dimanche 5 juillet 2015

Je suis Charlie (encore...!)

Il nous est récemment apparu que le panneau reproduisant grossièrement le fameux "Je suis Charlie" de l'affaire de la tuerie dans les locaux du quotidien Charlie Hebdo, montée par l'Etat français, était curieusement influant (psychiquement parlant). Ce panneau figurant à proximité de l'un des nôtres, a priori propriété d'un indécrottable mouton, était en fait le relai d'un égrégore lié à cette histoire de "Charlie" qui se généralise dangereusement. En effet, il y a quasi systématique identification de soi à quelque chose dès lors qu'il se passe quelque chose quelque part, officiellement en guise de solidarité envers les "victimes" de ladite situation, ou par effet de dérision (Cf. ci-dessous). De "Je suis Charlie" à "Je suis ceci ou cela", peu importe quoi, il n'y avait qu'un pas, allègrement franchi (forcément).
Curieusement, la chose que personne n'a jamais essayé, allez savoir pourquoi, c'est "Je suis l'Absolu". Ca, c'est moins vendeur a priori...!



Outre le fait de société que cela représente, "Charlie" se révèle être une entité égrégorique créé de toute pièce sur base de l'évènement au journal français, théâtre macabre de ce qui fut, une fois de plus, un rite sacrificiel (tout le monde aujourd'hui ou presque connaît le goût prononcé de l'Ennemi pour l'ésotérisme et la magie noire). De ce phénomène naquit la fameuse expérience, ludique mais dangereusement spirite, équivalence basique du "Ouija". Le principe consiste à évoquer [2] un "esprit" nommé "Charlie" au-dessus d'une feuille divisée en quatre sections et annotées de deux "OUI" et de deux "NON", surmontée de deux crayons à papiers disposés en croix, dont celui, supérieur à l'autre, est capable de pivoter sur lui-même et sensé répondre à la question "Charlie Charlie, est-tu là?" en pointant sa mine sur l'une des deux sections annotée "OUI" [1] au grand frisson des adolescents ignorants et abusés qui ainsi ouvrent des voies d'accès psychiques à l'entité "Charlie", lui-même piloté par l'Ennemi.



Ce dernier, ne tarissant pas d'efforts pour illustrer ses manœuvres par le biais du cinéma, s'est naturellement mis à la page dans un timing parfait en sortant des productions hollywoodiennes mettant en scène le phénomène. Mais après tout, il n'y a aucune raison de s'en faire... ce n'est "que" du cinéma, comme tout le monde le sait. En revanche, il va encore nous falloir "taper dedans" pour enrayer le phénomène faute de se retrouver avec une jeunesse totalement investie psychiquement par les délires fanatiques d'un groupe de grands malades assoiffés de pouvoir que l'on ne présente plus malheureusement. Ainsi, la pancarte ou la simple évocation de "Je suis Charlie" est sans rapport natif avec ce phénomène spirite induit, mais qui lui est en revanche intimement lié en énergie; les deux évènements ayant tout deux été créés de toutes pièces puis interconnectés. A l'époque où nous avions publié notre article en rapport du 9 janvier, nous avions estimé que cet évènement devait être un test de soumission de la population à une idée en tirant sur sa corde sensible. Malheureusement le plan ourdi derrière ce coup monté se révèle être beaucoup plus vaste.

Il est impressionnant de constater combien l'Ennemi est actif sans que quiconque le voit agir, mais aux ordres desquels tous répondent comme un seul homme ou presque, en suivant sans réfléchir les effets de modes dont se gavent les individus, surtout la jeune génération à laquelle plus rien n'est "interdit" depuis des décennies, à laquelle plus personne n'enseigne plus ce qui est bon et ce qui ne l'est pas ou la valeur de l'être plutôt que de l'avoir, n'ayant plus aucune figure d'autorité saine et aimante à laquelle s'est substituée celle, invisible et malsaine, des tenants du pouvoir en tant que séduisants corrupteurs placés sans filtre face à une jeunesse n'ayant plus guides ni modèles pour leur éviter le chaos émotionnel et intellectuel, abandonnée à la seule séduction de ses bas instincts pour le plus grand régal de l'élite (seule source d'énergie dont elle peut encore se nourrir pour l'instant). Il faut bien avouer que nous facilitons grandement la vie de nos oppresseurs dans leurs manœuvres visant à nous détruire et nous corrompre!

Autre détail plus inquiétant qui fut découvert (à re-confirmer toutefois, mais suffisamment évident à l'heure actuelle pour pouvoir le mentionner ici comme un fait a priori établi), c'est le lien énergétique (au sens où l'entend la magie analogique) entre la pancarte "Je suis Charlie" et le drapeau de Daesh, l'Etat Islamique (n'oublions pas que le pseudo-attentat de Charlie Hebdo est sensé avoir été commis par des fanatiques musulmans).


A titre satyrique nous avons vu ceci:





Ce qui est amusant, et c'est un pur "hasard", c'est que le "Je suis dingue" (toujours la même réflexe d'identification -"Je suis"), est très proche, conjoint même, même si en parfaite inconscience, au "Je suis Charlie" que nous connaissons.




Là aussi on pourrait s'étonner que tant de gens rejoignent, avec autant d'enthousiasme, un tel groupe sectaire de fous furieux et sanguinaires qui décapitent les femmes et pendant les enfants, sans parler des exactions qui font leur pain quotidien. Le fait est que ceux qui les rejoignent sont payés s'ils le font (même si la bêtise humaine est encore plus dynamisante que l'argent lorsqu'il s'agit de commettre l'inqualifiable, et ce n'est pas peu dire).

Après, tout est relatif et question d’interprétations bien sûr. Mais hors du champ interprétatif, il y a la conjonction énergétique qui est belle et bien là, envers et contre tout, et ça c'est inquiétant.


Quoi qu'il en soit, il est bien sûr hors de question de laisser la situation au hasard des caprices des manipulateurs semeurs de chaos. Nous opérerons les ajustements nécessaires, les décondensations nécessaires, et les déprogrammations nécessaires, avant du moins que la situation ne devienne incontrôlable.





[1] Source: http://dark-ride.org/?p=6770

[2] l'évocation désigne la convocation d'entités, alors que l'invocation est la "prière" lancée vers une entité, une conscience.


Comme d'habitude, ni cet article ni les autres ne sont sérieux. Ils ne sont que pures fantaisies. Rien n'y est vrai, nous ne sommes que des affabulateurs ;-)

4 commentaires:

  1. bonjour Eleazar,
    "ce panneau figurant a coté de l un des notres"
    des notres désigne une personne ou autre chose(des panneaux?)
    excusez moi,mais le diable est dans les détails,comme on dit
    satya

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Satya,

      "L'un des nôtres" fait référence à un membre de la Société des Archalchimistes. Nous de placardons pas de panneaux... ;-)

      Supprimer
  2. "l'évocation désigne la convocation d'entités, alors que l'invocation est la "prière" lancée vers une entité, une conscience."

    Ce ne serait pas plutôt l'inverse ? Il me semblait que l'invocation était un appel à être possédé par l'entité alors que l'évocation consistait à l'inviter sans la laisser nous atteindre.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à vous,

      Il ne nous semble pas avoir pris un mot pour un autre (même à la relecture). Extraits des définitions données par le Trésor de la Langue Française.

      Invocation: "A. − [Correspond à invoquer A 1] Action d'invoquer; p. méton. courte prière."

      Evocation: "1. Vx. Action de faire apparaître (quelque chose) par la magie. P. ext. Action d'interpeller (quelqu'un) dans un discours, une prière".

      Il n'y a pas, à proprement parler, de terme faisant référence à l'invitation à la possession adressée à une entité comme vous le dites, si ce n'est... l'invitation à la possession, ce qui correspond à une évocation dans ce but.

      Essayez d'appeler une entité à vous sans la laisser vous atteindre, juste pour voir... Je vous souhaite bien du plaisir!

      Supprimer

Merci pour votre collaboration éditoriale.
Vos commentaires seront édités après modération.
Si vous souhaitez nous faire parvenir un message en privé, merci de bien vouloir utiliser la plate-forme des contacts à cette adresse:
https://archimagistere.com/fr/contacts/ (catégorie "Le contenu du site" pour un message relatif à nos publications).

Merci