samedi 29 décembre 2012

Activité transmutatoire sur les risques de contamination nucléaire

Il n'est un secret pour quiconque suit à peu près régulièrement l'actualité de ce journal, que l'OCTP fonde la majeure partie de son action sur l'activité transmutatoire (Cf. notre article sur la fuite de gaz en Mer du Nord, relatant lui-même la marée noire du Golfe du Mexique). Chacune de nos actions menées ne faisant pas l'objet d'un article, loin de là (il faudrait créer un quotidien...), nous nous contentons de noter des éléments d'informations paraissant sur le net et de les relater lorsque ceux-ci entrent en corrélation directe avec l'un des faits avec lesquels nous avons interagi d'une manière une d'une autre.

Notre scrutatrice officielle est aujourd'hui tombée sur un article relaté par Monsieur Michel Dogna sur son site MichelDogna.fr; article écrit en juillet de cette année par Frédéric Morin (mensuel Morphéus n°52, du mois de Juillet donc).


Le pauvre Monsieur Dogna voit encore des E.T. partout, et attribue, du moins attribuait encore à cette date du début décembre, l'étrangeté de la "non-contamination" radioactive global du Pacifique au moins, voire planétaire au plus, aux gentils "Maître Ascensionnés en soucoupes volantes" venant nettoyer notre pauvre planète. Entre parenthèses, nous serions bien curieux de connaître l'avis de Monsieur Dogna, dont les multiples autant que violentes attaques portées contre lui depuis des années auront peut-être quelque peu entamé le sens commun, concernant son "ascension", en soucoupes de luxe, au jour du 21 décembre, maintenant que cette date est passée. Il semblerait que nos amis à faciès angéliques aient manqué le rendez-vous... Nous ne pouvons que lui souhaiter un prompt retour au discernement qui était le sien avant que de fatigue sans doute, il ne se laisse corrompre l'esprit par ces balivernes combinées de toutes pièces par les ténors du Nouvel Ordre Mondial dont il combat pourtant les plans autant qu'il le peut, inspirant néanmoins tout notre respect à ce titre. En effet, chacun est bel et bien en droit de se tromper jusqu'à comprendre la profondeur que peuvent atteindre les méandres de certaines erreurs justifiées en soi pour des raisons que notre inconscient se garde bien de nous révéler.

Bref, là n'est pas le propos de cet article. En revenant à l'essentiel de ce qui le motive, on peut lire sur l'édition de cet article de Frédéric Morin (1) cité plus haut, ce passage étonnant:

Fukushima est sans nul doute le plus grand accident nucléaire de la planète, condamnant théoriquement l’ensemble du Japon et mettant en péril la vie à différents degrés dans l’hémisphère Nord. On estimait la nocivité  de cette catastrophe nucléaire à plus de 30 fois celle de Tchernobyl. Jamais autant de combustible nucléaire (uranium, plutonium, mox) ne s’était retrouvé hors de contrôle, à l’air libre.
Nous avions évoqué le phénomène transmutatoire survenu à l’intérieur du réacteur de Tchernobyl. Plus de 10 tonnes d’aluminium ont été retrouvés, et 90% du combustible nucléaire ont disparu. Ces révélations viennent du Professeur George Lochak, Président de la Fondation Louis de Broglie à Paris, qui tenta de trouver une explication rationnelle à ce phénomène en Ukraine.

L'une des choses tout particulièrement satisfaisantes, qui le soit sans doute le plus, bien au-delà d'une reconnaissance quelconque ou de quelque forme de gratitude qui puisse être rêvée, car de la plus totale inutilité, c'est un retour positif par des "inconnus" de ce qui est entrepris en secret, de ce qui fonctionne, et de ce qui permet d'avancer, en limitant autant que possible les dommages unilatéraux des actes de destructions orchestrés de mains de maîtres mais faisant ainsi purement et simplement chou blanc!
Benjamin Fulford lui-même, un compteur Geiger à la main à proximité de Fukushima, lui qui vit au Japon, à démontré devant la caméra que l'ampleur de la catastrophe n'avait RIEN du compte rendu qu'en faisait les médias officiels à gage.

Nous avons toujours été clairs sur nos principes: PAS de prophéties ou quoi que ce soit qui puisse y être assimilé. Nous laissons la possible porte ouverte pour les incrédules par respect pour leur liberté de pensée en tant que tels (entre autres raisons). Néanmoins, et relativement à la situation, à Fukushima comme ailleurs car les pollutions nucléaires sont loin d'être centrées sur le Japon qui est un peu l'arbre qui cache la forêt, nous avons déjà commencé à concentrer nos efforts sur la correction des conséquences des quelques retombées radioactives et rayonnements ionisants mutagène (100% des effets de la catastrophe ne pouvant être gommés comme si rien ne s'était passé), de manière à les limiter grandement, voire les annuler, relativement à leur impact sur le génome humain, animal, et végétal, d'autant plus que les efforts des grandes familles de banquiers vont dans le sens de leur destruction radicale à grande échelle, et par bien d'autres moyens que l'atome... Mais ceci est une autre histoire.

Quoi qu'il en soit, ce ne sont pas les "Maîtres Ascensionnés" dans "leur drôles de machines" qui volent le combustible radioactif aux méchants chantres du Nouvel Ordre Mondial. Ca, seul le N.O.M. le sait, mais il ne viendra pas le clamer sur les toits. Pourtant l'essentiel est que notre planète s'en tire avec le moins de mal possible, tant à brève qu'à longue échéance. Une fois 2012 passée, et les quelques premières semaines de 2013 qui recevront de plein fouet les échos de 2012, nous pourrons commencer à passer tout doucement à autre chose. Ca aussi c'est déjà activement en travail depuis des mois et des mois.

Que chacun se souvienne cependant de cette réalité fondamentale (et ce n'est pas Lilou Macé qui nous contredirait sur ce point): nous sommes tous co-créateurs de ce monde, lequel deviendra ce que nous en feront tous, et dont les maillons faibles, malheureusement, seront les démissionnaires de cet état de fait.

"Toutes les armes sont en vous, alors battez-vous!" (dernière réplique du film "Sucker Punch" de Zack Snyder, 2011).


PS : Joyeuse nouvelle ère à tous. La fin du monde n'a pas eu lieu en effet, mais ne pensez surtout que rien n'a finit pour autant... Le monde "d'avant" a bel et bien terminé dans les flammes, objet même de la vision des meilleurs médiums engagés par la CIA.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre collaboration éditoriale.
Vos commentaires seront édités après modération.
Si vous souhaitez nous faire parvenir un message en privé, merci de bien vouloir utiliser la plate-forme des contacts à cette adresse:
https://archimagistere.com/fr/contacts/ (catégorie "Le contenu du site" pour un message relatif à nos publications).

Merci