samedi 3 janvier 2015

Meilleurs voeux pour 2015

Que cette nouvelle année, an 1 de l'aube de l'Âge de Diamant dans la matière et son cortège de transformations profondes issues de la renaissance de la Civilisation des Hommes, vous ouvre toutes grandes à tous les portes du Possible.

Souvenez que moins de résistance intérieure égal moins de souffrance.
Moins de désirs personnels (non-justes ou trop égoïstes) égal moins de souffrance.
Moins de rejet de l'inévitable conséquence de vos choix antérieurs égal moins de souffrance.
Moins de colère égal moins de souffrance.
Mais tout cela transmuté en force de reliance(1) à l'Absolu en soi égal ouverture du Champ du Possible en l'Absolu en soi, architecte de votre propre sphère de réalité.

Résister ne vous amène qu'à résister à votre propre accomplissement dans un bonheur que vous ne connaissez pas, selon une modalité qui vous est totalement inconnue... et l'inconnu faire peur, même s'agissant de bonheur.


La plupart des gens préfèrent être malheureux dans le climat qu'ils connaissent, plutôt qu'être heureux dans un autre dont ils ignorent tout et qui pourtant le serait infiniment plus favorable. La vie est un risque à prendre. Le bonheur aussi!

Si vous faites face à un mur qui barre votre route vers ce qui vous semble bon pour vous sans savoir qu'une fausse à purin se trouve derrière (dans le meilleur des cas, parfois il s'agit de mines antipersonnel), et que vous décidiez que coûte que coûte vous iriez dans cette direction malgré le mur, vous aurez beau placer toute votre confiance en
le plan Divin (ou votre chance, la Providence, l'ordre des choses, votre ange gardien, quelle que soit la manière de l'appeler) pendant que vous vous ruez sur le mur, quand vous le rencontrerez, il vous fera mal quand même, à moins bien sûr que vous y renonciez en stoppant assez vite ou en vous déroutant (ou les deux).

Certains pensent que le "plan Divin" est fait pour être invoqué pour qu'il accorde des conséquences favorables aux choix catastrophiques qu'ils formulent eux-mêmes (comme un bon vieux papa-Bon-Dieu qu'il suffit de prier pour qu'il vous exhausse sous la menace qu'on cesse de "croire" en lui).
Le plan Divin ne s'invoque pas, et ce que l'on doit convaincre, ce n'est pas lui pour qu'il se fasse complaisant, c'est soi-même, pour se faire souple face à lui, seule intelligence absolument détentrice de tous les tenants et aboutissants, potentiels et effectifs.

Les choix du Plan sont rarement ceux que vous feriez vous-même, sinon il ferait double-emploi avec votre volonté propre, et serait du plus parfait inutile, ce que pensent encore beaucoup d'autres gens et qui; comme par hasard, ne cessent de se prendre des murs (ou pactisent avec les forces Ennemies pour s'en faire soustraire; forces qui n'assument pas elles-mêmes les conséquences énergétiques en rapport mais les transfèrent sur le vécu d'autres gens qui croient encore dur comme fer à la rédemption par la souffrance). S'en remettre au plan Divin c'est accepter ses choix si les vôtres ne sont pas aussi bons qu'ils en ont l'air, accepter de substituer le plan Divin à votre désir, pour vous-même comme pour autrui. Accepter de s'en remettre à un ordre naturel réglé comme du papier à musique (sacrée) même si on ne sait pas déchiffrer la musique ou qu'on n'apprécie pas cette musique-là, et accepter aussi de ne pas avoir peur et d'être dans la joie, principe causal du bonheur et non sa conséquence, contrairement à la croyance populaire. Ca semble difficile et compliqué, et pourtant ce n'est que le vrai B-A BA de la vie sur Terre, en interaction avec les forces de la Nature et les conséquences de ses propres pensées et émotions, comme de celles des autres, acceptées comme les siennes propres! Mais l'Humain est TELLEMENT intelligent qu'il l'a complètement oublié, alors qu'il en a été enseigné durant des millénaires, et le réapprendre quand toutes les contrevérités sont déjà apprises depuis longtemps, c'est difficile c'est vrai. Mais le plan Divin ne trahit JAMAIS ceux qui remettent entièrement leur confiance entre ses mains... Ca semble déraisonnable à première vue, mais que sait vraiment votre mentale, votre conscience personnelle, votre conscience émotionnelle, sur ce qu'est réellement votre destin, et le meilleur pour vous en chaque instant, fluctuant en fonction de vos propres sursauts émotionnels, vous qui ne vous connaissez pas vous-même en l'instant présent? Que savez-vous de vous dans l'avenir vers lequel il ne se passe pas une seconde sans que vous vous y dirigiez et formuliez des choix en sa direction?

Voilà ce que je vous souhaite pour 2015: l'ouverture du Champ du Possible en vous comme il s'est ouvert pour le monde, en lâchant prise avec TOUT ce qui vous identifie à vos yeux et qui ne trouve pas sa source vive en l'Absolu en vous. Voeux, espoirs, désirs, aspirations personnelles, etc., émettez tout ça, lancez-les dans le vent pour que le vent les sème, et oubliez-les, en sachant que peut-être il faudra 30 ans pour en voir se réaliser certains, que certains autres ne se réaliseront jamais tels vous les auriez imaginés, et que d'autres encore ne représenteront plus aucun intérêt pour vous au moment de se réaliser, alors que d'autres enfin se réaliseront tout simplement. N'y tenez pourtant pas TROP ni avec TROP d'instance, car alors vous vous exposeriez grandement au risque de voir entièrement satisfaite votre exigence, et devoir en subir les amères conséquences jusqu'au bout du bout de la dernière trace de la dernière goutte si ce désir devait ne pas être fait pour vous malgré la conviction mentale et émotionnelle opposée.

Tout, absolument tout est une question de choix, et le paradoxe de l'histoire est que de ne pas faire de choix pour soi-même pour se laisser alors entièrement guidé par le destin n'est pas correct non plus. Il faut formuler ses choix pour soi-même, en les pesant et sous-pesant avec extrême vigilance, mais en sachant qu'ils pourront peut-être ne jamais se réaliser, devant même, dans l'idéal, appeler en vous qu'ils ne se réalisent pas si, et seulement s'ils devaient représenter quelque chose qui ne serait pas bon pour vous. Bien sûr il existera toujours des individus qui préfèreront payer le prix de la souffrance pour pouvoir jouir de leurs égarements. Chacun est entièrement libre. Mais là encore... ce n'est qu'une simple question de choix.
Mais en suivant cette philosophie de vie axée autant sur l'aspiration que sur le renoncement équilibré et intelligent et sans tensions, on ne peut jamais être déçu, ni amer, ni malheureux... On ne peut que vivre dans la joie et le plaisir de l'accueil de l'instant Présent au point d'en transformer la réalité du quotidien, pour soi d'abord, pour tous ensuite, pour autant que ce mouvement de l'esprit et du coeur soit rejoint par au moins 10% de l'Humanité!

Voilà un effort de transformation qui pourrait à merveille faire l'objet de bonnes et surtout intelligentes résolutions pour la nouvelle année; intelligentes parce qu'issues du bon sens et de l'intelligence du coeur. Et vous verriez alors le monde se transformer autour de vous. C'est ainsi que vous pourrez assurément en conclure que vous avez vous-même changé sans vous en être
forcément rendu(e) compte.

Alors... Bonne année à vous, et que le meilleur vous soit donné selon vos propres choix.

Eléazar


[1] : néologisme emprunté au vocabulaire du physicien français Philippe BOBOLA ayant pour credo émérite "l'Unification du Savoir" : philippebobola.fr

3 commentaires:

  1. bonne heureuse annee 2015 a vous aussi cher Eleazar
    avouez tout de meme qu il est plus aisé de vivre l instant present en dehors d une prison que dans son enceinte
    mais 2015,c est la sortie!
    merci pour la transmission de votre savoir
    satya

    RépondreSupprimer
  2. cher Eléazar,
    en parlant de la fin des parasites sur cette planète,vous annoncez parfois quelques mois,parfois quelques années ou moins d une decennie
    ma question est la suivante:va t il y avoir deux humanités qui vont cohabités sur cette planete et comment cela pourrait etre réalisable?
    merci
    satya

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Satya.

      Difficile de répondre à votre question. Qu'appelez-vous "humanités" dans ce contexte?

      D'une manière générale, notre credo est l'unification à l'infini des opposés complémentaires, mais à condition que cette unification représente aussi et au moins une volonté, du moins une disposition intérieure qui n'y soit pas opposée, de la part des concernés (c'est-à dire tout le monde, malgré les avantages évidents que tous retirerons du rétablissement d'une situation normale d'évolution et de progrès). Ce n'est bien sûr pas un séparatiste radical qui pourra l'accepter, même si ce modèle de division n'a jamais semé que mort et souffrance.

      Si vous parlez de deux modèles de civilisation (l'ancien et le nouveau), oui ce sera forcément le cas, le temps du basculement de l'ancien vers le nouveau. Ca ne durera pas des siècles, tout au plus quelques années, mais globalement ça ira vite, même si les derniers bastions défendant l'ancien paradigme auront la vie dure jusqu'à leur disparition définitive, ce qui sera inévitable. Malgré tout, leur résistance à la disparition (qui est un phénomène naturel parfaitement compréhensible) ne nous causera plus aucun tort, ou de façon très ténue, épisodique, et isolée. Ils resteront simplement dans leurs coins, refusant autant de changer que de disparaître, et s'affaiblissant jusqu'à effective disparition de fait.

      Supprimer

Merci pour votre collaboration éditoriale.
Vos commentaires seront édités après modération.
Si vous souhaitez nous faire parvenir un message en privé, merci de bien vouloir utiliser la plate-forme des contacts à cette adresse:
https://archimagistere.com/fr/contacts/ (catégorie "Le contenu du site" pour un message relatif à nos publications).

Merci