samedi 12 novembre 2011

Infiltration du Dragon Blanc

Nous avons récemment adressé à la Société du Dragon Blanc un avertissement quant au fait qu'elle serait actuellement infiltrée. La réponse qui nous a été donnée faisait état du fait que ceux qui l'infiltreraient se dévoileraient par leur attitude. Outre que le fait qu'on ne voit souvent pas si bien ce qu'on a juste sous les yeux, l'infiltration en question n'est pas humaine, loin de là. Nous avons décelé une "fausse note" dans l'égrégore de la Société du Dragon Blanc. Nous y avons envoyé nos plus fins "limiers" afin de tenter d'en percevoir l'origine et ce qui a été mis à jour fut particulièrement surprenant (et à certains égards assez terrifiant). Il est important de préciser ici que nous ne remettons certainement pas en cause l'intégrité de cette société, ni le bien fondé de son action, pas davantage que la sincérité des gens qui la composent. Le problème de la situation vient exactement de la précision qui nous a été apportée par Benjamin Fulford lui-même : "Le Dragon Blanc est un principe...". Nous avions déjà fait allusion à cette citation dans le précédent article, et la clef se trouve précisément là.

Un égrégore vit par les gens qui lui apporte le potentiel psychique collectif qui le constitue. En devenant suffisamment puissant (par la force des pensées, sentiments, émotions, convictions, etc., émis en son sein, ou par le nombre des individus qui lui donnent corps), il devient aisément auto-conscient. Il est donc alors parfaitement possible qu'il vive dès lors aussi aux dépends de ceux qui le constituent s'il y trouve davantage intérêt. Mais il peut aussi devenir auto-conscient s'il est investi par une forme quelconque de conscience assez puissante pour manipuler le collectif qu'il représente. En manipulant l'égrégore, cette conscience psychique, nécessairement de grande ampleur, influence directement le collectif qui le constitue, et donc les individus qui constituent aussi ce même collectif. Dans cet état de fait, l'infiltration de l'égrégore est belle et bien là, mais tellement omniprésente que rarissimes sont ceux qui peuvent s'en apercevoir, et d'autant moins s'ils en font partie intégrante. Nous ne ferons pas état ici de l'état d'esprit de Benjamin Fulford, mais compte tenu de ce que nous savons, il ne serait pas étonnant qu'il ait décelé quelque chose qui n'aurait pas du être, par rapport à l'idéal exprimé du Dragon Blanc. Ceci dit, il ne lui appartient pas de s'épancher de quelque manière que ce soit. Son rôle est celui de porte-parole, rôle qu'il a délibérément choisi et non qui lui fut imposé ou uniquement proposé, et rôle qu'il tient aussi avec honneur et justesse.

Certains d'entre nous se sont demandés comment se nommait le "Dragon Blanc", en tant que conscience égrégorique... Question étrange mais non dénuée de fondement car ce dragon n'était pas sensé porter de nom particulier. Le fait qu'il soit éventuellement mis en évidence qu'il ait porté un nom aurait signifié qu'une conscience tierce, fondue en lui, lui aurait tout naturellement donné le sien (toute conscience autonome étant par nature doté d'un nom afin d'en définir l'existence elle-même). Celui d'entre nous qui s'est posé la question a en l'occurrence été bien inspiré car il a en effet mis dans le mille.

Le "problème" ayant été tout récemment résolu, nous pouvons nous permettre de dévoiler à la conscience mentale collective via cet article ce qui devait absolument rester secret pour pouvoir fonctionner au bénéfice de l'Ombre. Voici donc ce qu'il en est.

Le Dragon Blanc portait le nom "Moudrac" (orthographié phonétiquement à dessein). C'était le nom qu'il portait en secret lorsque la société concernée était encore celle du "Dragon Noir".
"Moudrac" est le nom d'une conscience draconique investie en Asie depuis des millénaires (précédemment déjà à la chute de l'Atlantide il y a 36000 ans à peu près). Moudrac était un aspect de l'anti-dieu bipolaire, aspect du Mal Cosmique à l'origine de toutes ses manifestations possibles au sein de la Création, ayant géré les énergies karmiques d'Âge de Fer de la Chine, suscitant les pires atrocités de l'histoire de l'humanité et permettant le moment venu, entre autre, la montée de Mao au pouvoir, et enfin assurer la suprématie économique du pays à l'heure de l'effondrement calculé du fief actuel de l'Ombre : les Etats-Unis d'Amérique, bien malgré leurs citoyens.
L'équilibre dans l'action de cette conscience draconique (davantage propre aux dragons chaotiques occidentaux qu'aux dragons élémentaires orientaux, et parfaitement dissimulé dans leurs énergies naturelles afin de ne pas éveiller les soupçons) a été assurée par la rigidité ultra-traditionaliste, à l'extrême limite parfois franchie du fanatisme, d'une autre société japonaise d'inspiration religieuse, extrêmement puissante, et qui se trouve être de façon non officielle à la tête du Dragon Blanc, du moins l'influençant considérablement : la Soka Gakkaï. Nous ne sommes pas du tout certains que la majorité des membres du Dragon Blanc en soit informée, comme nous avons des raisons de croire que Benjamin Fulford ne l'a pas su non plus.

Cette racine tout particulièrement obscure du Dragon Blanc en tant que "Moudrac" a donc été entièrement détruite et sa conscience éteinte après quelques heures de "combats", permettant l'allègement et l'entière rénovation égrégorique de la Société ; la personne se trouvant officiellement à sa tête se trouvant considérablement allégée de même. Nous verrons à présent comment seront menées les affaires conduites par le Dragon à l'échelle internationale et quelles en seront les conséquences éventuelles, dans la mesure où l'avancée extraordinaire des résultats obtenus par les négociations menées par les dignitaires de la Société a été fortement avantagée par l'action même de Moudrac, se sabordant du côté occidental (après un point d'ancrage majeur dans le coeur du Bohemian Club) pour en récupérer toutes les billes côté oriental. Le meurtre de Benjamin Fulford devait s'ensuivre. Ce meurtre n'aura pas lieu!
"Moudrac" a donc définitivement disparu et son nom avec lui. Le nouveau nom du Dragon Blanc ne peut être révélé ici mais nous saluons chaleureusement et Fraternellement celui qui le porte.

Voilà encore une pièce majeure de l'Ombre qui tombe en ce monde. Une de plus, une dernière.
Echec et mat... à suivre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre collaboration éditoriale.
Vos commentaires seront édités après modération.
Si vous souhaitez nous faire parvenir un message en privé, merci de bien vouloir utiliser la plate-forme des contacts à cette adresse:
https://archimagistere.com/fr/contacts/ (catégorie "Le contenu du site" pour un message relatif à nos publications).

Merci