samedi 11 mai 2013

Jouer et déjouer dans les parcs d'attractions: la porte des étoiles

Ah les parcs d'attractions... Tous les enfants en rêvent. Le paradis de l'illusion! Ceci à plus d'un titre puisque un "paradis", au sens religieux du terme, est déjà une pure illusion en soi, mais aussi parce que rares sont les lieux où l'ont jette autant de paillettes (et de poudre) aux yeux des gens pour leur masquer la réalité effective des lieux et de ce qu'il s'y passe. Un exemple flagrant, juste pour le plaisir de l'anecdote, et que la quasi totalité des bâtiments "féeriques" de Disneyland Paris (nous n'avons pas de confirmation pour les autres), notamment l'emblématique château de la Belle au Bois Dormant, sont constitués de matériaux agglomérés grâce à du sérum de sang de bœuf. Ce que vous voyez donc comme étant une féerie, est un réalité un lac de sang... Joli non?

Sans vouloir faire d'anti-américanisme primaire, d'une part parce que nous avons le plus grand respect pour cette noble nation de citoyens idéalistes (nous apprécions beaucoup les idéalistes, à condition toutefois qu'ils aient un minimum les pieds sur Terre, et si possible pas dans le même sabot), de bâtisseurs entreprenants, courageux et indépendants (malheureusement leur gouvernement est la vitrine du gouvernement mondial, du moins sa tentative) et qu'un gouvernement est une chose alors qu'une population, une toute autre, et d'autre part parce que nous ne rejetons quiconque ni ne jetons la pierre à personne, pas même aux donneurs de leçons de la vieille Europe qui ne font pas mieux eux-mêmes que ceux qu'ils critiquent, il est néanmoins assez vrai que lorsqu'il se passe un sale coup d'envergure quelque part, il est très rare que les États-Unis n'y soit pas pour quelque chose (même au sein de leur propre territoire), au strict minimum en tant qu'instigateurs. Il serait en l'occurrence injuste de mettre tous les parcs d'attractions dans le même sac et de jeter le bébé avec l'eau du bain. En parlant de parcs d'attractions "dangereux" nous nous contenterons d'aborder l'empire Disney (bien sûr).

Outre le fait que le royaume de Mickey soit à ce point répandu qu'on puisse parler d'invasion culturelle planétaire (pour la plus grande joie des petits et souvent aussi des plus grands car il serait malhonnête de refuser de reconnaître combien ce business du féerique est magnifiquement orchestré), la toile tissée à la surface de notre planète par les intérêts financiers du groupe Disney est impressionnante. Malheureusement, comme toujours, les intentions qui président à cette expansion ne sont pas réellement aussi bienveillantes que le laissent présager les sourires figés des masques des innocents personnages du dessinateur, que l'on sait avoir été fortement séduit par l'idéal raciste et criminel du Ku Klux Klan. Il semblerait, à première vue et sans vouloir généraliser, qu'il y ait bien peu de bienveillances issues de quelque lobby que ce soit.

Certes les parcs d'attractions du groupe ne sont pas présents en chaque pays, mais au vu de leur envergure commerciale, en nombre d'entrées, comme en hectares comme en termes d'influence, on peut parler de raz de marrée comparativement aux autres.

Ceci dit l'objet de cet article est sans rapport avec l'ampleur du phénomène commercial en rapport, ni avec quelque considération hégémonique qui y est indubitablement liée.

En revanche les parcs Disney sont sans doutes les lieux où l'on disparaît le plus au monde... sans laisser de traces. Et tenter d'en retrouver sur place tient d'un exploit supérieur à celui de trouver une limaille de fer dans un container de foin.

Nous avons également découvert que les sous-sols de ces parcs était généralement le théâtre d'activités militaires (du moins doté d'une forte concentration de personnel en rapport, naturellement américain -nous rappelons ici qu'à titre officiel toutes les nations sont libres et indépendantes, mais qu'en réalité il n'en est rien, toutes plus ou moins sous domination américaine et que celles qui le refusent se voient économiquement ou militairement défaites sous de fallacieux prétextes; la Libye en est un récent exemple).
 Dans ces bases militaires souterraines occupant l'espace "sub-urbain" des parcs Disney était développé des extension du projet "Stargate". Oui oui, il s'agit bien du même projet que ce dont il est question dans le film éponyme des années 90 et ensuite série à grand succès. Pas forcément exactement sous la même forme, quoique très proche, mais suffisamment pour dévoiler l'idée sans en dévoiler les fonctionnalités.

La technique de dissimulation des très grandes opérations américaines classées "confidential defense" est très simple:

Tout d'abord on structure le projet secret de façon stratégique. Ensuite, une part importante de son budget est consacrée à la superproduction, avec la plus large diffusion possible au niveau mondial, d'une histoire à l'évidence calquée sur la nature même dudit projet, surtout s'il est particulièrement confidentiel, partant du principe que plus on a un secret sous les yeux, moins on le voit (comme tel). Ainsi, si le projet venait à être découvert par quelqu'un et révélé, sans que ses auteurs n'aient à bouger le petit doigt, c'est tout le reste de la planète qui objecterait dans l'hilarité générale que le soit-disant révélateur "va beaucoup trop au cinéma", tout en étant en général activement soutenu par des gens reconnus pour leurs divagations ou leur totale absence de sérieux, ce qui est pire encore. La méthode est absolument imparable, d'autant que les gens sont habitués à croire aveuglement en ce qu'on leur raconte si la source est officiellement considérée comme... officielle.

Ce journal n'étant bien sûr aucunement sérieux comme chacun le sait, nous pouvons donc nous permettre de révéler des élucubrations dignes du plus délirant fortéanisme. C'est ainsi que nous sommes intervenus récemment afin de déjouer les plans américains visant à recréer le projet "Stargate", leurs instigateurs étant curieusement restés ignorant de la fermeture inconditionnelle de toutes les portes dimensionnelles recensées (et encore ignorées des uns ou des autres). Il est ceci dit troublant que tous les gens ayant une audience reconnue et qui ont parlé sérieusement de ces portes, soient tous morts peu après, dans des circonstances plus ou moins mystérieuses, mais néanmoins de façon systématique. Le hasard, sans aucun doute...

13 commentaires:

  1. Merci Eleazar de ces revelations! J'espere que votre existence ne s'en trouvera pas menacee.

    "sont constitués de matériaux agglomérés grâce à du sérum de sang de bœuf."
    Cela confere-t-il des pouvoirs particuliers?

    Pour la question des portes dimensionnelles, cela est-il aussi l'objet de la BD 'l'histoire secrete' ? http://fr.wikipedia.org/wiki/L'Histoire_secrète

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lamsprinck,

      Tous les mages noirs sont friands de sang pour opérer. Celui des parcs Disney n'est plus très frais, mais il conserve un potentiel de charge énorme (et assurément entretenu).

      Concernant "L'Histoire Secrète" que je connaissais pas, je ne suis pas certain que le lien soit direct avec les portes dimensionnelles, mais il est indubitable que cette bande dessinées est particulièrement inspirée, et que l'inspiration en question n'est pas un hasard.

      Supprimer
  2. Merci Eleazar.

    En ce qui concerne les disparitions que vous évoquez dans les Disneyland, s'agit-il d'un trafic d'enfants?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, une collecte d'esclaves. Ils en ont toujours eu...

      Supprimer
  3. Cette vérité est incroyable tout autant que glaçante. Non pas que je ne savais pas pour Disney, mais c'est surtout concernant les détails de la construction de ces parcs d'attractions... Et dire que ce que vous nous partagez Eléazar n'est pas grand chose au regard de certaine réalités dont vous avez connaissance et qui aurait de quoi faire perdre la tête au plus sensible d'entre nous.

    RépondreSupprimer
  4. Collecte d'esclaves: doit on comprendre que ces esclaves etaient envoyes vers d'autres dimensions? Et pour y faire quoi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non propre dimension suffit largement... Les esclaves sont utilisés pour servir les maîtres. On retire quelqu'un de la circulation, il est déclaré "disparu", il ne réapparaît jamais, se retrouvant dans une "société parallèle" comme des lieux généralement fermés tel que le Bohemians Club par exemple, ou des villes souterraines dont les Etats-Unis sont truffés. Les plus vastes d'entre elles ont été détruites par des agents du Dragon Blanc.

      A l'heure du verdict rendu au Tribunal de New York le 23 août 2011 (les Etats-Unis ne connaissent pas les "vacances judiciaires"eux) suivant les accusations portées contre Dominique Strauss-Kahn, la salle d'audiences a du être évacuée suite à un tremblement de terre de 5,9 sur l'échelle de Richter. Cet événement ne fut pas sismique. L'une des plus importantes des villes souterraines d'Amérique du Nord a été détruite à ce moment-là par un explosif à très puissante déflagration, une bombe EMP ou de type nucléaire, voire les deux (bombe UWB à partir d'une bombe H). Le plus triste est que tous les esclaves présents y ont péri également, mais il semble qu'il n'y ait pas eu d'autres choix; ces gens (on ne les désigne pas comme étant "psychopathes" pour rien) prenants toujours systématiquement des innocents pour leur constituer des remparts, pariant sur la compassion naturelle à l'être humain et sur le fait que donc nul n'aura le coeur de sacrifier autant de personnes pour détruire leurs oeuvres...

      Ce à quoi sont destinés ces esclaves dépasse l'imagination. N'existant officiellement plus, il n'y a plus non plus aucune restriction quant à ce qu'il est possible de leur faire subir. Les plus chanceux sont des serviteurs, les autres servent de jeu sexuel, ou de nourriture, ou les deux. Il ne s'agit pas d'anthropophagie. Ils sont dans ce cas généralement torturés et terrorisés afin que leur "maîtres" puissent se nourrir de leur souffrance (au sens propre du terme). La raison humaine résiste de toutes ses forces à adhérer à une vérité pareille, ce qui constitue leur meilleur atout. L'objectif final était de faire de la planète entière une civilisation de bons esclaves et de massacrer les autres! Un "monde d'enfer" en quelque sorte.

      Ceci dit il est également vrai que des "exports" d'esclaves ont régulièrement eut lieu grâce au fameux projet "Porte des Etoiles" ainsi qu'aux portes dimensionnelles naturelles.

      Tout un programme, juste à partir du... "monde merveilleux de la couleur!"

      Supprimer
    2. OM,

      Quelque chose m'interpelle par rapport à ces enlèvements Eléazar, je me demandais si ces gens sont enlevés de manière aléatoire, ou bien suivant une volonté d'enlever un "type" de personne particulier, donc repérée comme telle au préalable, qui serait susceptible d'apporter un "type" d'énergie particulier?

      Ce que j'aime beaucoup est lorsque vous dites " pariant sur la compassion naturelle à l'être humain"

      Ces psychopathes" connaissent ils seulement quelque chose en réalité là dedans?

      Ils nous passé des siècles à nous observer, à croire même qu'ils nous comprenaient mieux que nous même en allant jusqu'à nous coller leur propre esprit dans le notre.

      Pourtant Eléazar, vous êtes la preuve vivante qu'au fond, ils se sont complètement plantés.

      Je crois qu'en fait nous sommes une énigme insolvable pour eux et que nous le resterons à jamais, la preuve étant qu'ils n'auront pas réussi à vous empêcher de faire ce qui devait être fait et par extension, sinon détruire Terremère dans son ensemble (et je me doute qu'ils en sont capable), ils savent déjà que c'est compromis pour eux.

      Je ne crois pas que la question est de savoir si oui ou non nous arriverons à poser le temple "talisman" sur Terremère.

      Au plus profond de mon coeur c'est l'évidence même que notre talisman, dans lequel notre Roi à tous règnera, sera bel et bien physiquement présent dans notre réalité un jour prochain.

      Je crois que cette évidence l'est également pour ces "psychopathes", ils savent ce que l'âge de diamant est entrain "d'accoucher", seulement j'imagine maintenant qu'ils essaient de gagner du temps et d'en repousser du mieux de leurs dernière forces l'inévitable.

      OM OM OM

      Supprimer
    3. Honnêtement je ne sais pas si ces enlèvements correspondent à un type de profil particulier, mais "l'Ennemi" nous a habitué à ne jamais agir au hasard.

      Les psychopathes ne connaissent en effet aucunement la compassion mais ils sont capables de la reproduire à la perfection par mimétisme. Ils savent "intellectuellement" ce que c'est: une faiblesse fatale selon leur point de vue.

      Quant à s'être "complètement plantés", ne croyez pas ça. Toute cette histoire est infiniment plus complexe que son abord ici simplifié à l'extrême. De façon logique et rationnelle, nous n'avions AUCUNE chance de les vaincre. Au cours de la vaste histoire des univers, c'est la deuxième fois que nous y parvenons. Nous faisons tout ce qui est suprêmement possible pour qu'il n'y en ai jamais une troisième car il y a for à parier que cette dernière tentative de prise de pouvoir intégrale sur la Création sera la bonne! Nous n'aurons assurément une troisième chance.
      Je ne constitue en moi-même aucunement cette preuve dont vous parlez. Je ne suis que la preuve que l'impossible est faisable sous certaines conditions, sacrificielles à certains égards. Tout ne peut être dit ici mais en effet, ils savent à présent, en conscience, que tout espoir est perdu pour eux, notamment du à leur toute dernière carte qui leur a été enlevée et que nous avons récupérée (sans parler de ce qu'ils ignorent encore et qu'ils ne découvriront que trop tard pour eux), ce qui fera l'objet d'un article ici vers fin mai début juin.

      Quant au joliment nommé "Temple Talisman", oui en effet, plus rien ne peut s'opposer à ce qu'il soit de multiples fois bâti en ce monde et que le règne de Justice et de Paix de l'Archimagistérium prenne enfin son essor planétaire, et donc aussi le pas sur l'enfer de ce monde, et que toute l'iniquité érigée en valeur, en lois, et en dieu ici-bas, soit petit à petit mais définitivement renversée et abolie.

      Un jour après l'autre, le plus beau, le meilleur, et le plus émouvant reste à venir.

      Supprimer
    4. OM Cher Eléazar,

      Bien sur que je me doute que tout ce qui est relaté ici est simplifié à son maximum. Je suis heureux que vous admettez la dimension "sacrificielle" de votre rôle. Vous aviez, fut une époque, eu du mal à me le concéder lorsque j'avais évoquer ce sujet du "sacrifice". Peut être étais ce pour éviter de nous faire peur...?

      Pour ma part c'est évident qu'on ne peut arriver là où vous en êtes sans avoir fait "quelques" sacrifices.

      D'autre part permettez moi d'avoir le doute quand à la probabilité qu'il y est d'autres âmes prêtes vraiment à accepter ce que vous avez accepter de traverser pour en être là où vous en êtes aujourd'hui.

      Je pense que le "beaucoup d'appelés mais peu d'élus" s'applique un peu fatalement à l'Archimagie.

      Il y en a mille au pied de la montagne, mais combien seront ils vraiment à son sommet?

      "Parce qu'il fallait bien que quelqu'un le face" nous partagiez nous il y a peu. Effectivement, personne à part vous ne pouviez le faire c'est une évidence pour moi, quand bien même je ne remet aucunement le mérite, le courage et les compétences ni ne doute aucunement de tout ceux qui vous accompagnent au jour le jour et sur lesquels vous pouvez compter tout comme les futures âmes qui vous rejoindrons.

      Mais franchement, qui est près à vraiment payer le véritable prix de sa réalisation quand on comprends vraiment ce que cela implique? A cet instant je n'aurais même pas l'honnêteté et le sincérité d'y répondre !

      Ce "Que voulons nous vraiment?" à en vérité bien des échos différents. Je comprends aujourd'hui pour ma part: jusqu'où êtes vous près à aller pour accepter votre réalisation? Jusqu'où êtes vous prêt à donner de votre être, de votre existence même jusqu'à sacrifier à tout niveau votre incarnation s'il le fallait pour vous réaliser?

      De jour en jour il me semble comprendre de mieux en mieux les enjeux de ce chemin de réalisation proposé par l'Archimagie.

      Un chemin qui devient de plus en plus étroit et ne laisse quasi plus de marge à l'erreur qui, si elle venait à se produire, deviendrais de plus en plus accablante pour finir par être immanquablement fatale à plus d'un titre pour le "cheminant"...

      Un pied après l'autre vers le plus beau, le meilleur et le plus émouvant de la Création mais pas tel que l'envisagerait le mental, pas tel que l'envisage l'égo, juste tel que l'envisage l'Ame, si tant est que nous la laissons y parvenir...

      Bénédictions et protection à vous ainsi qu'à tous.

      OM OM OM

      Supprimer
    5. Bonjour Benjamin,

      Je ne parlerais pas tant de sacrifices que de renoncement, mais nous sommes ici dans une simple question de langage. La différence entre les deux se situe essentiellement, au niveau spirituel du moins, dans l'acceptation de la destruction totale ou partielle de soi pour "la cause" dans le cas du sacrifice, et de son refus dans le cas du renoncement, mais en revanche alors dans l'acceptation librement consentie de ne rien garder pour soi, de ne rien avoir, voire de tout perdre, en tout cas de ne rien attendre pour soi-même. La différence se situe entre l'être et l'avoir, où, si "l'avoir" peut disparaître, "l'être" doit perdurer afin de faire perdurer aussi ce pour quoi on se bat, ici en l'occurrence la libération des peuples, d'autant délicate à réaliser que les peuples sont tellement habitués à leur condition qu'ils en ont souvent oublié qu'il subissait le joug de certains ayant au quotidien érigé le génocide lent en institutions!

      La difficulté de la réalisation spirituelle est mentale. Quant à sa simplicité (faute d'être facile), elle est entièrement naturelle et inhérente à la nature humaine elle-même; sa difficulté n'est que proportionnelle à la complexification constante produites par l'analyse, la peur, la résistance à renoncer à l'idée fausse que l'on se fait de soi-même.

      Que chacun choisisse ce qu'il veut être, et fasse de même le choix de ce qu'il veut que soit sa réalité, mais de cette simple invitation naît déjà une levée de bouclier mentale arguant que "c'est impossible". Les véritables courageux sur la voie de l'évolution intérieure, les vrais héros spirituels, sont ceux qui osent braver l'interdit mental et s'imposer en insoumis pour désobéir et faire le choix de ce qu'ils sont et de ce qu'ils veulent VRAIMENT en totale liberté, en vivant cette aventure jusqu'au bout quoi qu'il en coûte. Beaucoup rêvent d'aventure, mais bien peu sont prêts à se décider à la vivre, préférant le confort de l'amer dépit suscité par le constat de l'aventure vécue par les autres et les résultats créateurs qu'elle aura produits sur eux et ceux qui les auront entourés, jalousant souvent ce résultat sans être prêts à y consentir le dixième des efforts qui l'auront rendu possible. L'Âge de Diamant, au quotidien, ne sera pas facile non plus car il ressemblera très vite à cette aventure, prix à payer pour une liberté absolue revendiquée pendant des siècles par des millions d'âmes qui n'en auront jamais eu vraiment envie, ou n'aspirant réellement qu'à son illusion, ce en quoi l'Âge de Diamant tiendra davantage d'une certaine forme d'Heroic Fantasy que du quotidien administratif que nous connaissons aujourd'hui.

      Ne voyez pas d'issue fatale au cheminant qui se tromperait. L'erreur est indispensable à l'évolution (comme au laminage de l'ego d'ailleurs). La quête spirituelle n'est pas une partie de chasse à courre menée par l'Absolu. Il y a davantage d'Amour-Force ("Force" peut-être mais Amour tout de même en priorité) et de compassion réservés à l'âme qui entame sa remontée vers ses propres sommets que de risques en rapport, aussi "sportive" puisse être parfois cette remontée. Le véritable risque est dans l'immobilisme et l'enlisement car lorsque la mort y frappe, elle le fait lentement et insensiblement... Il est vrai que le chemin se rétrécit au fur et à mesure de l'avancée. Mais est-ce le fil qui fait le funambule ou parce qu'il est funambule que ce dernier s'avance sur le fil? La vie est un risque et la mort n'est promise qu'aux vivants. Faut-il choisir pour autant de se laisser mourir?
      La vie est un risque majeur. La liberté et le bonheur sont un risque. "L'espérance est un risque à courir" comme le disait Bernanos Georges.

      Encore un sujet de méditation peut-être.

      Supprimer
    6. OM Cher Eléazar,

      Pour moi c'est évidemment possible d'en arriver là où vous en êtes, il suffit simplement de comprendre que nous sommes déjà parfait à l'instant présent, quelque soit l'image que nous nous faisons de nous même et qui n'est jamais qu'une représentation mentale induite par notre égo.

      Je voulais mettre en évidence qu'effectivement,sauf méprise de ma part, plus l'on se trouve haut perché en soi même moins nous avons de marge de manoeuvre, moins nous pouvons nous tromper, et plus la moindre erreur de notre part peut nous conduire à une chute des plus fracassantes avec des répercussions des plus désastreuses qui peuvent aller bien au delà de notre sphère personnelle de réalité.

      Le renoncement et le sacrifice de l'incarnation sont à mon sens ce qu'une Ame peut offrir de plus noble pour servir "la cause" et les preuves ultimes qu'elle est en unité parfaite avec la Vie.

      J'en termine ici, ne voulant pas embarrasser les uns les autres avec cet échange qui sort du sujet de cet article. Je m'en excuse et vous remercie en tout les cas d'avoir eu la gentillesse d'y répondre.

      Bénédictions à vous Eléazar et à tous.

      OM OM OM

      Supprimer
  5. Pour synthétiser deux idées de Mark Twain : La réalité ne savait pas que c'était impossible alors elle a surpassé la fiction. Peut-être que tout ceci paraît difficilement plausible, mais en y réfléchissant un peu, qu'y a t-il de plus naturel que des êtres abominables se nourissent d'abominations, quelque part nous sommes aussi ce qui nous nourrit.
    Pour les âmes en mal d'aventure qui rêvent du seigneur des anneaux ou de star wars, qu'elles se rassurent notre monde est largement aussi passionnant sinon bien plus de ce côté là. Ce ne sont pas les aventures qui manquent et les victoires lumineuses (d'abord intérieures) qui s'en suivent.

    Merci de ces partages,
    Fraternellement et chaleureusement,

    OM

    RépondreSupprimer

Merci pour votre collaboration éditoriale.
Vos commentaires seront édités après modération.
Si vous souhaitez nous faire parvenir un message en privé, merci de bien vouloir utiliser la plate-forme des contacts à cette adresse:
https://archimagistere.com/fr/contacts/ (catégorie "Le contenu du site" pour un message relatif à nos publications).

Merci