jeudi 13 juillet 2017

La dernière ligne droite

Cet article paraît avec presque deux semaines de retard sur le planning. Relativement au basculement, à son protocole, au "Point-0" et à son prologue, tout, du moins l'essentiel, a déjà été dit, même si nous comprenons que nombre d'interrogations puissent encore rester en suspens concernant cette question. Relativement à ce retard de parution, et à notre décharge, il est un fait que les circonstances sont tout de même très particulières et nécessitent des mesures qui le sont de même, assorties d'une mobilisation toute particulière de nos ressources et de notre temps, du moins concernant certains d'entre nous. Nous avions initialement l'intention de mettre en ligne un compte à rebours. Nous l'aurions pu, si ce n'avait été une mauvaise idée. Peu importe. Nous sommes arrivés à la dernière ligne droite dans l'encours du processus de basculement entamé en septembre dernier. A l'heure actuelle tout est prêt, et nous aussi. En l'occurrence nos agents dormants ont reçu leur ordre de mobilisation. Les affaires sérieuses vont donc commencer. Comme nous avons récemment quitté la France, nous quittons également l'Europe, prenant nos positions où nous l'avions prévu de très longues dates. L'heure a sonné. Il ne reste que peu de temps. Nous avions estimé la possible fin du processus en cours au bout de 10 mois à partir de son point de départ, ce qui nous ramenait à fin juillet. La redéfinition de notre feuille de route nous conduit à devoir ne pas lâcher la bride trop tôt de manière à nous laisser le temps de prendre nos dispositions. En tout état de cause, tout devrait être définitivement terminé fin janvier 2018 au plus tard. Ceux d'entre nos lecteurs qui on consommé leurs réserves alimentaires par impatience sans les reconstituer ont encore un peu de temps pour le faire. Outre les aspects pratiques, vingt-deux points ont été édictés comme représentant les constantes définitives du protocole de basculement dans le nouveau paradigme, inclus à l'équation en tant que les faits qui ne pourront pas ne pas se dérouler. Neuf de ces points sont disponibles à la confidence publique.

Pour donner une piste supplémentaire entre autre informations équivalentes, nous confirmons un fait visible par tous et stable depuis des mois à présent: en s'évacuant, l'eau d'un évier ou d'une baignoire crée en mouvement giratoire (un tourbillon) en sens anti-horaire, ce qui est censé être physiquement impossible en Hémisphère Nord (évacuation en sens horaire, toujours), alors qu'à trente degrés de latitude Nord par exemple, cette même eau, dans les mêmes conditions, s'écoulent sans mouvement giratoire du tout, ce qui est censé n'être possible exclusivement que dans les régions équatoriales. Nos rapports révèlent que ces observations sont identiques en Hémisphère Sud aux mêmes latitudes.


Nos publications

 
Cet article reste ouvert aux commentaires, mais il ne sera répondu à aucune question relative à ces neuf points, ni et encore moins au sujet des 13 autres restés confidentiels. En savoir davantage serait inutile, voire même contreproductif. Tout ce qui pouvait être dit l'a été et tout un chacun a été prévenu largement à l'avance pour prendre toute disposition nécessaire.

Cet article en tant que tel sera le dernier. Les éventuelles publications suivantes seront aléatoires et paraîtront ici dans la mesure où des informations devraient absolument être communiquées, et dans la mesure aussi où ce sera techniquement possible (alimentation électrique, intégrité des serveurs informatiques, etc.).

Souvenez-vous simplement que seul le positionnement intérieur et la culture des valeurs de bienveillance et de générosité détermineront l'avenir de tout un chacun, rarement quoi que ce soit d'autre.

Demeurez unis et solidaires, gardez confiance, soyez droits et ne cédez pas à la peur, du moins autant que ce vous sera possible, et en tout état de cause selon les Cinq Piliers de la Perfection.

Nous vous souhaitons sincèrement bonne chance, et vous donnons d'ores et déjà rendez-vous au sein du nouveau paradigme, dans ce monde où "l'Ennemi" aura enfin et définitivement disparu.


Neuf points du protocole de basculement


5. Chaque collaborateur conscient et personnellement intéressé comme chaque corps de l’Ennemi périra durant le basculement.

6. L’arrivée du basculement bouleversera entièrement les esprits en termes de valeurs, imposant la vertu en tant que valeur cardinale et vecteur d’évolution intérieure et apparition ou consolidation de l’importance du sentiment de l’unité[1] en tant que l’incontournable et impérative nécessité de la survie de tous.


7. Chacun sans exception sera placé devant l’effroi et la terreur, et la crainte pour sa vie, suscitant néanmoins un élan solidaire parmi les âmes nobles comme jamais il n’en fut connu. Tous ceux qui penseront à autrui autant qu’à eux-mêmes et surtout à ceux qui parmi eux leur seront peu connus ou inconnus demeureront en vie. Les égoïstes, les malveillants, les insensibles, les négationnistes de l’évidence, et les réfractaires au nouveau paradigme périront.


10. L’effondrement définitif des mondes politique et religieux et de leurs institutions respectives sera absolu et irréversible, au moins sur la Terre entière.


15. La notion de rentabilité sera déclarée obsolète à tout égard, et qui plus est rendue illégale !


16. La Terre sera rebaptisée « Terremère-Gaïa » ou « Gaïa » pour tous les peuples du monde et sera déclaré « Royaume planétaire » dont les seuls et uniques régents seront à tout jamais le Hiérégal et son épouse l’Adishaloriss[2].


19. L’Amour-Force, la beauté, et l’harmonie prévaudront en toute chose
comme étant l’évidence-même sur toutes les valeurs et contre-valeurs connues jusqu'ici et ayant fait office de références.

20. D'ici quelques années, les prostituées seront libres, respectées, rétablies dans leur honneur et honorées. Elles seront les instructrices de l’Amour-Force dans l’acte "Orthodol"[3] de la relation bipolaire entre l’homme et la femme.


22. Le cauchemar de l’Âge de Fer héritier des Âges précédents de la chute et de l’ancienne loi des Temps Cosmiques est déjà terminé à tout jamais.


[1]Certaines voies d’expression actuelles, notamment de nature religieuse et fanatique, tentent de dénoncer la valeur de l’Unité, tentant de la diaboliser, la ramenant dans le giron de l’Ennemi de l’Humanité. Cette volonté est bien évidemment issue de sa propre volonté, via des expressions tierces d’ignorance ou de malveillance, d’égarer le plus grand nombre possible d’individus hors de sillon de la cohérence qui permettra de ramener tous les êtres et tous les peuples au centre de leur propre nature essentielle. L’argument avancé est que l’unité serait une valeur principielle d’un désir de soumission de tous sous un étendard unique de formatage global dans une logique d’uniformisation et de mise en esclavage du plus grand nombre.
Chacun devra sentir en lui quelle résonance il réserve à cette assertion. Néanmoins je rappelle que là où l’Unité est absente il ne peut y avoir d’union et que l’union fait encore la force, du moins jusqu’à preuve du contraire, et qu’en l’absence d’union, c’est la division qui règne. Nul n’ignore la maxime qui a servi à tous les tyrans de l’histoire : « Diviser pour mieux régner ». Aucun despote n’a jamais été capable d’unifier pour mieux régner ! Voyez simplement qui prône la diabolisation de l’Unité, donc la promulgation de la division et du conflit, et vous saurez qui tentent de vous vendre leur désir de prendre le pouvoir sur vous tous. Pas en leur nom naturellement, humilité oblige. Mais au nom d’un saint-nom, que ce soit celui du Christ, d’Allah, de Jéhovah, de Maitreya, du Bouddha même, ou d’un autre peu importe, du moins au nom d’un grand absent au nom duquel tout sera commis, et justifié par la force en vous du nom employé !
(Extrait de "Quelques instants dans le Jardin des Âmes" - Editions Edilivre)

[2] En tant que garants indéfectibles de la probité et de la liberté pour tous sans exception et de manière définitive, en se faisant eux-mêmes les infaillibles modèles de vertu, et en représentant les exemples vivants. Si la nature Humaine est faible face à la corruption, à tout égard les incarnations conscientes de l'Absolu, par nature ne le sont en rien. Ce fait est la seule et unique garantie fiable du maintien indéfectible de la probité du monde et de celle d'un maintien à tout jamais stable d'une situation globale fondamentalement égalitaire sans exception.

[3] Terme faisant référence à ce qui est bon pour tous, droit, et impervertible.

samedi 10 juin 2017

La joie dans le basculement !

[EDITION SPECIALE]

Face à la perspective de cette deuxième partie de l'année actuelle qui devrait être la toute dernière de notre civilisation en tant qu'esclaves de nos oppresseurs historiques, et que l'on y croit absolument, tièdement, ou pas du tout (bien heureux d'ailleurs ceux qui en rit à condition qu'ils ne s'arrêtent pas en chemin), le positionnement des âmes nobles dans la "Joie Causale" représentera pour eux un réel sauf-conduit.

On me demande souvent "quoi faire"? "Comment se préparer au mieux?" et autres questions du même acabit dans un flou mental total quant à ce qui va vraiment se produire et dont finalement je ne connais pas beaucoup mieux que vous les tenants, même en connaissant parfaitement les aboutissants. En tout état de cause, à l'échelle individuelle ou collective, face à la totale et profonde remise en question de notre actuelle civilisation planétaire comme face à nos petits ou grands tracas quotidiens, le positionnement dans cette "Joie Causale" est indispensable.

mercredi 7 juin 2017

L'Effet Mandela

Nous n'allons pas nous aventurer à développer ici l'explication de ce à quoi se réfère cet "effet" ainsi nommé. Nombre de sites Internet et de blogs y font référence, voire y sont consacrés. Publier ici un texte dans une démarche équivalente à ce qui est déjà publié ailleurs serait inutile. Néanmoins pour ceux qui ignoreraient ce à quoi se réfère l'effet "Mandela", disons pour faire court qu'il s'agit du différentiel entre le souvenir généralement collectif d'un vécu, et les traces historiques laissées par le même évènement. Les deux éléments confrontés l'un à l'autre (le souvenir de l'évènement d'une part et les traces qu'il aura laissées) se trouvent être parfois non-concordants, ce qui définit en soi l'effet dit "Mandela".

Ce nom a été choisi par le fait que nombre de souvenirs partagés par une part non-négligeable de la population globale attestent que Nelson Mandela serait décédé en prison, alors que l'Histoire atteste pour sa part qu'il est décédé le 5 décembre 2013 à Johannesburg quelques années après y avoir assuré la responsabilité de Président. Tous les souvenirs ne sont pas forcément concordants non plus, mais un échantillon représentatif suffisamment large le partage pour représenter un paradoxe, ce qu'est en soi l'effet dit "Mandela".

mercredi 26 avril 2017

La Kollaboration de la "complosphère" et l'importance de l'approbation implicite

A l'heure où la France connaît sans doutes les heures de disgrâce les plus sombres car les plus lamentables de sa soit-disant République (laquelle a cessé de fonctionner depuis bien longtemps maintenant), allant des votes truqués aux votes litigieux en passant par les radiations arbitraires du droit de vote de plusieurs dizaines de milliers de français encore maintenus dans l'ignorance de la mascarade que tout cela peut représenter, ou qui s'y maintiennent eux-mêmes par facilité, nous allons pourtant trancher avec le contexte du moment et ne pas céder à l'aisance du sujet le plus évident du mois (du moins pas pour l'instant). 
En effet, il nous est apparu judicieux d'évoquer, enfin, toute l'importance que représente pour les intérêts de l'Ennemi les activités "complotistes" et la "dénonciation" de ses plans. Nul ne connaît réellement leur ampleur et leurs implications réelles, même le mien informé de tous. Le site Internet "table-ronde.org"[1] a pour excellent sous-titre ou devise: "On sait ce qu'on veut qu'on sache". Il s'agit exactement de cela.

samedi 1 avril 2017

Apparition du Léviathan

Cet article devait initialement traiter de ce qui est appelé "Effet Mandela", mais l'apparition d'un phénomène nouveau non-encore traité, ou du moins correctement interprété par la sphère Internet, requiert de notre part que nous lui accordions la priorité au vu de l'importance symptomatique des temps actuels qu'il représente. Il s'agit de l'apparition du Léviathan. Ceci dit, quand bien même cet article paraît ce jour (le 1er avril), nous certifions à notre aimable lectorat (l'ensemble de notre lectorat ne l'étant pas forcément, loin de là, c'est donc à cette part-là que nous nous adressons) qu'il ne s'agit aucunement d'une farce.

L'image ci-dessus (qui date de 2015 selon Google Earth), apparaissant sur un cliché situé dans les profondeurs océaniques du Pacifique nord (à peu près à 50°2'N et 140°3'O), a été interprété à tort comme étant un Vimana géant (estimé à environ 4 Km de long, presque 5 en réalité) par le site Internet "La Cause du Peuple". On ne voit pas bien sur quelle base l'interprétation de cette image pourrait en quoi que ce soit faire penser à un Vimana, mais le fait est qu'il s'agit en l'occurrence du Léviathan, lequel a été réveillé à dessein par un tir nucléaire a priori engagé par les États-Unis.