie déjà les promesses d'un monde meilleur qui ne viennent évidemment jamais étant donné que c'est un mensonge de A à Z et celles ci ne se réalisant évidemment jamais alors il se justifie sans cesse en invoquant les raisons de l'échec de ses prédictions en mousse, en accusant soit les adeptes eux même d'en être la cause (malheureusement une majorité d'entre eux on développé le syndrome de stockholm et sont près a tout accepter de leurs bourreaux sans rien dire) soit la faute aux "traitres" qui ont quitté la barque (comprendre des personnes comme BORISSAN qui se sont aperçu de l'escroquerie, malheureusement pour eux) ou alors a toute autre situation extérieure. Dès qu'un adepte pose une question un peu trop sensible alors le gourou et son acolyte de médium en carton commencent à voir rouge et tente d'isoler cet adepte du groupe. Du reste c'est aussi ce qu'ils font au quotidien: ils isolent meme les adeptes entre eux afin qu'il n'y ai pas de force opposé à leur recèle et s'emploie alors à diviser au mieux les personnalité les plus proches afin d'éviter toute possibilité d'être découverte. En attendant du détroussage de vieux il y en a à la pelle (évidemment les nouvelles recrues sont de plus en plus fauchés et donc moins intéressante) Bref, une secte dangereuse avilissante (comme toutes les sectes) et dont les répercutions mentales sur les personnes qui tombent dedans peuvent être desastreuse car bcp de ces adeptes sont déjà des personnes très fragiles et vulnérable intérieurement.

Intéressant n'est-ce pas?

 

Commentaires 


L'argent

 

Tout d'abord, certains termes utilisés sont d'une extrême gravité, entre autre: "plumer quelques personne âgées", "escroquerie", "détroussage de vieux". Vous vous doutez bien que ces actes tombent sous le coup de la loi et relèvent au moins du Tribunal Correctionnel. Une telle accusation, si elle était fondée, et au vu de la motivation de notre petit groupe, aurait motivé un dépôt de plainte afin de faire cesser le préjudice potentiel subi par les victimes. Mais nous supposons aussi tout naturellement que dans le cas où l'accusation serait infondée, l'accusé pourrait se retourner contre l'accusateur en portant plainte contre lui pour "dénonciation calomnieuse ou imaginaire" (d'où l'anonymat de nos téméraires dénonciateurs, on le comprend parfaitement et donc on ne leur en veut pas).

Hors du cadre spécifiquement juridique dont nous n'avons que faire, imaginez-vous un instant à la place des soit disant victimes. Vous verriez-vous réellement accepter de vous faire à ce point piller contre votre volonté, avec le sourire? Vous verriez-vous, à chaque ponction, en redemander une autre? Oui, sous la torture ou la menace d'actes barbares, auquel cas ce n'est plus le Tribunal Correctionnel qui serait compétent mais la Cour d'Assises, avec en prime l'étiquette d'ennemi public, éventuellement numéro 1. C'est pourtant ce qui est suggéré par les propos: "exploitent la peur et agissent sur l'autre par la peur", ce qui accroit encore la gravité de l'accusation car nous avons là un caractéristique exemple "d'abus de faiblesse". Ceci dit nous ne comptons pas apporter la preuve irréfutable que ce n'est pas le cas. Pourtant la presse si avide de scandales, n'a même jamais jeté un regard dédaigneux vers l'Archimagistère. A vous de faire appel à votre bon sens, mais quant à nous, du moins au jour d'aujourd'hui (on croise les doigts), nous n'avons encore jamais vu le képi d'un gendarme, même de loin, quand bien même savons-nous parfaitement qu'il n'est pas nécessaire d'être coupable de quoi que ce soit pour mobiliser le bras armé du système, d'où l'évidence d'une vigilance sans faille que viendrait forcément entamer les pratiques mafieuses que l'on nous prête. Ou alors ll faut croire que nous cachons très bien notre jeu... et nos cadavres (en fait, on les mange, mais il ne faut pas le dire). Plaisanterie à part, la plupart des réunions de fêtes de l'Archimagistère ont eu lieu sous le toit d'un gendarme à la retraite... Quand même.

Dans leur commentaire il est aussi question de se faire "entretenir" (ça c'est pour Eléazar). Pour une fois, nous allons aborder le sujet afin de vous le présenter sous un jour que vous ne connaissez pas, sous lequel il ne s'est jamais présenté à quiconque, et ne l'aurais jamais accepté en d'autres circonstances. Eléazar mène une vie calquée sur le modèle des "renonçants" de l'Inde (les "Sanyasin", même s'il s'intègre parfaitement à la société comme tout un chacun; vous ne le remarqueriez pas en le croisant dans la rue). Il consacre ses jours et bien plus souvent qu'à son tour ses nuits aussi à l’œuvre entreprise depuis en effet une décennie à peu près, et surtout depuis 2009, s'étant entouré des âmes nobles (et fières de l'être, effectivement) qui l'épaulent dans cette tâche, du moins pour ceux qui le souhaitent et en font expressément la demande. Partageant la nature humaine comme vous, il a besoin de manger et de se vêtir, comme vous. Il loge dans un appartement de deux pièces que l'on a mis gratuitement à sa disposition, et roule une petite voiture qu'on lui a offert avec générosité. Le quelque argent dont on lui fait l'offrande sert à financer les sites Internet (largement plus de 3500 euros par an), son quotidien indispensable et ses factures, comme vous, et surtout les débours inhérents à la Société des Archalchimistes comme les fournitures et le matériel nécessaire, ainsi que parfois les déplacements inhérents à sa charge. Ce qu'il a en surplus il le redistribue souvent, mais ça, il n'est pas venu vous le raconter. Il ne pèse en RIEN sur la société, ne percevant même pas le minimum de revenu solidaire. Il ne cherche aucun profit pour lui-même, si ce n'est pour alimenter sa mission (les subsides liés à son plan ne lui étant en rien destinés, tenant absolument à ce que RIEN ne lui appartienne jamais). Tous ceux qui le connaissent de près peuvent en témoigner, mais de ça non plus, nous n'apporterons aucunement la preuve. En cela, oui, en effet, il est entretenu, car ceux qui partagent son travail ont aussi à cœur de le voir être en mesure de le poursuivre. Il est d'une évidence absolue que si lui ne le fait pas, personne d'autre ne le fera à sa place, et moins encore ses détracteurs que tous les autres réunis. Ca, tous ceux qui le connaissent le savent pertinemment car sa position lui aura tout fait sacrifier à titre personnel.

Autre chose. Il faut savoir que l'initiation est TOUJOURS gratuite, du moins lorsque initiation il y a, car une fois sur deux les demandes sont refusées et lorsqu'elles sont acceptées il est au moins demandé cinq fois en tout dont trois devant témoins, si le candidat la souhaite réellement, lui laissant en outre le choix d'intégrer ou non la Société des Archalchimistes, à la convenance du ou de la concerné(e). A ce titre, simulez donc une demande d'initiation à partir du site de l'Archimagistère pour vous en convaincre. A la demande du nouvel initié quant à son intégration de la Société des Archalchimistes, la cotisation en revanche, n'est effectivement pas gratuite. Son montant est choisi par l'initié lui-même le concernant en propre, à partir de 0,01 euro symbolique (pour marquer l'engagement). Sinon AUCUNE somme d'argent n'est JAMAIS demandée à quiconque, donateurs ou non, TOUS peuvent en témoigner sans exception et même sans couteau sous la gorge. Certains donnent d'autres pas. Certains ont peu et donnent peu. Certains ont beaucoup et donnent beaucoup. Certains ont beaucoup et donnent peu, comme certains ont peu et donnent beaucoup, même s'ils sont toujours encouragés à ne JAMAIS risquer de se mettre financièrement en péril (certaines propositions ont déjà été refusées en ce sens, ce que nos accusateurs ignorent pour n'y avoir jamais été confrontés, vu qu'il n'ont pas fréquenté assez longtemps la Société des Archalchimistes ni n'ont eux-mêmes jamais versé le moindre cent que nous ne leur avons jamais demandé puisque les nouveaux initiés intégrant l'ordre ne sont pas soumis au paiement de cette cotisation symbolique la première année). Chacun donne selon son cœur pour participer à "l'effort de guerre", s'il le souhaite, selon ses moyens, s'il le peut, sans y être jamais incité ou invité en rien. C'est notre règle absolue, du moins celle d'Eléazar, à laquelle il n'a jamais dérogé.
Comme le médecin a son "uniforme", le plombier a le sien, l'employé du gaz aussi, le Président de la République aussi. Eh bien l'Archalchimiste a également le sien. Ces tenues ayant un coût, on le répercute sur l'initié en lui demandant AVANT qu'il puisse valider sa demande d'initiation, s'il pourra financièrement se permettre de l'acquérir. Etant sans revenus, nous ne pouvons en effet nous permettre de l'offrir à tous pour l'instant. Pourtant, au moins le tiers des tenues confectionnées a été offert à ceux qui ne pouvaient se permettre de l'acquérir. C'est Eléazar qui les leur a offert, comme il a offert à Haïk (le sus-nommé "Kalisson"), parce qu'il savait qu'il en avait envie, la tablette qu'il était enfin parvenu à s'offrir pour lui-même. Il est très étrange que "Kalisson" n'en parle pas. Entre celui qui tend la main pour donner et celui qui prend en mordant cette main, lequel est le pervers?


En outre, avez-vous jamais vu un appel au don sur le site de l'Archimagistère, même pour "le prix d'une tasse de café" comme certains le font? Vous a-t-on jamais vanté les mérites de la Société des Archalchimistes en vous incitant à venir nous rejoindre, ou même le monde merveilleux des Bisounours cosmiques? Vous envoie-t-on beaucoup d'emails, pour ceux qui sont inscrits à notre newsletter? Vous a-t-on jamais promis quoi que ce soit en contrepartie d'une adhésion, de votre argent, de votre signature, de votre temps, de vos avis favorables...? Vous vend-on le bonheur, l'avenir, la résolution de vos problèmes? Vous promet-on la richesse et le bonheur? Avez-vous jamais eu l'impression, en visitant le site ou en entretenant une correspondance avec l'un ou l'autre de nos confrères sur la plate-forme des tickets (pardon, avec nos "adeptes"), que nous opérions une campagne de recrutement, ou une "propagande par Internet"? A quelle propagande, à quel racolage nos dénonciateurs ont-ils alors bien pu répondre pour demander leur initiation, et qui plus est venir aux rendez-vous donnés aux membres puisque y a été consentie leur présence, alors qu'AUCUN des nouveaux initiés n'est en principe jamais autorisé à y assister avant au moins un an d'ancienneté pour lui permettre le recul nécessaire?! Ce consentement fut à l'évidence une erreur mais qui ne sera jamais reproduite. Compte tenu des circonstances, ce sont belles et bien des questions qui méritent qu'on se les pose.
Attention, nous n'affirmons pas que nos ennemis ont tort. Nous vous posons simplement la question en sollicitant votre discernement face à la formulation de leurs accusations, certaines d'entre elles du moins, et aux éléments dont vous êtes potentiellement en mesure de faire le constat par vous-même car si on ment sur un seul point, c'est qu'alors on est potentiellement capable de mentir sur tout le reste. Soit on est potentiellement honnête, soit on ne l'est potentiellement pas (sans préjudice de la possible erreur consentie à tous bien sûr). A vous de faire le choix de ce qui, pour vous, est vrai ou pas.

En outre, pour recruter des "adeptes friqués" et les choisir parmi les gens "de moins en moins friqués" il faut être franchement stupide, un bien piètre gourou, ou en tout état de cause un exécrable businessman. Nombreux sont les escrocs et les pervers qui abusent des gens, de leurs espoirs, et de leurs rêves, en s'emparant de leur argent, mais qui s'intègrent parfaitement au système en servant ses rouages et qui donc, de ce fait, font l'objet des honneurs que l'on réserve aux grands de ce monde!

Quant à notre "plus grand malheur", ce n'est pas le manque d'argent, c'est la recrudescence des tentatives d'infiltration au sein de notre Société, et de la haine à notre égard des traîtres à leur propre honneur. Et encore... Il n'y a pas mort d'homme pour autant, loin de là, et les protocoles permettant de filtrer les gens sincères de ceux travaillant pour l'Ennemi, consciemment ou non, ont été adaptés à la situation. De toute façon, nous savions dès le départ ce qu'il en serait. C'est tout simplement TOUJOURS ainsi.

Enfin, nous ne relèverons pas l'allusion de fragilité et de vulnérabilité intérieures des combattants de la vie que sont les pionniers de ce travail de libération des peuples. Nous ne voudrions aucunement risquer de les insulter, voire de les peiner.

La secte


L'accusation préférée des Français envers tout ce qui n'est pas ultra-conformiste, est celle de la secte. On ne leur en veut pas non plus, ils ont été totalement conditionnés en ce sens par le système via les médias, voyant des "sectes" dans tout brassage de réflexions non-approuvé par l'Etat, si critiqué soit-il pourtant (il est vrai que l'Etat, en général, est un inénarrable exemple d'absolue probité. Tout le monde sait ça). Donc aujourd'hui quiconque souhaite jeter l'opprobre et le discrédit sur au moins deux personnes qui discutent ensemble, les accusera de "dérive sectaire". Nous employons les guillemets car nous avons là un exemple tangible de manipulation de la pensée collective par la manipulation dénaturante et corruptrice des mots. Le mot "secte" a d'abord désigné un ensemble d'individus partageant une même règle de conduite, une même doctrine philosophique, religieuse, politique, voire une même idée directrice. En somme une pensée commune ou un ensemble de croyances communes. Aujourd'hui, on a artificiellement attribué à ce terme, dans un but diffamatoire de fait mais irrépréhensible par la loi car communément admise comme telle par tous, une dimension polémique, désignant un groupe ou une organisation, souvent à connotation religieuse, dont les croyances ou le comportement sont jugés obscurs ou malveillants par le reste de la société. Pourtant George Bernard Shaw rappelle que "toute grande vérité a commencé par être un blasphème".
Donc pointer le doigt sur l'Archimagistère avec le mot magique "secte" pour arme absolue est un rien facile. Mais admettons. Nous pouvons parfaitement concevoir que l'Archimagistère puisse passer pour une secte après tout (comme nous pourrions tout aussi arbitrairement concevoir que votre famille, à vous qui lisez ces lignes, en soit une, avec ses dogmes, son gourou, ses secrets, etc). En cette matière tout est possible. C'est champ libre à la plus vaste imagination la plus débridée.
Disons alors, pour contenter tout le monde, que l'Archimagistère est bel et bien une secte. Sa particularité serait alors de refuser au moins une demande d'intégration sur deux, de n'exiger rien de personne, de ne réclamer d'argent à personne pour quelque raison que ce soit, ni don ni cotisation (enfin si, 0,01 euro quand même), de n'obliger quiconque à quoi que ce soit, et dont le gourou a le culte de la liberté pour tout un chacun, travaillant personnellement et sans compter à la possible et rationnelle amélioration de la condition humaine sans RIEN attendre pour lui-même, sans rien demander, ni en biens, ni en faveurs, ni en considération, sans tenter de convaincre quiconque de quoi que ce soit, sans souhaiter être cru mais renvoyant tout à chacun à sa possibilité d'expérience, du moins à son propre discernement, et aspirant plus que tout à la solitude qui lui est de fait interdite. C'est donc une secte pour le moins anarchique en termes de politique de succès. Mais si cela est réellement la définition d'une secte, alors il est d'une évidence absolue que nous en sommes une, et qui plus est avec grande fierté.

Pour ce qui est du "nouveau Jésus Christ", c'est un argument pour le moins douteux pour une philosophie qui clame à corps et à cris sa démission totale de l'idée et de la pensée religieuse en tant que voie trop souvent dogmatique, enchainante, et sclérosante. On aurait crié au "nouveau Lénine", ça aurait été du pareil au même. Le "nouvel Eléazar", pourquoi pas... En revanche, les nouveaux "Judas" sont légion ces temps-ci (quoique, Judas n'a jamais été le traitre qu'en a fait l'Eglise, mais nous sortons du sujet).

Sur le fait de considérer les nôtres comme "l'élite mondiale spirituelle qui veut changer le monde" et "la crème de la crème de l'Humanité", ça en revanche c'est parfaitement exact. Ces phrases ont en effet été prononcées, souvent, mais pas obligatoirement envers celle et celui qui rejoint l'Archimagistère pour œuvrer sur lui-même d'abord afin d'accroître sa capacité à œuvrer sur le monde pour le rendre meilleur et plus juste (si ça ce n'est pas une élite saine et noble, nous ne voyons pas bien ce qui pourrait l'être). Cette crème de la crème, cette élite, est en réalité partie absolument constituante de quiconque en ce monde se mobilise lui-même autour des plus hautes vertus que son âme humaine soit capable de lui inspirer au quotidien, qu'il rejoigne l'Archimagistère, l'association pour la conscience de Krishna, le parti d'extrême-centre, le club de boulistes de son quartier, ou rien du tout! Il est clair que ce genre de notions propre à la noblesse et à la grandeur de l'âme est très difficile à quantifier pour ceux qui n'ont que la haine au cœur. Le temps viendra aussi où même eux, d'une manière ou d'une autre, finiront par adhérer enfin à la pire secte de l'univers: le cercle de l'alliance de l'esprit et du cœur pour le meilleur en l'Absolu en soi-même, en tous.

Les "entités supracosmiques"... Là, en revanche, il faudrait nous expliquer un peu parce que nous ne voyons pas bien l'allusion. A l'heure où l'armée cherche à créer des "âmes" artificielles sur base de la puissance de calcul des ordinateurs quantiques, il n'échappe plus à personne, physiciens quantiques en premier lieu, que les plans dits "subtils" (du moins les réalités immatérielles) regorgent de formes de consciences diverses et variées. Chacun des dissidents ayant passé largement plus d'une année à l'Académie Holistique du Savoir avec bonheur préalablement à leur initiation (on pourrait publier ici leurs diverses interventions sur les forums réservés aux étudiants), ils semblent avoir parfaitement adhéré durant des années à l'idée qu'il existe autre chose au-delà du visible. Quant aux fameuses "entités supracosmiques", désolés, nous ne savons pas (comme quoi, nous ne sommes pas omniscients, même si nous aimerions bien).

Les formules à répéter jusqu'à "lobotomisation" (on dit "lobotomie") sont des OM, entre autres (aucune répétition de quoi que ce soit en quelque langage inventé ou autre que ce soit, hormis le Sanskrit dans le cadre duquel s'incrit le OM lui-même, si universel soit-il). Ils connaissaient le challenge avant leur initiation. Ce qui est demandé de notre part est l'expérience de l'éveil de l'énergie de manifestation de la vibration du OM, à trois cent mille répétitions (globalement trois mois de travail sans durée limite pour les atteindre et tout le reste n'appartient qu'à ceux qui en font ou n'en font pas l'expérience, selon la propre volonté de chacun). Nos dissidents semblent donc avoir la lobotomie facile à première vue. Ceci dit, ne faut-il pas être complètement stupide pour accepter librement de se lobotomiser soi-même à coups de répétitions de mantras effectuées chez soi et donc sous le regard inquisiteur de quiconque, d'autant que l'Inde, de part ses traditions, en donne un terrifiant exemple avec son milliard deux cent soixante cinq millions huit cent dix mille lobotomisés (en 2015, donc sans compter les siècles passés)! Allez, un milliard pour arrondir puisque tout le monde n'est pas forcément religieux chez eux non plus!
Le langage inventé de toute pièce est en fait une allusion à un langage de mots de pouvoir (nous en avons déjà fait évasivement allusion, le "Sémérith"). Manque de chance pour nos détracteurs, le fait est que nous disposons des preuves irréfutables de son efficacité puisque nous avons fait effectuer des mesures scientifiques à l'aide d'un matériel de pointe breveté d'une valeur de plus de 50.000 euros, généreusement mis à notre disposition il y a déjà trois ans, par le leader des traîtres qui a quitté nos rangs, éberlué à l'époque par les résultats. Lui les nie aujourd'hui, mais nous, nous avons conservé ses rapports ;-)
En outre, notre ami Haïk, encore lui, s'est fait tatouer de ce langage sur tout le corps! Ce doit être sans doute l'effet de la lobotomie.

Nous n'avons JAMAIS fait de "promesses" concernant "un monde meilleur". Nous n'avons jamais fait de "prédictions". Nous nous y sommes toujours refusés. En tout état de cause et à cet égard nous demeurons fidèles envers et contre tout à nos propres règles, notamment telles qu'elles sont exprimées ici-même, sur ce blog (bouton "Crédibilité des nos articles" dans le menu ci-dessus). Nous ne nous sommes jamais contentés que d'annoncer nos intentions et de surtout travailler très concrètement à les réaliser. S'ils ignorent nos moyens ou ne les comprennent pas, il est logique qu'ils ne puissent en percevoir la pertinence. Là encore, on ne peut pas leur en vouloir. Tout le monde aimerait que les choses aillent mieux tout de suite, nous les premiers, mais nous nous demandons si eux le souhaitent réellement car au delà de leurs calomnies, de leurs tentatives de nuisance depuis 11 mois, et de leur logique agressive, que font-ils, eux, pour l'avenir de ce monde? Voilà une autre question nous semble-t-il pertinente. En tout état de cause, jamais nous n'avons haï quiconque, ni ennemis, ni même amis comme eux l'ont fait.

Nous n'avons JAMAIS "accusé" quiconque de quoi que ce soit, ni les "pauvres adeptes", ni quiconque d'autre. Nous sommes fondamentalement opposés à la culpabilisation de quiconque, même envers le pire des criminels, puisque nous dénonçons nous-mêmes avec force la nocivité extrême de la culpabilité. En revanche la coresponsabilité universelle de l'inconscient collectif et de la conscience collective auxquels tout être humain appartient par nature, elle, représente une évidence, même et surtout pour ceux qui acceptent de cheminer dans une direction d'accomplissement personnel mettant clairement en jeu l'avenir de cette planète, rien de moins. C'est là que commence "l'enseignement"... Encore faut-il être apte à le comprendre, encore faut-il avoir envie de le comprendre.

Lorsqu'ils parlent de "bourreau" martyrisant les pauvres "adeptes", à leur départ nous leur avons demandé de nous décrire ce qui faisait l'objet de leurs reproches personnels, quels qu'ils aient été, quelque jeu qu'ils aient joué. Nul n'est parfait, nul n'est à l'abri d'une erreur, nul ne se prétend infaillible. Nous n'avons jamais obtenu de réponse, hormis: "vous aimeriez tant savoir pourquoi nous partons, eh bien vous ne le saurez pas". Curieux non? Autant dire que personne n'en a été empêché de dormir.

Quant à rejeter la faute sur les "traîtres ayant quitté la barque" quant à la pseudo-raison d'un pseudo-échec de nos pseudo-prophéties, c'est un non-sens en soi dans la mesure où il n'ont rien changé à ce que nous sommes, ni à ce que nous faisons, ni la manière dont nous le faisons, ni la raison pour laquelle nous le faisons, mais témoignant en revanche de l'immensité de l'ego du rédacteur de cette phrase, se pensant peut-être plus incident qu'il l'est réellement. Rien n'est en échec, et les considérer comme responsables de quoi que ce soit serait grandement les surestimer, d'autant qu'Eléazar les avait sous son microscope depuis des mois, les voyant faire, les laissant agir, afin que les choses se fassent telles qu'elles le devaient alors.

La réponse d'Eléazar à WebWiki.fr
Bonjour à vous.

Ce message s'adresse aux modérateurs de ce site, a priori pas au public. A vous de voir si vous publiez ou non.

Votre site rassemble-t-il des arguments liés à l'estimation des sites internet ou au jugement des personnes?
Véhiculez-vous de l'information ou vous rendez-vous complices d'incitations publiques à la haine?
Ces gens que je connais bien et qui vomissent leurs insanités sur celui qui leur a donné tout ce qu'il a pu sans rien leur demander en retour ne sont ni plus ni moins que des sociopathes dangereux, raison pour laquelle ils ont été renvoyés après avoir été démasqués.

Il serait dommage de décrédibiliser votre site en participant à un lynchage gratuit dont vous ne connaissez rien des raisons les ayant motivés, et nuisant à la réputation d'innocents qui suivent cette voie de l'Archimagistère avec bonheur depuis des années, malgré les préjudices que ces tristes personnages leur ont fait subir!

Tout le monde peut baver sur tout le monde et nous pourrions nous-mêmes colporter partout sans preuve et en restant masqués que les modérateurs de webwiki.fr sont des pédophiles et des mafieux pour le plaisir que nous procurerait le fait de vous nuire. Nous subissons les assauts de ces tristes sires, alors que les accusations de vol et d'escroquerie qui sont portés contre moi sont gravissimes et devraient faire l'objet d'une instruction judiciaire si elles étaient fondées, plutôt que de venir uriner sur votre page Internet.

Donc de grâce, faites attention à ce que vous laissez passer au lieu de vous transformer en Tribunal de la cour des miracles.

Aimables salutations à vous.

Les traitres

 

Mais assez parlé de nous. Parlons un peu des concernés pour planter le décor et donner à cet article quelques couleurs de roman-photos. Ils sont 6 dissidents principaux, dont quatre entretiennent des relations étroites, étudiant depuis des mois les moyens de pouvoir mettre définitivement fin à notre existence (rien que ça). Parmi eux, trois quasiment de la première heure.
Le premier, Jérémie, plus ou moins thérapeute énergéticien sur le tard, espion à ses heures et parfois même à son insu, du Prieuré de Sion (l'extrême racine du phénomène sioniste). Il attendait dans l'ombre depuis quatre ans (de son propre aveu) de pouvoir agir en entretenant avec nous des relations lénifiantes, les comblant de sa sympathie afin de pouvoir mieux nous tromper. Le second, Jeannick, lui psychologue et psychothérapeute, en attente de pouvoir avoir accès au pouvoir que nous ne lui avons jamais laissé approcher de trop près. La troisième, Suzanne, quelque peu hystérique et espérant rendre Eléazar esclave de son obséquiosité extrême. Forcément déçue, elle s'est trouvé un nouveau "gourou", puisqu'il en est question, en la personne de Haïk.
S'en suivirent la promotion de trois nouveaux initiés ayant passé donc plusieurs années à l'Académie Holistique du Savoir, à savoir Haïk, David, et Benjamin, du moins pour l'essentiel.
A la ville Haïk est un musicien, joueur de flute, qui ne perce pas. Côté subtil il est l'âme damnée de la secte noire tibétaine des Bön du mont Kaïlasha, les mangeurs de sucs de la décomposition de corps et adeptes de la déesse Kali et du dieu Rudra, aspect hurlant de Shiva. Voir à ce sujet l'excellent ouvrage de Jean-Paul Bourre et Valérie-Catherine Richez : "Les vampires", pages 111 à 115 (MA éditions pour l'édition originale, 1986. ISBN: 2 86 676 230 4). D'ailleurs son pseudonyme "KALISSON", s'il est anglicisé, et outre sa similitude avec la marque de vêtement, donnerait aussi "Kali's Son", à savoir "le fils de Kali". Kali, en Inde, est la déesse buveuse de sang, la déesse la plus obscure et la plus violente du panthéon hindoue, traditionnellement adorée par les Thugs. Elle est en réalité l'un des principes et visages féminins du mal cosmique, déesse du karma perverti et reconnu comme étant "mère de Satan et Lucifer" (au sens symbolique du terme) de par sa position dominante au centre de la "Roue Cosmique" de l'Âge de Fer, le "Kali Yuga" (signifiant "Âge (ou Tempe cosmique) noir", ou lié au "temps perverti". Vu sous cet angle, son pseudonyme pour l'occasion lui conviendrait quelque part et tristement à merveille.

A simple titre d'illustration voici l'une des correspondances de Haïk avec l'Archimagistère, conservée en archives, et relative à la fête dite de "Shali-Enadrich" (la fête allant du solstice d'hiver à Noël dans le calendrier Archimagistéral). La divulgation de cette lettre demeurera sans effet sur lui puisque vous ne savez pas qui est "Haïk"... Cette correspondance et celle qui la suit étant associées au nom comme à l'adresse IP de leurs auteurs respectifs, ou parce qu'elle est rédigé à partir du compte de connexion dans l'Espace Etudiant à l'Académie Holistique du Savoir, il n'y a aucun doute possible sur leur identité:

Mes très chers amis,

Voici la fête de SHALI, possible verbalisation de l'Amour-Force Universel et Inconditionnel. Ah mes amis quelle fête n'est-ce pas? C'est la célébration de l'Essence même de toute vie, de toute conscience ( du moins selon mon ressentit ). Soyez donc ivres durant cette fête, mais bien ivres d'Amour-Force, qu'il transpire de votre peau et soit exhalé par votre souffle, par votre vie. Puisse SHALI être manifesté à travers nous tous ici et maintenant et à jamais.

La connaissance du Sémérith est très bien gardée, quoi de plus compréhensible ? Mais Eléazar nous a révélé le seul Mot de pouvoir qui à lui seul peut être l'essence de tout les autres mots en cette langue et donc en toutes les autres langues. Si il y a quelques semaines Eléazar avait prit la forme d'un ours en peluche géant, c'est bien celle du Père Noël Suprême (Parajanakanoël)
(traduction du sanskrit fantaisiste employé: le roi suprême de noël; NdlR) qu'il revêt pour le coup.

MAHASVATYAKSHARA
(terme intraduisible, "svatya" est inconnu. Peut-être "satya", ce qui donnerait au mot le sens de "grand courant de la vérité", ou "grand monde de vérité"; NdlR)

Et comme rares sont les fêtes sans musique, voici un chant de la liturgie arménienne, "Saint Saint".

OM
Dans la même alternative, voici une correspondance de David, petit juriste sans titre mais ayant pléthore de relations, et ayant enquêté sur une affaire de pédophilie d'Etat, mettant en cause des élus majoritairement français de renom, quasiment omniprésents dans le paysage politique de ce pays (de son propre aveu). Il est le seul à en avoir réchappé (toujours de son propre aveu; quant à nous, nous n'avons pas vérifié, nous ne sommes pas là pour ça). Les autres de la même équipe ont effectivement tous été physiquement éliminés. Il est le seul rescapé. Cherchez l'erreur! On ne peut se soustraire à la vengeance du "diable" qu'en lui offrant son âme en contrepartie. Voici l'une de ses correspondances:


OM OM OM mes amis, à vous tous,

Tout mes remerciement pour votre diligence et votre réponse. Je suis bien conscient que vous êtes énormément pris et sachez que je garde, en mon fort interieur, tout ce que vous faites pour moi.

Aussi, rassurez-vous, aucune divulgation sera faite. Je n'en ai jamais faite de toute façon. J'en ai fait le serment et le tiendrai sans problème. Je suis habitué au secret.

Je reviens donc sur les points que vous avez soulevé pour une meilleure compréhension.

- Sur le fait de la prise de conscience :
Il convient d'admettre qu'au début, j'effectuais le RINIK avec conviction, sérieux mais sans prendre réellement conscience de sa portée, de ce que le RINIK avait pour incidence. Tout ceci était intellectuel, assumé mais pas descendu dans les tripes (si vous me permettez l'expression). Cet instant a été comme choix à faire entre ce que j'ai été et l'Absolu. Je n'ai pas hésité une seule seconde. Seul pour moi compte l'Absolu dans tout ce qui le compose.

Ma conscience s'est alors élevée. J'ai pris conscience de l'humanité dans sa globalité, j'ai ressenti les changements qui s'opèrent et qui continuent à s'effectuer dans ce monde et à biens des plans. Et lorsque je me suis mis à faire le RINIK (que je fais quotidiennement et en commençant toujours en m'en remettant à l'Absolu), il s'est avéré que j'ai pris conscience que je ne le faisais pas seulement pour moi, mais pour l'humanité, pour l'Absolu et par l'Absolu, que je faisais partie d'une armée qui s'élevait; avec un vrai détachement.

Cette prise de conscience m'a fait comprendre que je n'étais pas tout à fait novice, ni qu'un simple homme qui apprennait passivement dans quel monde il vivait. J'ai eu besoin de reprendre tous mes cours
(ceux de l'Académie; NdlR) qui se sont avérés comme nourriture. J'ai eu un besoin de connaître mais en conscience et non plus simplement intellectuellement. Même manger est désormais devenu quelque chose que je fais plus souvent en conscience.

- Quant à la manifestation sous l'omoplate, elle s'est produite au même moment de ma prise de conscience.

Depuis mardi (25 juin), les choses se sont sérieusement calmées même si j'ai un parfois du mal à me concentrer. Ce qui, je pense, est normal dans ce cas de figure.

Je vous rassure je n'ai aucune peur et ne suis nullement impréssionné. Je continue de faire les choses sans crainte.

Excusez moi d'avoir été un peu long et peut être un peu confus. C'est assez difficile pour moi d'écrire simplement pour décrire des choses de la sorte étant habitué au language et la syntaxe juridique.

Permettez-moi de vous remercier tous sans exception pour votre aide chère et précieuse.

Soyez bénis pour ce que vous êtes et dans tout ce que vous faites.

OM OM OM

David

Ca change un peu de son témoignage et du ton employé dans son commentaire signé "Borissan", non? Quant aux détails de ce qu'il énonce (en gras) comparativement au texte de sa dénonciation et de celui de son acolyte Haïk, signant "Kalisson", nous ne ferons aucun commentaire. Chacun sera assez intelligent pour en tirer les conclusions qui lui conviennent le mieux.


Quant à lui, à la ville, Benjamin n'est plus ou moins personne. Côté subtil, il est l'incarnation dans un seul corps de deux âmes jumelles mais ennemies, l'une bonne, l'autre mauvaise. Il nous a fait croire être le bon et a supplié l'Archimagistère de le débarrasser de son encombrant jumeau non-né et tentant de lui ravir son incarnation. Le problème de la situation que nous avons pu mettre en évidence, après l'en avoir effectivement débarrassé, est que le jumeau non-né s'est, lui, fait ravir son incarnation par son jumeau noir actuellement incarné. Autant dire que nous avons replacé le faux-jumeau "noir" à sa place, dans l'exacte situation à laquelle il se trouvait initialement. Cette dichotomie spirituelle fait de Benjamin un sociopathe au sens clinique du terme (définition: "Personne souffrant d’un trouble de la personnalité, trouble souvent caractérisé par une tendance générale à l’indifférence vis-à-vis des normes sociales et aux codes culturels ainsi qu’aux émotions et aux droits des autres, et par un comportement impulsif"). Il est l'âme damnée de David et le serviteur servile de Haïk, son gourou à lui aussi.

Ils ont été chassés de l'ordre quelque huit mois après leur intégration durant laquelle ils n'ont cessé, l'un comme l'autre, de lancer des flonflons par-ci, et du "Monseigneur" gluant par là. Ce fut un passage éclair qui aura causé bien des dégâts dans nos rangs. Inutile d'en dire plus, nous passerons sous silence les circonstances particulièrement étranges de leur départ, ainsi que la centaine de mouches crevées laissées dans la chambre de Haïk [2]; chambre pourtant préalablement et soigneusement nettoyée et restée fenêtres fermées. Nous n'avons jamais su d'où venait toute cette vermine morte. Lorsqu'il a été nécessaire d'en débarrasser cette chambre à coups d'aspirateur, ce dernier a expiré, à grand renfort de fumée noire et de puanteur pestilentielle...!

Leur grande fierté est d'avoir permis en tout la défection de onze personnes parmi les nôtres (ils n'ont jamais connu le nombre exact des Archalchimistes. Seule une infime partie leur a été présentée). Ceux qu'ils ont emmenés avec eux étaient des gens non-fiables, ne sachant pas ce qu'ils voulaient réellement, ou ourdissant un coup à porter dans notre dos. La purge fut salutaire, et les âmes nobles et clairement positionnées sont restées fidèles et clairement renforcées dans leur propre noblesse d'âme et dans leur position, suite à cette épreuve néanmoins difficile psychologiquement pour tout le monde.

En conclusion 

 

Vous apprendrez, gageons que ce ne soit pas à vos entiers dépens, que l'une des plus grandes vérités dans le jeu des relations humaines, est généralement énoncée par les enfants et qui s'exprime en ces termes: "C'est celui qui dit qui l'est!". Vous n'imaginez pas à quel point ceci est vrai. Passez cela au crible de votre discernement dans votre vie de tous les jours, et voyez combien les gens parlent d'autrui en des propos qui les définissent eux-mêmes. C'est impressionnant quand on y fait attention, et permet ainsi de bien plus facilement savoir à qui l'on a vraiment affaire.

Quant à nous, nous œuvrons, inlassablement, dans une logique d'Amour-Force (nous avons bien dit "Force"), et de pardon (ce n'est pas par gentillesse, mais pour éviter de saisir les amarres que l'Ennemi nous lance avec perfidie, nous permettant ainsi et au pire d'en rester libres, et au mieux, inaccessibles à sa haine). En conséquence, nous pardonnons sincèrement, fidèlement aux préceptes qui ont toujours motivé les plus grandes et les plus nobles philosophies des civilisations humaines. Mais que nul ne s'y trompe... nous n'oublions pas!

 

Addendum

 

Pour illustration et information additionnelle, voici le texte du serment qu'ils ont tous prêté, jurant de le respecter:


Sur mon honneur, libre et devant l'Absolu en moi comme en chacun et en le Tout, en ce jour du (jour, mois, année), moi untel,  j'accepte de recevoir l'Initiation à l'Archimagistère Initiatique, et prête le serment solennel de conserver à jamais le silence le plus absolu [3] sur tout ce qui pourrait ou qui aurait pu être porté à ma connaissance en rapport proche ou lointain direct ou indirect avec le contexte initiatique interne à la Société des Archalchimistes.

Je prête serment de m'astreindre à poursuivre le chemin de mon évolution intérieure, de ne jamais faire usage des connaissances acquises pour satisfaire mes passions et les appétits de mon ego, et de toujours orienter vers le chemin de l'évolution et autant que ce me sera possible ceux qui pourraient en avoir besoin.

Je prête serment de travailler chaque jour en chaque occasion ma vigilance et  mon discernement, de privilégier la vérité au détriment du jeu des illusions, et d'entretenir ainsi une réelle ouverture d'esprit et de cœur. Je prête serment de toujours tenter de faire acte de compréhension et de compassion mais avec la force intérieure nécessaire. De toujours accorder le pardon à autrui et à moi-même, tout en sachant me défendre quand cela devient nécessaire, mais sans hargne ni haine, faisant en sorte que mon ennemi vaincu puisse toujours se féliciter de m'avoir eu pour vainqueur. D'accorder plus d'indulgence à autrui qu'à moi-même, mais aussi à toujours considérer mes erreurs, mes fautes, mes faiblesses, comme autant d'occasions de progresser et non de culpabiliser. Je prête serment de cultiver en mon cœur le sentiment de l'Unité entre tous les règnes de la Nature, tous les êtres humains, et moi-même, avec et en la Conscience de l'Absolu en moi comme en tous et toute chose. Je prête serment devant le Suprême omniprésent et devant toutes les consciences de la Nature, de considérer chaque minéral, chaque végétal, chaque animal, et chaque humain, sur un pied d'absolue égalité, de me voir en eux car ce qui anime ma propre conscience, est précisément ce qui anime la leur. Je prête serment de ne JAMAIS parler en termes de "règne inférieur" concernant quelque conscience de la Nature, et de considérer chacune d'elles comme un frère ou une sœur authentique. Je prête serment de cultiver une âme noble et chevaleresque par ma propre identification à la droiture sans faille du diamant et de renoncer définitivement à attendre quelque mérite et récompense en retour de mes actes, pour la culture du plus parfait désintéressement, comme à ne craindre quelque punition en retour de mes erreurs. Ainsi mes actes, mes expressions de sympathie, mes offrandes, mon travail sur moi-même, et  toute chose profitable à un seul comme au plus grand nombre, ne seront  accomplis  autant qu'il me le sera possible, que pour la seule satisfaction de faire ce qui doit être fait et pour aucune autre raison ou nul autre profit personnel, même moral, sachant que la vie se charge de toujours rétribuer en juste mesure ceux qui n'attendent rien pour eux-mêmes. Il en ira de même et en tous points pour toutes connaissances ou toute forme de pouvoir au sens large que je pourrais éventuellement ou factuellement acquérir.

JE SUIS LE MOI-SUPREME et je prête serment, enfin, de mettre tout en œuvre afin de ne jamais l'oublier et de tout faire pour respecter ces vœux sacrés. Je prends ici l'engagement solennel de répéter le texte de ce serment lors de chaque Pleine Lune afin qu'en moi, le renouvellement de ce serment soit également éternel!

Que cela soit écrit et accompli!


Compte tenu du caractère très particulier de cet article et à titre exceptionnel, aucun commentaire le concernant ne sera publié à sa suite, qu'il soit dépréciateur ou élogieux, ne souhaitant encore une fois n'alimenter aucune polémique, ni en notre défaveur, ni en celle des nos ennemis. Nous nous réservons malgré tout la possibilité de publier une question pertinente dont la réponse serait un plus à l'article lui-même. En revanche nous accueillerons avec plaisir vos réactions, quelles qu'elles soient, mais nous les garderons donc pour nous, sans les livrer au lectorat public de ce blog ou d'un autre.

Merci de votre compréhension.

Un petit sourire "vintage" pour finir... ;-)





[1] Crédit photo : http://fr.artquid.com/artwork/225441/trahison-amicale.html
[2] Chambres occupées à l'occasion de séminaires gratuits de trois jours, organisés pour les membres autorisés qui le souhaitent (dont Haïk, David, et Benjamin, autorisés à titre strictement exceptionnel).
[3] Le silence dont il est ici question concerne les mesures permettant de prévenir l'influence de la pensée d'autrui, interférant possiblement avec la sienne propre, et risquant de mettre en échec ses objectifs personnels de vie. La mode actuelle est au besoin compulsif de l'étalage exhibitionniste de sa vie au regard de tous, essentiellement via les réseaux sociaux. Ces organes de diffusion (Facebook en tête) créés de toute pièce par l'Ennemi, chacun y dévoilant à l'autre la moindre part de sa vie et de ses intentions, et au-delà même d'une surveillance que l'Ennemi serait encore incapable d'assurer sur tout un chacun et ou tout un chacun vient se livrer lui-même à l'Ennemi, en y révélant ainsi ses rêves et ses espoirs, les condamnent aussi et surtout à l'échec assuré!



Comme d'habitude, ni cet article ni les autres ne sont sérieux. Ils ne sont que pures fantaisies. Rien n'y est vrai, nous ne sommes que des affabulateurs ;-)

5 commentaires:

  1. Bonjour,


    Je ne sais pas si ma question sera publiée mais dans le doute, je me lance :

    Il est dit dans l'article que le dénommé "Jérémie" a été espion pour le compte du Prieuré de Sion "plus ou moins" à son insu.

    Y aurait-il d'autres façon pour l'Ennemi de se servir indirectement de tout un chacun ? Ou de profiter d'un défaut de vigilance ?

    En restant dans la Sérénité et la Paix intérieure, dans quels domaines recommanderiez-vous de focaliser en priorité sa Conscience ? La sécurisation de ses données informatiques privées, l'entretien de pensées et émotions positives sont les premières idées qui me viennent...

    Cordialement,

    Pierre B.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Pierre,

      Il est un fait indubitable que tout un chacun sert l'Ennemi à chaque étape de sa vie, ne serait-ce qu'en aller travailler à la banque, en payant sa place de parking, en regardant la télévision (productions cinématographiques ou "grand messe" du 20h), en écoutant le dernier titre à la mode... Tout est sous domination de l'Ennemi. Pourtant on ne peut pas ne pas pactiser avec lui en se mettant totalement en retrait car il s'agirait-là d'une attitude anarchiste et chaotique qui n'apporterait rien a personne, ni à la société ni à soi-même.

      L'important est dans le positionnement intérieur, dans l'entrée dans la résistance du cœur et de l'esprit, la résistance de la conscience. Vos suggestions de focalisation de la conscience sont en effet adéquats, mais l'action intérieure primera toujours en efficacité sur quelque action extérieure, si utile soit-elle aussi mais alors placée en second plan. Le monde ne pourra changer durablement que par le changement de la vision qu'une minorité (10% de la population globale) aura de lui, raison pour laquelle l'Ennemi fait tout son possible pour instiller le désespoir par tous les moyens à sa disposition.

      Supprimer
    2. Bonjour.

      Je trouve qu'il est très difficile d'adopter cette posture. D'après mon expérience, beaucoup de gens tentent de s'immiscer dans votre propre comportement. On pourrait appeler cela le viol de votre espace intérieur.
      De plus, lorsque vous défendez les valeurs universelles, qui vont donc, de fait, à l'encontre des valeurs de la société, avez-vous remarqué comment les gens se changent en "monstres" pour défendre leur si chère "société" ? Je dirais même pire : dans une situation de système injuste, où il n'y a pas de place pour tout le monde, quel est le réflexe des gens ?? S'entre déchirer pour être le premier servi.... Au lieu de TOUS faire front pour changer l'injustice du système dans laquelle ils sont TOUS soumis, ils préfèrent se dissocier chacun à titre individuel pour sauver leur peau.
      C'est ça que je trouve difficile dans les temps que nous vivons ; ce n'est pas la difficulté des événements, mais le manque de solidarité commune face à ces événements, créés par des ****** face à qui personne n'ose se dresser. Et si vous vous dressez face à eux, alors vos confrères qui devraient se sentir guidés et vous soutenir, se retournent contre vous car "vous êtes agressif".... (Allez dire à votre médecin que vous voulez arrêter d'utiliser votre système immunitaire car il est "agressif" envers les maladies.... ixe DE).
      Je crois que ça reflète les réactions intérieures des gens : ce n'est pas vivre un mauvais événement qui crée la souffrance, mais le fait d'en rajouter une couche par des pensées, des mots et des mimiques faciales. En ce sens, on voit aisément ceux qui vivent dans l'Honneur et la Force. Honneur et Force qui proviennent de nos capacités positives de réaction face à des événements vécus, bien entendu.

      Mais je trouve que les personnes investies dans ces valeurs sont, hélas, bien seules face à un environnement aussi hostile et aussi véhément.

      Symbelmynë

      Supprimer
  2. Bonjour,

    Vous qui "naviguez" dans le subtil (éthérique, astral?) ne voyez-vous rien venir dans ce cas précis? Bien à vous.

    Michel P.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Michel,

      Jusqu'à cet épisode nous avons toujours refusé de nous montrer trop intrusifs, surtout que certaines intentions, disons même certaines natures, peuvent se montrer extrêmement furtives, voire à certains égards imperceptibles car imperceptibles même à la propre conscience du concerné, se faisant quelque part le porteur devenu inconscient d'une menace qu'il accepte de porter ainsi en lui, paré du masque de la sincérité, jusqu'à explosion.

      Mais il est vrai que depuis cet épisode le modus operandi de l'accueil des nouveaux initiés a considérablement changé car il devient manifestement urgent de nous protéger davantage et de devenir clairement plus sélectifs.

      Si vous avez d'autres questions ou remarques appelant une réponse sur ce même sujet, je vous engage à vous rendre sur la plate-forme des tickets du site de l'Archimagistère car elles ne seront sans doute pas publiées ici.

      Supprimer

Merci pour votre collaboration éditoriale.
Vos commentaires seront édités après modération.
Si vous souhaitez nous faire parvenir un message en privé, merci de bien vouloir utiliser la plate-forme des contacts à cette adresse:
https://archimagistere.com/fr/contacts/ (catégorie "Le contenu du site" pour un message relatif à nos publications).

Merci