jeudi 22 décembre 2011

Allusions à l'Académie Alchimique des Arts Archimagiques

Il est indubitable que le stade ultime de l'apprentissage se fait en enseignant autrui, non avant d'en savoir suffisamment soi-même (enseigner est sans nul doute plus agréable qu'apprendre), mais durant ce moment où on se rend compte qu'on ne sait finalement pas grand chose et que la vérité est en tout, même en l'erreur, rendant la question épineuse; durant ce moment où l'homme mental se pense omniscient dans sa discipline... C'est une expérience extrêmement riche car elle permet autant d'apprendre à trouver où se trouve la vérité, même lorsqu'elle est enfouie là où on ne l'imaginerait même pas, qu'apprendre à son auditoire (ou son lectorat) à apprendre de façon juste, par lui-même, en liberté, sans tenter de le formater, donc dans le respect de sa différence, et de sa nécessité d'entrer lui-même dans l'expérience, voire même celle de l'erreur potentielle et des leçons de vie à en tirer.
C'est un instant sans durée qui peut-être d'une richesse infinie lorsqu'il est abordé avec assez d'humilité et de conscience, car en l'autre on se découvre alors entièrement, là où toute séparativité est abolie, au profit de l'Unité, heureuse alchimie ayant conduit à l'harmonieuse réunification des opposés complémentaires.
Telle est la sagesse vraie de l'enseignant d'Âge de Diamant, œuvrant sans rien attendre en retour, pas même la satisfaction de l'effort apporté dans la recherche du résultat concluant de celui de ses élèves.

Il est absolument inutile de travailler dans un laboratoire de recherches si l'on n'est pas prêt à faire de soi-même le premier laboratoire de son existence, et de ses expériences. L'expérimentateur n'est jamais, absolument jamais séparé de son expérience. Il en est même une composante essentielle, déjà mise en évidence par la mécanique quantique, mettant en exergue la responsabilité pleine et entière dudit expérimentateur en tant que pôle émetteur d'une réalité noétique et émotionnelle, par la projection de ses pensées, de ses émotions, de son enthousiasme, de sa fièvre dans l'attente de sa découverte, mais aussi quant à la noblesse de ce qui le motive, ou au contraire dans son abjection telle que nous l'avons trop longtemps connue.

En l'occurrence, et pour le Royaume de Terremère, cette Académie Alchimique et alchimisante intérieurement, devant en chacun de ses étudiants parvenir sur le long terme à transmuter autant que possible le vil en précieux, telle est du moins sa vocation, est toute entière dans le plan Divin prévu depuis fort longtemps. Au fil des siècles, voire même déjà des décennies à venir si les choses continuent à aller à l'allure qui est la leur actuellement, l'Académie (ou ce qu'elle deviendra) devra pouvoir s'imposer comme la référence de l'autorité morale, en terme de Conscience, concernant toutes les branches d'activités actuelles et futures de la civilisation humaine. Aucun scientifique ne sera autorisé à approcher d'un laboratoire sans être passé par l'Académie et en être ressorti dûment diplômé haut la main. Les facultés des sciences entre autres devront impérativement combiner leur autorité avec celle, incontournable à tout égard dans les temps futurs (proches), des Ecoles de Mystère, afin que jamais plus science sans conscience ne puisse ruiner ni âme, ni corps...! Idem pour la finance, le commerce, les sciences sociales, la politique, et tout ce qui touche de près ou de loin au sort du monde, et des gens qui l'habitent, et lorsque nous disons "les gens", nous pensons aussi bien à Monsieur Dupont qu'à l'entité florale du rosier du jardin d'à côté, elle aussi aussi pleinement que vous dotée de conscience.

La connaissance, rimant avec Haute Conscience, devra s'entendre impérativement sur tous les plans. Voilà dans quelles mesures l'Académie aujourd'hui seulement naissante représente néanmoins déjà une priorité pour l'Âge de Diamant et ses Lois.

1 commentaire:

Merci pour votre collaboration éditoriale.
Vos commentaires seront édités après modération.
Si vous souhaitez nous faire parvenir un message en privé, merci de bien vouloir utiliser la plate-forme des contacts à cette adresse:
https://archimagistere.com/fr/contacts/ (catégorie "Le contenu du site" pour un message relatif à nos publications).

Merci