mardi 14 septembre 2010

Transmutation du pétrole

Les 27 et 28 juin juin derniers nous avons tenté une première dans notre avancée des techniques transmutatoires : celle du pétrole issu de la marée noire du Golfe du Mexique alors en cours d'alimentation depuis de nombreuses semaines déjà. Cette tentative audacieuse nous a fait entrer dans un contexte totalement nouveau, celui d'une dimension encore jamais atteinte dans l'action Archimagique d'assistance à la planète, en l'occurrence changer une chose concrète en une autre. Si les alchimistes du Moyen-Âge pouvaient authentiquement changer du plomb en or, pourquoi ne pourrait-on pas changer du pétrole en quelque chose de neutre pour la nature? La matière n'est guère que de l'énergie rendue stable par une énergie de cohésion. Tout étant énergie comme le disait Albert Einstein, influer sur la nature principielle de la matière plutôt que sur la matière elle-même (donc sur une cause plutôt qu'une conséquence) rend le résultat infiniment moins aléatoire et surtout infiniment plus sûr quant aux chances de succès... proche de 100% ce qui, en "magie" pure, n'est pas si simple à systématiser. Plus facile à dire qu'à faire? Pas si sûr, mais il faut pour cela aller bien plus loin que le contexte offert par la simple magie, ou la simple idée qu'on s'en fait. Si un pan de la "magie", le plus méconnu de tous, est dit "Archi", ce n'est pas forcément sans raisons non plus...


Les quelques jours qui ont suivi cette tentative transmutatoire nous découvrions sur le net les premières mentions de la découverte très inattendue de ce qui semblait être alors des enzymes au sein du pétrole, à même de le "digérer". Aucune mention officielle n'en a pour autant été faite par les responsables économiques et politiques engagés dans la gestion de cette catastrophe orchestrée de longue date, et qui ait pu transparaître dans les communiqués de la presse officielle. En revanche, les médias ont diffusé l'information relative au déversement d'un détergent dans l'océan, ayant officiellement pour vocation la solution du pétrole, mais en réalité, l'extermination de ce qui se révéla être des bactéries à l'action enzymatique, venant mettre un bâton conséquent dans la roue du projet de cette catastrophe visant entre autre une hausse faramineuse du prix du pétrole.

L'action détergente sur ces bactéries a échoué, et ces dernières poursuivent efficacement leur travail de... transmutation du pétrole! Notre Amie Gaïa a entretemps retrouvé ses forces et sa pleine santé. Je salue aussi chaleureusement nos Frères des peuples de l'eau pour leur active participation à la gestion de cette situation. Tout n'est pas réglé, mais nous sommes malgré tout en phase de résolution du problème alors que nous avons frôlé une "apocalypse" écologique qui aurait pu nous être dommageable durant des siècles, à tous les niveaux de la Pyramide Evolutive, du minéral à l'humain.
Voici le lien vers le document relatif à la question et édité sur le site "Eso-News".
A noter que l'article mentionne un type de bactéries jusqu'alors inconnu...!

Autre source en rapport : Radio-Canada.ca

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre collaboration éditoriale.
Vos commentaires seront édités après modération.
Si vous souhaitez nous faire parvenir un message en privé, merci de bien vouloir utiliser la plate-forme des contacts à cette adresse:
https://archimagistere.com/fr/contacts/ (catégorie "Le contenu du site" pour un message relatif à nos publications).

Merci